Libération de certains opposants au 3ème mandat d’Alpha Condé : la réaction du FNDC

8 mai 2021 à 10 10 32 05325

image d’archive

Communiqué de la Coordination nationale du FDNC : Dans un communiqué rendu public ce vendredi 7 mai 2021, le dictateur Alpha Condé, par l’intermédiaire de son porte-parole du moment, a fait état de la libération d’une quarantaine de détenus et du renvoi en jugement d’une cinquantaine d’autres dans l’affaire des violences liées à la mascarade électorale ayant accompagné le coup d’État constitutionnel du 18 octobre 2020.

Lire

Situation des détenus politiques : « le silence de la CEDEAO n’est pas surprenant » (Diabaty Doré)

6 mai 2021 à 21 09 41 05415

Diabaty Doré, président du parti RPR (Rassemblement Pour la République)

Alors que beaucoup s’interrogent sur le silence de la CEDEAO sur la détention de nombreux opposants en Guinée, Diabaty Doré, lui, n’est pas surpris par cette situation. Le président du Rassemblement Pour la République (RPR) était convaincu depuis le début de l’organisation sous régionale ne ferait rien en faveur de la libération de ces détenus politiques.

Lire

France : des opposants guinéens prévoient un accueil mouvementé pour Alpha Condé

27 avril 2021 à 11 11 12 04124

Le président Alpha Condé est attendu le 28 mai 2021 en France, où il est invité par son homologue français, Emmanuel Macron. Et, cette visite du chef de l’Etat guinéen risque d’être très mouvementée. Car les opposants guinéens vivant dans ce pays comptent mettre l’occasion à profit pour protester contre Alpha Condé et son régime. Plusieurs organisations politiques et de la société civile appellent à une manifestation à Paris, dont la date n’est pas encore annoncée.

Lire

Détention d’opposants en Guinée : Sékou Koundouno dénonce « une situation de prise d’otage »

24 avril 2021 à 16 04 52 04524

Sékou Koundouno

Leur nombre est estimé à environ 400 personnes, des responsables et des militants de l’opposition guinéenne, arrêtés et détenus sans jugement depuis six mois suite la réélection contestée du président Alpha Condé pour un troisième mandat. Ces opposants au troisième mandat du président Alpha Condé sont détenus sans jugement depuis six mois maintenant, à la Maison centrale de Conakry. Et jusque-là, la tenue de leur procès ne semble pas être une préoccupation des autorités guinéennes, au regard de la lenteur qui caractérise le traitement de ce dossier politico-judiciaire.

Lire

Diabaty Doré sur la détention d’opposants en Guinée : « si on ne les juge pas, qu’on les libère »

24 avril 2021 à 15 03 30 04304

Diabaty Doré, président du parti Rassemblement Pour la République

« Dans ce dossier puisqu’il n’y a pas de preuve, ils ne peuvent pas les juger. C’est pourquoi, nous condamnons ces arrestations et détentions ; et, c’est pour cela que nous interpellons la communauté nationale et internationale de tout faire pour que la lumière soit faite. Si on ne parvient pas à les juger, qu’on les libère ; même si c’est de façon provisoire pour qu’ils regagnent leurs familles. Au moment où la justice sera prête, qu’on les appelle. Parce que quoi qu’on dise, ce sont des Guinéens, ils ne vont pas fuir. Je rappelle que Cellou Baldé était à Labé. Il pouvait fuir pour aller même si c’est au Sénégal ; mais, il a dit non, il faut qu’il se présente devant la justice parce qu’il est respectueux de la loi…», a notamment dit Diabaty Doré, le président du parti Rassemblement Pour la République.

Lire

Le FNDC sur les cimetières de Kaporo : « Alpha Condé a peur des conséquences de ses actes »

20 avril 2021 à 5 05 36 04364

image d’archive

Communiqué : Par la lettre n°026 du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire en date du 08 avril 2021 adressée au secrétariat général des affaires religieuses avec objet: fermeture des cimetières de Kaporo-rails, le FNDC dénonce un plan machiavélique élaboré par le dictateur Alpha Condé  destiné à effacer les traces de ses crimes des dernières années au  moment où le Bureau de la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) a déjà ouvert un examen préliminaire sur un signalement du FNDC depuis 2020.

Lire

Journée des prisonniers politiques : Cellou Dalein rend hommage aux opposants détenus en Guinée

17 avril 2021 à 14 02 39 04394

L’humanité célèbre ce samedi, 17 avril 2021, la journée internationale des prisonniers politiques. Adoptée en 2004 par plusieurs organisations, cette journée permet de rappeler à l’opinion publique que des femmes et des hommes sont encore détenus-es pour leurs idées politiques. A cette occasion, le principal opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, a rendu hommage à ses collaborateurs de l’UFDG et à tous les prisonniers détenus pour leur opinion en Guinée.

Lire

Conakry : Foniké Menguè sera à nouveau devant la justice, le 20 mai prochain

14 avril 2021 à 17 05 53 04534

Oumar Sylla (Foniké Mengué)

Condamné il y a environ trois mois par le tribunal de première instance de Mafanco, Oumar Sylla, alias Foniké Mengè, sera à nouveau devant la justice guinéenne, dans un peu plus d’un mois. Son procès en appel s’ouvre le 20 mai 2021, devant la Cour d’appel de Conakry, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Violences à N’Zérékoré : le procès des auteurs présumés s’ouvre ce jeudi 11 mars

10 mars 2021 à 19 07 04 03043

Les auteurs présumés des violences qui ont émaillé le double scrutin du 22 mars 2020, à N’Zérékoré, seront bientôt situés sur le sort. Leur procès s’ouvre demain, jeudi 11 mars 2021. L’annonce a été faite par le procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Foniké Menguè testé positif au Covid-19 : la mise en garde du FNDC

10 mars 2021 à 16 04 17 03173

Oumar Sylla, Foniké Menguè

La pandémie de coronavirus continue sa propagation à la Maison centrale de Conakry. Après les opposants Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Ismaël Condé et plusieurs autres prisonniers, c’est au tour de l’activiste de la société civile, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, d’être touché par la maladie.

L’annonce a été faite par la coordination nationale du FNDC, à travers un communiqué publié ce mercredi, 10 mars 2021. Le Front National pour la Défense de la Constitution en a profité pour mettre en garde les autorités guinéennes contre tout ce qui arrivera à son responsables et aux autres opposants au troisième mandat du président Alpha Condé incarcérés.

 COMMUNIQUE 164

Alpha Condé, après s’être servi de la COVID19 comme instrument politique contre les opposants à son projet de 3ème mandat, a exposé la vie des détenus politiques à cette pandémie à la Maison Centrale de Conakry.

Un test COVID-19  effectué sur les détenus politiques s’est révélé positif pour des leaders de la société civile et des partis politiques, détenus injustement sur la base de fausses accusations depuis des mois, parmi lesquels le Responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC Oumar SYLLA Foniké Mengué.

Toute la Guinée se rappelle que cette crise sanitaire que nous peinons à endiguer a été aggravée et entretenue par ce clan mafieux qui a imposé le calendrier de sa mascarade électorale au début de la pandémie sans tenir compte des conséquences sanitaires sur la vie de la population guinéenne.

La Coordination du FNDC prend à témoin l’opinion publique nationale et Internationale  et tient Monsieur Alpha Condé et son gouvernement comme les seuls responsables de tout ce qui arrivera à Oumar Sylla et ses collègues détenus politiques volontairement exposés au COVID- 19 par le régime.

Dans tous les cas, le FNDC exige une libération sans condition  de tous les détenus politiques.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

         Conakry le 10 mars 2021

Lire

Violences à N’Zérékoré : le procès des auteurs présumés pourrait s’ouvrir ce jeudi

3 mars 2021 à 12 12 27 03273

Environ un an après les violences qui ont émaillé le double scrutin du 22 mars 2020 à N’Zérékoré, la justice cherche à situer les responsabilités. Le procès des auteurs présumés de ces violences devrait s’ouvrir demain, jeudi 4 mars 2021, ou alors la semaine prochaine. C’est le procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré qui l’a annoncé dans un entretien qu’il a accordé au correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Ibrahima Diallo (FNDC) sur l’état de santé de Foniké Menguè : « les nouvelles ne sont pas bonnes »

26 février 2021 à 18 06 59 02592

 

Oumar Sylla, alias Foniké Mengué, responsable en charge des antennes et de la mobilisation du FNDC

L’état de santé d’Oumar Sylla (alias Foniké Menguè) préoccupe ses collègues du Front National pour la Défense de la Constitution. Ibrahima Diallo, le responsable des opérations du FNDC, indique que les nouvelles concernant l’état de santé de l’activiste de la société détenu depuis plusieurs mois à la maison centrale de Conakry, ne sont pas du tout rassurantes. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com hier, jeudi 25 février 2021.

Lire

Les fédérations de l’UFDG à Cellou Dalein : « vous êtes l’avenir de notre Parti et de notre pays »

26 février 2021 à 11 11 01 02012

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG

« Monsieur le Président Cellou Dalein Diallo, vous êtes l’avenir de notre Parti et de notre pays. Nous comptons sur vous. Vous pouvez compter sur nous »

C’est la première rencontre du genre depuis l’élection présidentielle contestée du 18 octobre dernier. Les responsables des dix fédérations de l’UFDG de la capitale guinéennes, les membres de la direction nationale et du bureau politique du parti étaient au domicile de leur président hier, jeudi 25 février 20211. Entouré de son épouse, Hadja Halimatou Dalein Diallo, et de quelques proches collaborateurs, Elhadj Cellou Dalein Diallo a été rassuré du soutien et de la fidélité de ses collègue face à l’injustice dont il est victime, lui et ses partisans emprisonnés depuis plus de trois mois de la part du régime Alpha Condé. 

Lire

Cellou Dalein dénonce le cynisme d’Alpha Condé : « c’est aux Guinéens d’en tirer toutes les conséquences »

25 février 2021 à 17 05 24 02242

La sortie fracassante du président Alpha Condé hier, ne laisse pas indifférent son principal opposant. Cellou Dalein Diallo a réagi ce jeudi, 25 février 2021, à travers ses médias sociaux. Il dénonce des propos « injurieux » qui illustrent le « mépris » que chef de l’Etat guinéen éprouve pour ses compatriotes. Le président de l’UFDG indique qu’il revient aux Guinéens de « tirer toutes les conséquences » de cette situation.

Lire

Badra Koné (NGP) : « il faut qu’on libère les prisonniers politiques »

20 février 2021 à 10 10 30 02302

Badra Koné, président de la Nouvelle Génération Politique (NGP)

Le président de la Nouvelle Génération Politique (NGP) a regagné Conakry dans la soirée de ce vendredi, 19 février 2021, après un séjour de plus de deux semaines à Bamako. Le jeune leader politique a bénéficié d’un accueil chaleureux de la part de ses militants et sympathisants. Badra Koné a mis l’occasion à profit pour demander la libération des opposants incarcérés à Conakry, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Traitrise politique en Guinée : Bogola Haba (UGDD) descend en flammes Bah Oury et Faya Millimouno

20 février 2021 à 8 08 58 02582

Keamou Bogola HABA, président d’honneur de l’UGDD

Comme annoncé précédemment, Bah Oury, leader de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG), et Dr Faya Millimouno du bloc libéral (BL), ont récemment surpris l’opinion en rejoignant Mamadou Sylla. Ils ont même été cooptés dans le cabinet du chef de file de l’opposition comme conseillers. Ce revirement spectaculaire de ces deux opposants qui étaient parmi les plus amères au sein FNDC (front national pour la défense de la constitution) et les plus opposés (par leur discours) à la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier en Guinée est largement commenté à Conakry et sur les réseaux sociaux.

Lire

Bah Oury change de camp : « on a un chef d’Etat, un Gouvernement, une Assemblée nationale… »

17 février 2021 à 10 10 14 02142

Bah Oury, président du parti UDRG

Bah Oury, le président de l’union des démocrates de la renaissance de la Guinée (URDG), change de camp ! Il ne conteste plus la nouvelle constitution, la nouvelle Assemblée nationale, encore moins la légitimité du président Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat de six ans. L’ancien vice-président de l’UFDG a même été coopté par Mamadou Sylla pour appartenir à son cabinet, en tant que chef de file de l’opposition parlementaire. 

Lire