Lancée il y a quelques jours, la vaccination contre la pandémie de Covid-19 suscite un grand engouement à Kankan. Les habitants de la ville sont massivement mobilisés pour se faire vacciner, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Dans le souci de rompre la chaîne de contamination de la Covid-19, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) a envoyé 72.064 doses de vaccins d’Astrazeneca et Sinopharm à Kankan. La campagne de vaccination a été lancée le vendredi, 23 avril 2021, au centre de santé de Salamani. Et, les habitants de la capitale de la Haute Guinée réservent un intérêt particulier à cette opération.

Dr Wèrè Soropogui, chef du centre de santé de Salamani

« Depuis le lancement, jusqu’à nos jours, nous commençons la vaccination chaque matin, à partir de 7 heures. Et vous avez vu combien de fois les vaccinateurs sont envahis. Donc, l’engouement est total, les gens ont compris l’importance de cette opération. Chaque jour, les gens viennent en grand nombre pour se faire vacciner », a indiqué Dr Wèrè Soropogui, chef du centre de santé de Salamani.

Gnalen Oularé, chargée de la vaccination

Avec cette mobilisation des citoyens, Gnalen Oularé, chargée de la vaccination, est obligée de s’activer avec son équipe pour satisfaire la demande. Mais avant la vaccination, il y a d’abord une règle à ne pas déroger. « Lorsque les gens viennent, ils doivent d’abord être sensibilisés. On leur donne une fiche de consentement et on leur explique la situation. Parce qu’on ne donne pas le vaccin sans l’engagement des citoyens. Après la sensibilisation et le consentement de la personne, on l’enregistre sur la fiche et il prend sa première dose », explique Gnalen Oularé.

Bangaly Oularé, citoyen de Kankan

Bangaly Oularé vient de prendre sa première dose de vaccin. Il dit être venu se faire vacciner pour éviter d’être contaminé par le coronavirus. « Je préfère prendre le vaccin maintenant pour éviter d’être positif. Personne ne m’a forcé, je suis venu de mon propre gré pour me faire vacciner. Parce que je sais que le gouvernement guinéen ne peut pas nous donner un médicament qui peut nous tuer. Je suis très heureux aujourd’hui d’avoir pris ce vaccin pour me protéger contre le coronavirus », a dit ce citoyen de Kankan.

La Région de Kankan a bénéficié de 38.175 doses d’Astrazeneca et 33.889 doses de Sinopharm pour ce premier tour. Les femmes enceintes, les personnes atteintes de diabète et d’hypertension sont exemptées de la vaccination.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin