Un jeune homme a été tué dans une manifestation enregistrée la nuit dernière à Kérouané. La victime a reçu une balle dans l’abdomen pendant que les forces de l’ordre cherchaient à disperser les manifestants qui avaient attaqué les locaux de la préfecture. Au moins deux autres personnes ont été blessées dans ces échauffourées, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Kankan.

La contestation gagne du terrain en Haute Guinée, fief traditionnel du parti au pouvoir. Après Siguiri et Kankan, c’est au tour de Kérouané de se révolter contre l’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées pendant les dix derniers jours du ramadan. Dans la nuit du mercredi à ce jeudi, 6 mai 2021, plusieurs jeunes sont descendus dans la rue pour protester contre cette décision des autorités guinéennes.

Après avoir brûlé des pneus à plusieurs endroits de la ville, les manifestants sont allés s’attaquer aux locaux de la préfecture de Kérouané. Et c’est là que le jeune Mohamed Tall, élève en classe de 10ème Année au collège de Kérouané, a reçu une balle dans l’abdomen. Il est décédé peu après à l’hôpital, tandis que deux autres jeunes ont été blessés. Jointe au téléphone, une source sécuritaire basée à Kérouané a confirmé la mort du jeune, annoncée un peu plus tôt par des citoyens.

« Les manifestants ont d’abord brûlé des pneus dans plusieurs grands carrefours de la ville, avant de venir s’attaquer à la préfecture. C’est ainsi que les forces de sécurité sont intervenues pour tenter de les disperser. Mais comme ils étaient trop nombreux, il a fallu envoyer des renforts. C’est là qu’un jeune a reçu une balle au niveau de l’abdomen. Il a été transporté à l’hôpital, mais il n’a pas pu s’en sortir, il est décédé », a expliqué notre interlocuteur.

C’est finalement la tombée de la pluie qui a amené les manifestants à se disperser. Mais ils promettent de revenir pour se faire entendre de nouveau.

A suivre !

De Kankan, Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com