Les populations de la Région Administrative (RA) de Labé ont réservé un accueil chaleureux à la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, Mme Naré Christine Kaboré venue au Foutah pour sa première sortie vers l’intérieur du pays depuis son affectation à Conakry, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ce périple a particulièrement conduit la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, madame Christine Naré Kaboré dans trois communes de convergence de la Région Administrative (RA) de Labé. Il s’agit des communes rurales de Sannoun dans la préfecture de Labé, Fello Koundouwa, relevant de la préfecture de Tougué et Fafaya située à une soixantaine de kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Koubia. Il était question pour l’hôte de marque de voir les infrastructures d’utilité publique réalisées avec l’appui de l’Unicef avant de conférer avec les autorités locales et les structures de protection de l’enfance installées dans les collectivités visitées.

Pour cette première visite de terrain, madame Christine Naré Kaboré était accompagné du gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Elhadj Madifing Diané entouré pour la circonstance des cadres de son cabinet et des autorités préfectorales des localités visitées.

On remarquait aussi dans la délégation de la représentante adjointe de l’institution onusienne, la cheffe du bureau Unicef de la zone de Labé, madame Madina Athié ainsi que des chargés des programmes Eaux Hygiène Assainissement et communication pour le développement, venus de Conakry accompagner la cheffe de mission.

Les collectivités visitées ont la particularité d’avoir un dénominateur commun. Celui de bénéficier, depuis 2018, d’importants appuis de l’Unicef dans les domaines de la gouvernance locale, de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de l’eau, l’hygiène et assainissement, ainsi que de la protection de l’enfance. Gestes qui contribuent actuellement à un changement positif de comportements de la part des populations bénéficiaires.

Raison pour laquelle les citoyens de Sannoun, Fello Koundouwa et Fafaya n’ont pas hésité un seul instant à réserver un accueil chaleureux à la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, madame Christine Naré Kaboré. Hommes et Femmes, jeunes et vieux, hommes politiques et acteurs de la société civile n’ont pas voulu se faire conter cet évènement. Chacun et tous ont tenu à exprimer, à travers la qualité de la mobilisation populaire constatée tout au long du parcours de la délégation, leurs vives reconnaissances à l’Unicef pour les différents efforts techniques et financiers que cette institution onusienne est entrain de déployer dans les communes de convergence de la région pour le bien-être des populations à la base.

Ainsi, dans la commune rurale de Sannoun, relevant de la préfecture de Labé, madame Christine Naré Kaboré et sa suite ont rendu visite à une famille sur les 135 ménages qui ont pu réaliser des latrines, résultat de la mise en œuvre du programme Eaux, Hygiène et Assainissement de l’Unicef. Elle a aussi procéder à l’inauguration d’un forage mécanique réalisé à Ley-Yali avec l’appui de son institution.

« On ne peut pas en un laps de temps énumérer tous les bienfaits de l’Unicef dans notre préfecture » a expliqué le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Labé, Lanciné Sangaré, venu représenter son préfet, Elhadj Safioulahi Bah à la cérémonie.

Ces remerciements de l’autorité préfectorale de Labé cadraient parfaitement avec l’intervention du maire de la commune rurale de Sannoun, Amadou Habib Diallo qui, dans son discours de bienvenue a énuméré une longue liste de réalisations rendues possibles à Sannoun grâce à l’appui de l’Unicef.

Là, la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, madame Christine Naré Kaboré a noté avec satisfaction le leadership de la collectivité dans la démarche de mettre fin à la défécation à l’air libre fedal dans toute la commune et les efforts consentis par tous les citoyens vers cet objectif. Elle a mis l’occasion à profit pour annoncer que très bientôt des travaux de réalisation d’un forage alimenté à l’énergie solaire desservant les écoles et les structures de santé avec installation de borne fontaine.

Etape de Fello Koundouwa, dans la préfecture de Tougué

Après Sannoun, la délégation de la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, madame Christine Naré Kaboré a été reçue, dans l’après-midi du mercredi, 09 décembre 2020, dans la commune rurale de Fellou Koundouwa, relevant de la préfecture de Tougué.

Là, elle a procédé à l’inauguration d’un pont de 15 mètres linéaires permettant aux enfants du district de PENTHIENKO d’accéder à leur école primaire sans risque de noyade. Avant de s’enquérir sur le terrain du niveau d’avancement des travaux de réalisation d’une adduction d’eau au chef-lieu de la commune rurale.

Elhadj Madifing Diané, Gouverneur de Labé

A cette occasion, les autorités communales et le chef du centre de santé de Fello Koundouwa, Jean Lamah, Aide de Santé ont tour à tour encouragé la coopération entre la Guinée et l’Unicef en énumérant une liste exhaustive des différentes interventions de l’institution onusienne en faveur des populations locales.

En marge de la cérémonie, le maire de la commune rurale de Fello Koundouwa, Mamadou Pathé Baldé a expliqué à Guineematin.com que c’est au cours d’une rencontre entre les maires des communes de convergence de la région et le représentant de l’Unicef en Guinée qu’il a sollicité l’appui du partenaire onusien pour la réalisation d’un pont sur la rivière PENTHIENKO.

« Nous avons reçu cette délégation de l’Unicef à l’occasion de l’inauguration du pont sur la rivière de PENTHIENKO offert à Fello Koundouwa à l’occasion de la visite de monsieur le représentant résident de l’Unicef à Labé. Il avait invité les 10 maires des communes de convergence de la région. Ce jour, chacun a eu la possibilité d’évoquer les difficultés auxquelles il est confronté chez lui. Ainsi, à Fello Koundouwa, nous avons beaucoup de cours d’eau mais il n’y a aucun pont. On a sollicité auprès du représentant résident de l’Unicef en Guinée un appui pour la réalisation de ce pont sur la rivière de PENTHIENKO qui bloque les enfants et les agents vaccinateurs pendant la saison hivernale ici » a-t-il indiqué.

Madama Christine Naré Kaboré, Représentante adjointe de l’Unicef en Guinée

Au cours de son intervention, madame Christine Naré Kaboré a tenu à mentionner que « le programme de coopération de la Guinée avec l’Unicef a inscrit dans ses ambitions l’objectif suivant : d’ici 2022, un nombre plus élevé d’enfants, filles et garçons, âgés de 3 à 15 ans, ont accès à une éducation préscolaire, scolaire primaire formelle et informelle et leurs besoins en la matière sont couverts. C’est dans cette optique que l’Unicef, à travers le bureau de zone ouest dirigé par madame Madina Athié, à mes côtés, et sur instruction du représentant, monsieur Pierre NGOM, a appuyé la construction d’un ouvrage de franchissement sur la rivière de PENTHIENKO, avec un pont de 15 mètres linéaires réalisé pour permettre à 188 enfants de la commune de Fello Koundouwa et plus spécifiquement des villages de Taïbata, Ley Fello et N’diré Hollandé d’accéder à leurs écoles en toute saison.»

Au-delà, le programme de coopération Guinée-Unicef avait aussi l’objectif d’appuyer les acteurs de la santé, sous le leadership du conseil municipal pour toucher tous les enfants et les femmes où qu’ils se trouvent.

« La commune de convergence de Fello Koundouwa a bénéficié d’un appui financier de l’Unicef d’une valeur de 134 mille dollars américains. Cette somme a permis de financer les activités de stratégie avancée, l’appui des 20 groupements féminins pour la réalisation des démonstrations culinaires dans les communautés, dotation de l’ASC en une moto Yamaha AG 100 pour le suivi des activités communautaires, le payement des salaires d’un ASC et de 14 RECCO du mois d’août 2018 au mois de juin 2020, l’approvisionnement en intrants et en médicaments pour la prise en charge des cas de malnutrition, pneumonie et diarrhée » a révélé le chef du centre de Santé de Fello Koundouwa, Jean Lamah.

Comme leçons apprises, l’Aide de Santé explique que l’initiative de commune de convergence « a permis de rapprocher plus le service aux bénéficiaires dans la localité de Fello Koundouwa. L’engagement des groupements de femmes dans le processus d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant a favorablement contribué à la réduction de la malnutrition dans la zone. La redynamisation du conseil communal à travers l’approche communes de convergence a permis de renforcer la gouvernance locale et le mécanisme et le mécanisme de la redevabilité.»

Pour terminer, madame Christine Naré Kaboré a réitéré l’engagement de l’Unicef d’être toujours à côté des populations de Fello Koundouwa « pour rendre effective la promesse du gouvernement guinéen de garantir les droits à l’enfant à être vacciner pour ne pas tomber malade, survivre et se développer pleinement, à être enregistrer à l’état-civil pour avoir une existence légale, à accéder à l’eau potable et à un environnement saint pour prévenir les maladies diarrhéiques et surtout à avoir droit à l’éducation. »

Elle a également exprimé la joie de voir jaillir l’eau du réseau d’adduction d’eau potable avec le système solaire installé au chef-lieu de la commune.

A ce niveau, le maire de la commune rurale, Mamadou Pathé Baldé a indiqué qu’avant ce geste de l’Unicef le chef-lieu de la sous-préfecture n’avait pas d’eau potable.

Etape de Fafaya, dans la préfecture de Koubia

La commune rurale de Fafaya, relevant de la préfecture de Koubia a constitué la dernière étape de cette tournée de la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, madame Christine Naré Kaboré. Comme partout ailleurs, il est revenu d’abord aux autorités communales et sous-préfectorales de prendre la parole pour souhaiter la bienvenue aux illustres hôtes. Les orateurs ont tour à tour énuméré tout ce que l’Unicef fait dans la commune rurale de Fafaya dans les domaines de la Santé, de l’Education, de l’Environnement et de la gouvernance locale avant de remercier vivement le bon samaritain.

Prenant la parole à la suite du porte-parole de la commune rurale de Fafaya et du sous-préfet de la localité, le préfet de Koubia, Saïdou Bangaya Diallo a noté que les différentes interventions de l’Unicef contribuent effectivement à réduire la pauvreté dans son territoire géopolitique.

C’est justement pourquoi, à Fello Koundouwa et à Fafaya, le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Elhadj Madifing Diané a insisté sur l’engagement des autorités locales à ne ménager aucun effort pour la réussite des programmes de coopération entre la Guinée et l’Unicef.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin