A la faveur d’une patrouille conduit un informateur, quatre agents du corps des conservateurs de la nature à Mamou ont mis main mercredi dernier, 02 juin 2021, sur d’importants dépôts de bois à Ouré-Kaba, une sous-préfecture située à plus de 60 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mamou, à la frontière entre la Guinée et la Sierra Léone. La patrouille a découvert au moins six dépôts comportant plus de 3000 ‘’bois de vène’’ dans les secteurs et districts visités. Ces bois auraient été entachés dans ces dépôts en attente d’être exportés vers la Sierra Léone. Aucun propriétaire de ces dépôts n’a trouvé sur place, mais les populations locales accusent les autorités de Ouré-Kaba pleinement empêtrées dans la coupe abusive et le trafic illicite de bois dans cette sous-préfecture, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouré-Kaba.

Cette découverte de dépôts de bois à Ouré-Kaba fait suite au démantèlement d’importants réseaux de trafic de bois à Farenta, un secteur de la sous-préfecture de Soyah, dans la préfecture de Mamou. Mais, c’est surtout la détermination de certains fils de Ouré-Kaba a mettre fin à la coupe effrénée de bois dans leur localité qui a payé.

Mercredi dernier, en compagnie de quatre conservateurs de la nature, Abdoulaye Camara empreinte la forêt pour aller à la chasse des dépôts de bois. Ce citoyen de Ouré-Kaba était décidé à prouver, après avoir été passé pour un menteur par les autorités de Mamou (pour avoir alerté sur la coupe abusive du bois et l’exportation de cette importante ressource vers la Sierra Léone), des trafiquants de bois sont en train de décimer la forêts qui se trouve à la frontière avec la Sierra Léone. Le trajet mène l’équipe de patrouille dans le district de Bemdougou où elle découvre un dépôt d’environ 1000 bois de vène dans le secteur Bembeyah.

Egalement, dans d’autres localités comme Kolimon, Soumbarrayah et Yomayah (toutes situées à la frontière avec la Sierra Léone) d’importants dépôts de bois ont été découverts par l’équipe conduite par Abdoulaye Camara. La mission a duré de 9 heures à 20 heures, mais elle a été fructueuse. Car, cette longue et épuisante randonnée en forêt, qui a permis de braver le soleil et d’affronter des routes quasiment impraticables, s’est soldée par la découverte de plus de 3000 bois entreposés dans différents dépôts. Et, Abdoulaye Camara ne cache pas sa joie après avoir été tourné en bourrique par les autorités de Mamou.

« Le 23 mars dernier, j’avais écrit aux ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, de l’environnement et celui de la justice pour les informer de ce trafic qui a duré des années chez nous ici à Ouré-Kaba. 9 jours après, j’ai écrit à la présidence pour donner les même infos, parce que les 3 ministres n’ont pas réagit. Dès que la présidence a reçu une copie de ma lettre, elle a réagit en dépêchant une mission sur les lieux (à Ouré-Kaba). La mission de Conakry, conduite par le directeur national des eaux et forêts, le colonel Layali Camara, s’est fait accompagnée par le préfet de Mamou, Mory Diallo. Mais, ce jour là, quand la mission est venue, elle s’est limitée à Farenta (dans la sous-préfecture de Soyah). Et, le reporter de la RTG qui était avec eux a fait un reportage en précisant qu’il n’y a aucun trafic, ni coupe de bois ici à Ouré-Kaba. Une chose qui a touché ma dignité. Car, moi je sais bel et bien qu’il y a trafic et coupe abusif de bois dans notre sous-préfecture Ourekaba. Mais, malgré ce reportage sur la télévision nationale, le président Alpha Condé n’était pas d’accord du constat. Bref, c’est ainsi que j’ai été recontacté par la personne du colonel Layali pour venir montrer les différents dépôts et sauver mon image et mon honneur. Arrivé à Mamou, comme j’étais avec mon ami journaliste (un reporter de Guineematin.com), ils nous ont fait accompagner par 4 soldats qui nous ont cortégé durant la mission. Heureusement pour moi, on a trouvé plus de 6 dépôts de bois de vène entre Bemdougou et Ourékaba-Centre. Et, dans tous les dépôts, il y avait des centaines de madriers, puisqu’ils (les trafiquants de bois) ont tout transporté vers la Sierra-Leone. À bemdougou, environs 1000 bois de vène ont été saisis. Immédiatement, j’ai informé colonel Layali qui était en partance pour Faranah. Lui-même a fait une escale à Bemdougou où il a vu la réalité (le dépôt de bois). Il m’a félicité en disant que j’avais raison », a indiqué Abdoulaye Camara au terme de cette mission.

Seulement, au cours de la patouille, aucun propriétaire des différents dépôts n’a été arrêté. Apparemment, ces dépôts n’étaient pas gardés ou les propriétaires ont surement pris la poudre d’escampette avant l’arrivée de la mission. Mais, à Katri, les sages ont désigné clairement les autorités de Ouré-Kaba comme étant les responsables de ce trafic. Le doyen Ousmane Camara, deuxième conseiller des sages de Katri, assure que beaucoup de chefs secteur sont pleinement impliqués cette activité illicite. Mais, ce vieil homme accuse le chef de district de Yomayah, Lamine Camara, d’être à la tête du trafic du bois.

« Cette affaire de bois nous dépasse nous les fils qui refusons de se lancé dans la coupe de bois. Elle a même divisée notre localité en deux groupes. Il y a le groupe qui détruit nos forêts et celui qui veut à tout prix sauver nos forêts. Mais, il se trouve que les personnes dans le trafic sont plus fort que nous les sauveurs, parce qu’eux ils ont quelque chose à donner partout où il y a blocus dans le trafic. Sinon, on s’était une fois entendu de ne plus couper le bois dans nos forêts. Mais, notre chef de district de Yomayah-Centre, maître Lamine Camara, a négocié avec des inconnus à Mamou et les chefs secteurs pour continuer à détruire ces forêts naturelles. Parce que lui il gagne des millions dans ça. C’est lui-même qui est le chef de la mafia. Même si on l’interpelle, il donne le paquet d’argent ; et, une fois ici au village, il se tape la poitrine en disant qu’il va faire ce qu’il veut dans ce village. Depuis l’an 2000 il est chef de district, mais il ne fait rien de concret sauf gâté seulement. Les autres chefs secteurs comme Amadou Mansaré de Katri, Sékou Mansaré de Soubaraya, Mamadou Camara de Bembaya, Fodé Sanoh de Koloumo et celui de Yomayah, Moussa Camara, sont bien dans le trafic de bois avec la complicité des agents du PA de la frontière entre la Guinée et la Sierra-Leone. Mais, c’est maître Lamine Camara qui commande », a expliqué le doyen Ousmane Camara.

A Mamou, les autorités administratives, bien que imprégnées de cette présente découverts de dépôts de bois, ne veulent pas se prononcer sur la question. En tout cas, le préfet Mory Diallo, que Guineematin.com a rencontré au terme de cette mission de patrouille, s’est abstenu de tout commentaire.

Cependant, au parquet du tribunal de première instance de Mamou, on promet de sanctionner sévèrement toute personne qui sera pris dans cette affaire de coupe et trafic illicite de bois. Déjà, six suspects se trouvent actuellement dans le collimateur de la justice.

« Toutes les personnes reconnues responsables ou complices dans cette affaire écoperont de sanctions et feront l’objet de poursuite judiciaires comme le souhaite le Chef de l’État. Déjà, une mission d’évaluation est mise sur pieds pour assurer le transport des bois… La loi dit que la peine peut aller jusqu’à 5 ans ; et, le juge d’instruction est en train de faire son travail. Donc, la lumière sera faite sur tout ce qui s’est passé. Ça ne va pas être seulement les six qui sont interpellés, si d’autres personnes sont aussi impliquées dans la commission de ces infractions, elles vont comparaître devant les juridictions », a rassuré le procureur Sidiki Camara.

A noter qu’à Katri, l’informateur Abdoulaye Camara et le reporter de Guineematin.com qui accompagnait la mission de patrouille ont échappé de justesse à un lynchage. Ils ont été agressés par des jeunes armés de machettes et de gourdins qui ont voulu les tuer. C’est l’intervention rapide des agents de la patrouille qui leur a permis de sortir indemne de cette affreuse situation.

De retour de Ouré-Kaba (Mamou), Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tel : 628516951

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin