Sidya Touré, président de l’UFR

C’est un responsable de l’Union des forces républicaines (UFR, le parti de Sidya Touré) qui a annoncé cette mauvaise nouvelle à Guineematin.com dans l’après-midi de ce mercredi, 14 octobre 2020. L’opposant guinéen a été empêché de sortir de Conakry et son passeport a été confisqué à l’aéroport, précise l’UFR.

A en croire Fodé Baldé, un membre de la cellule de communication du parti, le président Sidya Touré devait s’envoler cet après-midi pour Abidjan (Côte d’Ivoire) où il avait un rendez-vous médical. Très engagé dans la lutte contre un troisième mandat du président Alpha Condé, le président de l’UFR ne voulait rester à Abidjan que deux jours. Son calendrier, très chargé, marquait d’autres rendez, plutôt politiques, à Conakry, à partir du samedi prochain, la veille du scrutin du 18 octobre. Mais, le régime Alpha Condé en aurait décidé autrement…

« Il est allé attendre les formalités de départ, on avait pris son passeport ; mais, il ne se doutait de rien. C’est au moment de l’embarquement qu’il a constaté l’absence de son passeport. Et, c’est là qu’on lui a annoncé qu’il ne pouvait pas voyager. Pire, quand il a voulu rebrousser chemin, on ne lui a pas rendu son passeport. Les agents ont expliqué qu’un officier l’avait dans son bureau. Mais, le bureau de ce dernier était fermé. Le président n’a donc pas pu récupérer son passeport, il est rentré chez lui… », a notamment expliqué Fodé Baldé, très déçu de ce qui arrive à son patron.

Nommé Premier ministre par le Général Lansana Conté après la mutinerie des 2 et 3 février 1996, Sidya Touré est considéré en Guinée comme un homme politique de très bonne réputation. Candidat à la présidentielle de 2010, plusieurs sources avaient annoncé qu’il s’était bien qualifié au second tour avec Cellou Dalein Diallo. Mais, le Général Sékouba Konaté (qui présidait la transition, la junte du CNDD) et son entourage auraient trouvé un moyen de faire passer le candidat du RPG arc-en-ciel à la place de celui de l’UFR. Sidya avait alors soutenu Cellou Dalein Diallo. Cette alliance politique durera jusqu’en 2015 quand le patron des forces républicaines a décidé d’aller à l’élection présidentielle et surtout a vite reconnu la victoire du président sortant par un coup KO ; et, ce dernier le nommera Haut représentant du chef de l’Etat.

Mais, depuis quelques mois, la rupture d’avec Alpha Condé est devenue très sérieuse. Sidya Touré a été de ceux qui ont refusé d’accompagner Alpha Condé à cette élection que tout le monde croit jouée d’avance, même si Cellou Dalein Diallo rêve toujours d’avoir le soutien- même verbal- du président de l’UFR pour la présidentielle du dimanche prochain.

Mais, pourquoi empêcher Sidya Touré de voyager et surtout confisquer son passeport ? That is the question !

A suivre sur Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin