La grève déclenchée ce mercredi, 24 Mai 2017, par la fédération syndicale autonome des banques, assurances et micro-finances (FESABAG) n’a nullement affecté les transactions financières de la seule institution de micro-finance de la commune urbaine de Tougué, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Le crédit rural de Guinée (qui est pourtant affilié à la FSABAG) a fonctionné ce mercredi comme d’habitude dans la commune urbaine de Tougué, ignorant complètement l’appel à la grève.

Un agent interrogé par le correspondant local de Guineematin.com, dit qu’ils n’ont pas reçu un quelconque avis de grève. « Nous sommes des institutions de micro-finances (IMF). Mais, nous n’avons pas reçu un préavis ou alors un avis de grève. C’est pourquoi nous travaillons ici. On n’a pas reçu l’information à temps. Sinon, on allait respecter et suivre obligatoirement la grève comme les autres », s’est justifié un agent trouvé au bureau du crédit de Tougué dans la journée.

Il est à noter que la préfecture de Tougué n’a aucune banque et il n’y a pas non plus d’assurance.

A rappeler que la fédération syndicale autonome des banques, assurances et micro-finances (FESABAG) a publié un préavis de grève depuis le lundi 08 mai pour exiger des meilleures conditions de travail et de vie. Mais, avec l’échec des négociations, ils annoncé hier le déclenchement d’une grève illimitée, dénonçant au passage le refus de leurs patrons de prendre en compte leurs revendications.

A suivre !

De Tougué Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél. : (+224)622221178 & 664816451

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin