La situation politique guinéenne est vraiment préoccupante face à la volonté du régime Alpha Condé de se maintenir au pouvoir après son deuxième et dernier mandat, des jeunes Guinéens sont en train d’être tués, sans aucune raison…

Alors qu’ils étaient partis accompagner les onze jeunes qui ont été tués lors des premières manifestations contre le président Alpha Condé à Conakry (les 14, 15 et 16 octobre dernier), d’autres jeunes ont été blessés, eux-aussi par balles réelles ce lundi, 04 novembre 2019. Et, un d’entre eux a finalement rendu l’âme, a appris Guineematin.com d’une source proche de l’opposition.

Selon les adversaires du régime Alpha Condé, c’est suite à une attaque, suivie de tirs sur le cortège funèbre que d’autres personnes ont été blessées par balles. Parmi ces victimes, il y a Abdoul Rahimy Diallo, âgé de 17 ans, qui a succombé à sa blessure ! Et, trois autres victimes seraient sous soins intensifs actuellement.

A suivre !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin