Après les graves violences qui ont secoué la ville de Kouroussa samedi dernier, 17 avril 2021, les autorités tentent de calmer la situation. Une mission du président Alpha Condé, conduite par le gouverneur de Kankan et composée notamment du premier imam de la capitale de la Haute Guinée, s’est rendue samedi soir dans cette ville. Elle a rencontré la notabilité de Kouroussa pour lui demander de sensibiliser encore les manifestants afin de faire baisser les tensions, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Kankan.

Selon une source proche de l’administration locale, c’est tard la nuit que cette mission, venue de Kankan, a rencontré la notabilité de Kouroussa. Notre informateur indique que le gouverneur de Kankan, Sadou Keïta, « a dit que le président de la République l’a chargé de dire à la notabilité, d’apaiser la situation jusqu’à ce qu’il revienne de son voyage au Congo Brazzaville ».

Dimanche matin, le patriarche de Kouroussa, Billy Nankouma Keïta, a fait le compte-rendu de cette réunion nocturne aux orpailleurs en colère, qui réclament que leur soit restitué un domaine aurifère (qu’ils exploitaient de façon artisanale) que les autorités ont attribué à la société minière Kouroussa Gold Mining. Mais selon notre source, la réaction des protestataires n’est pas rassurante.

« Le calme qui règne depuis ce dimanche dans la ville de Kouroussa, reste pour le moment très  précaire. Car, tout porte à croire que ces orpailleurs en colère n’écoutent pas toujours la notabilité. D’ailleurs, c’est contre l’avis du doyen (le patriarche) de la ville qu’ils ont fait cette dernière manifestation qui a dégénéré », a souligné notre informateur.

Une version confirmée par le préfet de Kouroussa, que nous avons joint au téléphone : « le calme qui règne ici est vraiment précaire. Parce qu’à l’issue de la réunion avec le gouverneur, nous avons compris que ces gens qui manifestent n’ont pas d’égard pour les doyens de Kouroussa, qui leur avaient pourtant demandé de ne rien entreprendre.

Donc nous comprenons que ce sont des assaillants, qui sont venus d’un peu partout des villages environnants pour semer le désordre. Le chef de l’Etat a communiqué directement au téléphone avec la notabilité, il leur a demandé de continuer à œuvrer pour que la quiétude règne à Kouroussa », a confié Souleymane Keïta.

Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin