Elèves et enseignants n’ont pas encore repris le chemin de l’école dans la préfecture de Tougué, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Notre confrère, Alpha Boubacar Barry, correspondant de presse à Tougué vient de confier à Guineematin.com que les cours n’ont pas encore repris dans la commune urbaine et dans certaines communes rurales de la préfecture : « certains enseignants et une minorité d’élèves qui sont venus le matin à l’école n’ont pas pu faire les cours. Ils sont rentrés à la maison immédiatement après » a-t-il expliqué.

La même situation est observée dans certaines communes rurales de la préfecture de Tougué. A Koïn, par exemple, deux enseignants se sont présentés au collège franco-arabe. L’un a enseigné jusqu’à 10 heures et l’autre a continué les cours jusqu’à midi. Il semble qu’il y avait peu d’élèves dans les salles de classe.

Alpha Ibrahima Diogo Baldé qui a enseigné au collège franco-arabe jusqu’à midi explique la reprise non effective des cours ce mercredi matin par le fait que la date coïncide au milieu de la semaine : « vous savez c’est au milieu de la semaine. Certains peuvent vouloir attendre jusqu’à lundi prochain » a-t-il déclaré au téléphone de Guineematin.com immédiatement après la fin de son heure de cours.

Du côté de Konah, le maire de la commune rurale, Elhadj Abdoulaye Diallo qui était dans l’enceinte du collège au moment où il a reçu l’appel téléphonique de Guineematin.com vient d’expliquer qu’enseignants et élèves ne sont pas venus à l’école.

« Nous sommes ici à l’école. On n’a vu que le principal du collège et le directeur de l’école primaire. Pour ne pas vous mentir les cours n’ont pas repris ici, faute d’enseignants et d’élèves » confie le maire de Konah.

 Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin