Elhadj Kébé Barry, premier imam du district de M’Bouro, situé à près de 10 km du côté Nord de la commune rurale de Bodié, relevant de la préfecture de Dalaba, dans la Région Administrative (RA) de Mamou est suspendu par sa communauté de ses fonctions de chef religieux pour avoir détruit volontaire la concession de son 4ème épouse, à cause, dit-on, d’une suspicion d’infidélité, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette information a été confirmée à Guineematin.com par Thierno Boubacar Barry, chef du secteur M’Bouro, relevant de la commune rurale de Bodié, dans la préfecture de Dalaba.

« Il est en conflit avec son épouse qui lui a fait 3 enfants dont deux garçons et une fille. Il a décidé de rendre la femme à ses parents. Mais, la dame a refusé de quitter la concession. Malgré les mises en garde des notables de la localité, il a effectivement détruit le bâtiment principal en arrachant la fenêtre et la porte. Il a décoiffé la cuisine en case, détruit la clôture qui était faite de tôles. Tout le monde l’a vu faire ça. Le même jour, dans la nuit, un incendie s’est déclaré dans cette cuisine. Mais, nous ne pouvons certifier que c’est lui qui a mis le feu sur la cuisine », a expliqué le chef du Secteur M’Bouro.

Près de 30 poules appartenant exclusivement à la dame ont été calcinées par les flammes de cet incendie.

A la question de savoir ce qui peut-être à l’origine de ce conflit entre l’imam et son épouse, notre interlocuteur atteste que le chef religieux a découvert qu’il était trompé par sa femme.

« La femme entretien des relations extraconjugales avec un citoyen de la localité. L’épouse de ce dernier a placé un téléphone dans les poches du bonhomme qui est allé à la rencontre de sa concubine. Le téléphone a enregistré toute la causerie. La femme victime de l’infidélité de son mari a fait écouter l’enregistrement à l’imam cocu qui a piqué une colère indescriptible. Le chef religieux est allé immédiatement annoncer à ses beaux-parents que leur fille n’est plus son épouse. Lorsque la communauté a appris la nouvelle, les notables ont tenté de calmer l’imam qui voulait récupérer son bâtiment. Tout le monde pensait qu’il avait accepté de laisser la mère de ses enfants tranquille, même s’il ne veut plus d’elle comme épouse. Mais, il nous a tous surpris par ce qu’il a fait », a précisé Thierno Boubacar Barry.

C’est pour avoir refusé de suivre les conseils des notables du village que l’imam en question a été suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre, a ajouté le chef du secteur.

Par ailleurs, la famille de la dame a porté plainte contre l’imam près du chef du poste de police de Bodié. Mais, le sous-préfet de localité a attiré l’attention de Guineematin.com que dans ce contexte de crise, marquée par « la résistance active et permanente » du peuple de Guinée contre le projet de 3ème mandat pour le président Alpha Condé, son policier ne peut rien entreprendre pour le moment. Le dossier reste donc pendant au poste de police de Bodié jusqu’à la fin de la crise politique actuelle.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin