L’époux Abdoulaye Diaby et sa première épouse Fatoumata Binta Diallo ont été entendus de nouveau ce mardi 2 mai 2017 par le Tribunal de Première Instance de Dixinn. Cette énième comparution de ces époux devant ce tribunal fait suite à une plainte de l’épouse, Nimatoulaye Diallo, contre son mari et sa coépouse pour coups et blessures volontaires, a constaté un reporter de Guineematin.com sur place. 

Le tribunal, après avoir largement entendu les prévenus à l’audience du 11 avril 2017, ce fut le tour de la plaignante, ce mardi 2 mai 2017 d’expliquer sa version des faits au tribunal.

Appelé à la barre par le président du tribunal Mangadouba Sow, la plaignante dit avoir reçu des coups et blessures ainsi que des injures de la part de son mari et de sa coépouse. « Tous les deux m’ont frappé. Mon mari m’a renversé et ma coépouse ma roué de coups. Après, ils m’ont insulté en me frappant sérieusement. Ils ne font que m’insulter. Mes cinq enfants sont terrorisés. Quand je ne suis pas à la maison, ils s’enferment jusqu’à mon retour », a narré à la barre Nimatoulaye Diallo.

Madame Diallo a expliqué au tribunal que c’est à l’arrivée de son mari et de sa coépouse de l’Angola au mois de juillet 2016 que les problèmes ont commencé. « Depuis qu’ils ont quitté l’Angola pour venir en Guinée, au mois de Ramadan passé, c’est des problèmes. Pendant la fête de Ramadan, il a envoyé des colas chez mes parents pour dire qu’il m’a renvoyée. Il maltraite mes enfants. Son seul objectif, c’est de divorcer avec moi et me séparer de mes enfants. Il nous a privés d’accéder à la porte principale, il nous a privés d’accéder à l’eau et à l’électricité », s’est-t-elle lamentée.

Cependant, les personnes contre lesquelles elle a porté plainte, à savoir son mari Abdoulaye Diaby Diallo et sa coépouse Fatoumata Binta Diallo balaie d’un revers de main ces griefs. « Rien n’a été coupé, ni courant, ni eau et personne n’a été rouée de coups. Aucun enfant n’a subi de maltraitance », ont-ils répliqué.

Finalement, l’audience a été renvoyée au 23 mai pour la continuité des débats ainsi que la comparution de certains témoins cités à la barre.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin