Le Fonds National pour l’insertion des jeunes (FONIJ) a animé un atelier ce vendredi 24 juillet 2020 au gouvernorat de Mamou. Présidée par le gouverneur et ayant comme slogan  » une jeunesse épanouie, un avenir radieux », cette rencontre a mobilisé plusieurs jeunes porteurs de projets, venus des trois préfectures de la région (Mamou, Dalaba et Pita), rapporte le correspondant de Guineematin.com qui était sur place.

Le fonds national pour l’insertion des jeunes est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité morale et d’une autonomie de gestion. Il est placé sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, et est accessible à tous les jeunes, âgés de 18 à 35 ans, qu’ils soient diplômés ou non, déscolarisés et non scolarisés, ruraux et urbains, porteurs de projets collectifs ou individuels. Il vise à créer un espace d’échanges, d’orientations et d’informations entre les acteurs de l’écosystème entrepreneurial afin de favoriser la création de réseautage et de coopération, a-t-on expliqué à l’assistance.

Dans son intervention de circonstance, Fodé Samoura, le Directeur Préfectoral de la jeunesse de Mamou, a tout d’abord dégagé les objectifs de la rencontre de ce vendredi, avant d’énumérer les résultats attendus.

Fodé Samoura, Directeur Préfectoral de la jeunesse de Mamou

« Les objectifs de cet atelier, c’est de permettre aux jeunes de faire connaitre leurs projets, leur offrir des orientations, leur faire découvrir les opportunités qui leur sont offertes, inciter les structures techniques et financières à intervenir dans le cadre de l’autonomisation des jeunes ; et, enfin, former les jeunes promoteurs et soutenir leurs projets.

Après la sortie de cet atelier, nous attendons que les jeunes promoteurs soient écoutés et orientés, qu’ils soient informés sur les modes d’accompagnement du FONIJ et des structures techniques et financières, que les jeunes soient identifiés et sélectionnés. Qu’on forme ces jeunes et que leurs projets soient soutenus », a expliqué le DPJ de Mamou.

Pour sa part, l’inspecteur général de la jeunesse s’est réjoui de la rencontre, avant de camper la problématique de l’emploi des jeunes.

Habib Diallo, inspecteur général de la jeunesse

« Qu’il me soit permis d’exprimer toute ma reconnaissance pour votre présence qui témoigne de l’engagement à rechercher les voies et les moyens pour faciliter l’insertion socio-professionnelle et économique des jeunes à travers l’entrepreneuriat. La problématique de l’emploi, en particulier l’emploi des jeunes, demeure cruciale et constitue un enjeu majeur pour l’État. La persistance de la pauvreté, notamment en milieu rural, l’extrême jeunesse de la population (77%), l’exode vers les villes sont autant de facteurs qui posent avec acuité la question de l’emploi », a fait observer Habib Diallo, représentant du ministre de la jeunesse.

Présente à cette rencontre, Madame Mariama Ciré Baldé, la Directrice du FONIJ, a parlé du choix de Mamou pour l’organisation de cette activité.

Mariama Ciré Baldé, Directrice Générale du FONIJ

« Nous avons choisi Mamou pour décentralisation le FONIJ. Parce que nous voulons que le FONIJ soit auprès de nos cibles. Et, pour cela, c’est à nous d’aller vers notre cible. Notre souhait, aujourd’hui, est de voir la pérennisation de ces activités. En termes de chômage, ce sont les jeunes qui sont les plus impactés. C’est pourquoi, le FONIJ s’engage à accompagner les jeunes promoteurs. Nous souhaitons que ces jeunes soient des jeunes modèles pour un avenir radieux et pour inspirer d’autres jeunes », a dit madame Baldé, avant de préciser : « nous serons dans les autres régions du pays pour accompagner les autres jeunes qui n’ont pas bénéficié ».

Au terme de l’activité, Elhadj Amadou Oury Lemy Diallo, le gouverneur de la région administrative de Mamou, a tout d’abord remercié les organisateurs pour le choix porté sur sa région, avant de rappeler l’importance d’une jeunesse consciente dans une société.

Elhadj Amadou Oury Lémy Diallo, Gouverneur de Mamou

« Les autorités administratives et politiques de la région de Mamou se réjouissent du privilège pour abriter cet atelier dont l’objectif est de créer un espace d’échanges, d’orientations et d’informations entre les acteurs de l’écosystème entrepreneurial. Aujourd’hui, nul n’a besoin de rappeler que la jeunesse constitue un élément fondamental pour le développement de notre pays. Cette couche mérite d’être soutenue et valorisée. En Guinée, malgré les efforts consentis par le gouvernement et les partenaires au développement pour l’implication des jeunes dans l’insertion socio-économique, des obstacles existent dans le domaine de l’insertion des jeunes. Ces obstacles sont liés aux questions d’accès au crédit pour le démarrage de leurs projets mais aussi à la formation », a souligné le gouverneur.

A rappeler qu’à l’issue des prestations des promoteurs, il y a eu dix (10) lauréats qui ont été retenus. On apprend que ces jeunes promoteurs seront financés par le FONIJ. Et, les autres par les structures techniques et financières partenaires.

De Mamou Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél. : 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin