Une scène complètement folle s’est déroulée hier, dimanche 25 avril 2021, au niveau de la mosquée turque de Bambéto, dans le quartier Koloma 1 (Conakry). Un affrontement a éclaté entre des jeunes et des agents des forces de l’ordre qui étaient postés à la devanture de ce lieu de culte. Ces agents ont procédé à des tirs de gaz lacrymogène, interrompant la prière du soir qui était en cours dans cette mosquée.

Rencontré ce lundi matin par un journaliste de Guineematin.com, un vieil homme qui était sur les lieux au même des faits, est revenu sur la scène. Pour des raisons de sécurité, il a tenu à parler sous anonymat. Selon lui, l’incident est survenu à 20 heures, pendant que de nombreux fidèles musulmans étaient réunis dans l’enceinte de la mosquée pour la prière du soir.

« Les policiers ont jeté des bombes au niveau du manguier qui se trouve dans la cour de la mosquée pendant que les gens étaient en train de prier. Moi, j’étais à l’intérieur de la mosquée. C’est d’abord les tirs que nous avons entendus. Et, quelques instants après, le gaz lacrymogène est arrivé dans la mosquée. Les gens ont été pris de panique et ça courait dans tous les sens », explique ce sage.

Suite à cet incident la police a expliqué que c’est un groupe de jeunes qui est venu agresser les agents. Mais cet autre citoyen de Koloma ne comprend pas pourquoi les policiers sont venus se positionner à la devanture de la mosquée. « Les agents sont venus s’arrêter devant la mosquée ici. Dès que certains jeunes les ont vus, ils ont commencé à crier.

Et automatiquement, ils ont commencé à tirer du gaz lacrymogène. Mais les agents de sécurité n’ont aucune raison de venir se positionner devant la mosquée ici au moment de la prière, parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas d’accord avec les jeunes », a estimé ce témoin, ajoutant que les policiers ont procédé à plusieurs interpellations.

Selon nos informations, certaines personnes arrêtées ont payé de l’argent en échange de leur libération. Les autres ont été conduits dans les locaux de la police où ils sont détenus.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com 

Tél. : 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin