C’est parti pour la campagne de vaccination contre l’épidémie hémorragique à virus Ebola. L’opération a été lancée dans l’après-midi de ce mardi 23 février 2021, dans la sous-préfecture de Gouécké (N’Zérékoré), où la maladie est réapparue récemment. Et, c’est le préfet de N’Zérékoré qui a donné le coup d’envoi des travaux, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Ibrahima Koné, sous-préfet de Gouécké

Peu après l’arrivée des premières doses de vaccins anti-Ebola à Gouécké, les autorités ont lancé la campagne de vaccination. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Santé, Médecin Général Rémy Lamah, du président de la commission logistique de riposte contre Ebola, Dr Moussa Konaté, du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Guinée, Pr Georges Alfred Ki-Zerbo, et de plusieurs autorités locales.

 

Pour montrer l’exemple, le préfet de N’Zérékoré, Sâa Yola Tolno, a été le premier à se faire vacciner. Il a été suivi du sous-préfet de Gouécké, Ibrahima Koné, des responsables religieux de la localité, des agents de santé et des acteurs de la société civile de cette sous-préfecture.

Sâa Yola Tolno, préfet de N’zérékoré

A noter toutefois que cette première journée de la campagne de vaccination anti-Ebola n’a pas connu un grand engouement au niveau des populations concernées. Malgré la sensibilisation menée dans la localité, la réticence reste très forte à Gouécké.

À suivre !

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin