Dans cette affaire, Jérémy Haba est poursuivi trois jeunes (Elhadj Mamadou Sow, Amadou Tidiane Sacko et Mamadou Yacine Diallo) pour « trafic illicite de migrants ». Son procès s’est ouvert le mercredi dernier, 26 mai 2021, au tribunal correctionnel de Dixinn. Et, sans détour, le prévenu a reconnu les faits mis à charge. Mais, le ministère public a tout de même requis un an de prison à son encontre, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Jérémy Haba est un informaticien qui s’est engagé de faire voyager Elhadj Mamadou Sow, Amadou Tidiane Sacko et Mamadou Yacine Diallo pour le Canada via Dakar (Sénégal). Il a perçu de l’argent pour ce projet de voyage, mais il s’est finalement joué des trois jeunes. Car, ces derniers n’ont jamais pu se rendre au Canada. Et pourtant, pour ce voyage qui était visiblement un leurre, Jérémy Haba avait pris 11 000 dollars des mains de Elhadj Mamadou Sow, 55 millions de francs guinéens de Amadou Tidiane Sacko et 4000 dollars de Mamadou Yacine Diallo.

Donc, c’est pour avoir manqué à ses obligations dans cette affaire que Jérémy a été assigné en justice et finalement renvoyé devant le tribunal correctionnel de Dixinn pour être jugé. Ses plaignants lui réclament tout l’argent qu’ils lui ont remis dans le cadre du contrat de voyage qui les liait.

« Jérémy et moi on s’est connu, je lui ai dit que j’ai envie d’aller au Canada. Il m’a dit qu’il peut m’aider pour que je puisse aller au Canada. Il a une entreprise qui aide les gens à voyager. Il m’a dit qu’il a des frères au Sénégal avec qui il travaille. Donc, je lui ai remis l’argent une somme de 4 000 dollars. Premièrement, je lui avais remis 800.000 FCFA. Quand je suis arrivé à Dakar j’ai payé le reste. Mais, à Dakar, le visa qui était dans mon passeport n’était pas le vrai. J’ai appelé le numéro de ses contacts qui sont à Dakar, ça ne passait plus. Donc, je suis revenu vers lui pour qu’il me remet mon argent comme je n’ai pas pu voyager », a indiqué Mamadou Yacine Diallo devant le tribunal.

Appelé à la barre, Jérémy Haba a reconnu sans ambages les faits mis à sa charge. « Yacine m’a remis 4 000 dollars et je comptais payer par modalité » a-t-il avoué.

Cependant, l’avocat de la défense a confié devant le tribunal son client (Jérémy Haba) est lui-même une victime dans cette affaire. Le jeune informaticien aurait été arnaqué par ses collaborateurs qui étaient basés à Dakar.

« Je tiens à préciser que par naïveté, Jérémy a été maladroit et il a été piégé. Quand les plaignants sont venus voir Jérémy, ils (Elhadj Mamadou Sow, Amadou Tidiane Sacko et Mamadou Yacine Diallo)  savaient qu’il (Jérémy Haba) ne travaillait pas dans une ambassade. Il a reçu l’argent ; et, sans avoir la garantie, il a envoyé l’argent à Dakar. Mais, après avoir envoyé l’argent à Dakar, ses contacts ont coupé toute communication avec lui. Jérémy a reconnu avoir reçu les fonds. C’est pourquoi nous sollicitons la clémence de votre tribunal. Parce que vouloir le maintenir en prison ne profiterait point aux parties civiles. Jérémy a la volonté de payer. Nous demandons votre clémence pour que l’accusé soit remis en liberté pour qu’il paye l’argent » a plaidé la défense.

Seulement, pour le ministère public, Jérémy Haba a tout simplement manqué à ses obligations dans cette affaire. C’est pourquoi, dans ses réquisitions, le procureur Boubacar I Bah a demandé au tribunal de condamner le prévenu à un an d’emprisonnement.

« Jérémy qui était à l’extérieur est rentré en Guinée pour ouvrir une entreprise de voyage et il dit qu’il avait des contacts à Dakar. C’est ainsi qu’ils sont rentrés en contact. Il a demandé les documents d’El hadj Mamadou Sow qui le connait, à Amadou Tidiane Sacko et à Mamadou Yacine Diallo. Mais, ils n’ont pas pu voyager. Ils sont rentrés au pays pour tendre leurs mains à Monsieur Haba pour qu’il rembourse leur argent. Monsieur Haba est toujours reconnu coupable pour les faits. C’est lui qui a mis les victimes en contact avec ses amis de Dakar. Donc, le ministère public requiert un emprisonnement d’un an et le paiement de 11 000 dollars à Mamadou SOW, plus 105 000 FCFA pour son séjour à Dakar ; 55 000 000 GNF à Amadou Tidiane Sacko, plus 200 dollars pour le séjour à Dakar ; 4 000 dollars à Mamadou Yacine Diallo. A titre de dommage et réparation vous le condamnerez au paiement de 60.000 francs guinéens », a requis le procureur Boubacar I Bah.

Finalement, le tribunal a remis le dossier en délibéré pour décision être rendue le 09 Juin prochain.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin