A cette période de grandes vacances, plusieurs établissements scolaires de la ville de Kankan organisent des cours de vacances au bénéfice des élèves. Pour les candidats aux différents examens nationaux, c’est un moyen de se préparer pour bien faire face aux échéances de l’année scolaire 2018/2019, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant local.

Quelques semaines après la publication des résultats des examens nationaux, plusieurs candidats aux prochains examens nationaux, notamment le baccalauréat, préparent déjà la rentrée prochaine à travers des cours de vacances. Les enseignants mettent à profit cette période pour rehausser le niveau des élèves, décidés à tirer leur épingle du jeu.

Pour monsieur Alsény Camara, professeur de Chimie au lycée Marien N’Gouaby, le niveau des élèves étant très bas, il s’agit de les préparer pour la rentrée prochaine. « Nous avons organisé ces cours de vacances pour rehausser le niveau des élèves avant le début de l’année scolaire. Vous savez, savez le niveau des élèves est très bas, donc il faut les accompagner », dit-il.

En provenance de Labé, Ibrahima Sory Keita est venu passé les vacances à Kankan. Mais, au regard des résultats catastrophiques enregistrés pour la session 2018, il se prépare pour être parmi ceux qui seront admis l’année prochaine. « Je suis à Kankan pour les vacances. Mais, vu l’échec qui a caractérisée les résultats du bac en 2018, je ne pouvais pas rester à la maison. C’est pourquoi je suis venu me mettre en avant d’ici l’ouverture prochaine ».

Pour Fanta Diané, élève du lycée Marien N’Gouby, il est préférable de suivre les cours de vacances que d’aller en vacances. « Mon but pour ces cours de vacances c’est d’avoir un niveau élevé avant l’ouverture, pour être en avance sur mes amis qui sont partis en vacances », lance-t-elle laconiquement.

Ceux ou celles qui ont échoué au compte de la session 2018 veulent se rattraper. C’est le cas de Djénab Manè, candidate malheureuse du dernier baccalauréat au lycée Marien N’Gouaby. Elle pense pouvoir décrocher le bac l’année prochaine. « J’ai une fois échoué au bac. Don, je suis là pour me préparer très bien pour l’année prochaine, parce que je compte bien le décrocher cette fois-ci ».

A rappeler qu’à Kankan, l’affluence des élèves est considérable tant dans les écoles privées que dans les écoles publiques pour ces cours de vacances.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 95 40 47

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin