Selon Abdoulaye Soumah, un témoin interrogé sur place, le présumé bandit est venu pour faire déplacer un motard. Mais, entre temps, « le bandit aurait sorti une arme blanche et intimé le conducteur de moto taxi de descendre de la moto. C’est en ce moment qu’une bagarre s’en est suivie entre les deux hommes. Et, lorsque le bandit a compris que la foule venait au secours du propriétaire de la moto, il a pris la fuite pour se refugier dans la cour de l’Université UNIC. Mais, les étudiants lui ont barré la route. Et, c’est en ce moment que la foule s’est mise sur lui et l’a brûlé ».

Au moment où on écrivait cette dépêche (13h15′), le corps du présumé voleur était toujours sur le goudron. Une équipe de la gendarmerie et de la police est déjà sur le terrain pour assurer la sécurité. Et, pour le moment, il n’y a eu aucune interpellation.

A rappeler que plusieurs guinéens de Conakry et de l’intérieur du pays ne croient plus à la justice. Ils préfèrent se rendre justice dès qu’ils prennent un malfaiteur à cause de la corruption des agents de la sécurité et de la justice ; et surtout, le risque que certains malfaiteurs, qui ne durent pas en détention, reviennent se venger…



A suivre !

De Lambandji, Ibrahima Sory Diallo et Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin