Réouverture exceptionnelle des églises : « c’est une grande joie pour les Chrétiens »

13 août 2020 à 16 04 45 08458

Les fidèles chrétiens de Guinée pourront célébrer la fête de l’assomption, prévue le 15 août 2020, dans les églises. Les autorités du pays ont décidé de rouvrir exceptionnellement ces lieux de culte à cette occasion, comme ce fut le cas lors de la dernière fête de Tabaski pour les musulmans. Annoncée mercredi soir par le secrétariat général des affaires religieuses, cette décision suscite beaucoup de joie chez les leaders religieux chrétiens.

Lire

Kourémalé (Siguiri) : l’église Évangélique inondée ! SOS pour les fidèles

3 août 2020 à 21 09 17 08178

Située à plus de 70 kilomètres de la préfecture de Siguiri, le district de Kourémalé (situé à la frontière avec le Mali) est éprouvé par de fortes inondations depuis une dizaine de jours. Ces fortes pluies ont occasionné des inondations faisant un mort (de nationalité malienne) et plusieurs autres dégâts. Depuis, l’Eglise Évangélique des Assemblées de Dieu de Kourémalé-Guinée, construite il y a seulement deux ans, a toujours la fondation sous les eaux. C’est pourquoi, l’église évangélique de Siguiri a dépêché une mission à Kourémalé pour faire le constat, a appris un correspondant de Guineematin.com basé dans la région.

Lire

Kindia : le véhicule de service d’Elhadj Karamba Diaby retiré après sa sortie sur la fermeture des mosquées

3 août 2020 à 19 07 31 08318

Même s’il s’est rétracté et a présenté des excuses, le secrétaire préfectoral des Affaires religieuses de Kindia subit la colère de sa hiérarchie, après sa sortie fracassante au sujet de la fermeture des mosquées. Le secrétaire général des Affaires religieuses s’est déplacé en personne pour se rendre à Kindia ce lundi, 03 août 2020, afin de recadrer Elhadj Karamba Diaby. Elhadj Aly Jamal Bangoura a ordonné le retrait temporaire de la voiture de service du leader religieux, lui donnant un dernier avertissement, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Kindia défie les autorités : « nous n’allons plus fermer nos mosquées »

31 juillet 2020 à 16 04 39 07397

« Nous n’allons plus fermer nos mosquées parce qu’on a constaté que les restaurants, les bars et même les boites de nuit sont rouverts et fonctionnent au vu et au su de tout le monde ». C’est en substance ce qu’a déclaré le secrétaire préfectoral des Affaires religieuses de Kindia ce vendredi, 31 juillet 2020. C’était à l’occasion de la prière marquant la fête de Tabaski, célébrée aujourd’hui en Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Lire

Lutte contre le Covid-19 : l’imam de la mosquée turque de Bambéto appelle au respect des gestes barrières

31 juillet 2020 à 15 03 50 07507

La mosquée turque de Bambéto a refoulé du monde ce vendredi, 31 juillet 2020. De nombreux fidèles musulmans se sont rassemblés sur les lieux pour célébrer la fête de Tabaski, qui intervient cette année dans un contexte de crise sanitaire liée au coronavirus. Cette pandémie a d’ailleurs été au centre du sermon de l’imam de cette mosquée, Elhadj Ibrahima Bah. Le leader religieux a laissé entendre que cette maladie, qui n’a toujours pas de remède, est une épreuve divine pour l’humanité.

Lire

Fête de Tabaski : voici le message du grand imam de Conakry

31 juillet 2020 à 12 12 29 07297

Les fidèles musulmans de Guinée célèbrent ce vendredi, 31 juillet 2020, la fête de Tabaski. La grande mosquée Fayçal de Conakry n’a pas abrité la prière marquant cette plus grande fête musulmane. C’est dans l’enceinte du centre islamique de Donka que le premier imam de cette mosquée a dirigé la prière de l’Aïd. Elhadj Mamadou Saliou Camara a consacré l’essentiel de son sermon à la crise sanitaire liée au coronavirus qui frappe actuellement le pays. Il a exhorté les Guinéens à ne pas négliger cette maladie et à louer leur créateur d’avoir préservé le pays d’une situation incontrôlable.

Lire

Fête de l’Aïd El Adha (Tabaski) en Guinée : voici le message du SG aux Affaires religieuses

30 juillet 2020 à 19 07 54 07547

Elhadj Aly Jamal Bangoura, secrétaire Général des Affaires religieuses

A l’instar de ses coreligionnaires du monde, la république de Guinée se prépare à la célébration demain, vendredi 31 juillet 2020, de l’Aïd El Adha, appelée Tabaski ou fête des moutons ! A cette occasion, le secrétaire Général des Affaires religieuses a, dans une déclaration dont Guineematin.com a reçu copie, invité les fidèles musulmans au respect des mesures sanitaires édictées par les autorités sanitaires et le Gouvernement.

Lire

Fête de Tabaski : voici les mesures prises par les autorités religieuses de Mamou

30 juillet 2020 à 19 07 07 07077

Elhadj Amadou Kolon Barry, inspecteur Régional des affaires religieuses de Mamou

En raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, la fête de Tabaski sera célébrée dans un contexte particulier ce vendredi 31 juillet 2020, à Mamou. Même si la prière marquant cette fête a été exceptionnellement autorisée, elle ne se déroulera pas comme d’habitude. Les autorités religieuses ont pris plusieurs dispositions visant à éviter la propagation du Covid-19 à cette occasion. C’est l’inspecteur régional des affaires religieuses qui l’a annoncé au cours d’un entretien qu’il a accordé au correspondant local de Guineematin.com, ce jeudi 30 juillet 2020.

Lire

L’imam Naby Camara aux autorités : « la réouverture des mosquées doit être pérenne »

30 juillet 2020 à 13 01 08 07087

Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, Elhadj Naby Camara, l’imam de la mosquée centrale de Sanoyah km 36, s’est exprimé sur la réouverture exceptionnelle des mosquées à l’occasion de la fête de Tabaski. Le leader religieux salue cette décision, même s’il la juge non satisfaisante. Il souhaite que les autorités du pays acceptent que cette réouverture des mosquées (qui sont fermées depuis le 26 mars 2020 pour cause de Covid-19) soit maintenue après la fête.

Lire

Faux ! Archi-faux ! L’immense majorité des musulmans prie en arabe, pas en charabia

28 juillet 2020 à 9 09 10 07107

Nanfo Diaby, imam, chroniqueur islamique et promoteur de l’écriture N’ko

Par Sény Facinet Sylla, Ex. Secrétaire Général Adjoint des Affaires Religieuses :

Monsieur Monenembo, dans sa tribune sur l’Affaire Nanfo Diaby, rapporte un islamologue du nom de Monsieur Mohamed Talbi, dont l’avis serait que l’on peut prier dans la langue de son choix. Le « célèbre » savant illustre sa pensée par une bien curieuse citation. « Si Dieu parle et qu’il veut que Sa Parole soit un défi lancé à l’humanité, la dictée est divine, mais l’expression est humaine. Cela peut être dans n’importe quelle langue. Ce n’est pas spécifique à la langue arabe… C’est une parole théandrique, entièrement divine en amont. Mais, en se réfractant dans l’Histoire, elle ne peut parvenir aux hommes que si elle leur parle dans leur langue… En aval, parole entièrement humaine. Elle est soumise à toutes les approches possibles, philologiques, linguistiques ».

Lire

Tabaski/COVID-19 : des mosquées de Conakry font leur toilette en prélude à la grande fête (constat)

27 juillet 2020 à 23 11 37 07377

Fermées au grand public depuis le mois de mars dernier à cause de la maladie de coronavirus qui sévit actuellement en Guinée, les mosquées de Conakry s’apprêtent à rouvrir leurs portes aux fidèles, à l’occasion de l’Aïd el-Kebir, appelée fête de Tabaski. Déjà, certaines de ces maisons de Dieu font leur toilette, en prélude à cette grande fête musulmane. Cela fait suite à la décision des autorités guinéennes qui autorisent les musulmans de Conakry et de l’intérieur du pays à célébrer spécialement les prières de la fête de Tabaski dans les mosquées et autres places qui seront désignées par le secrétariat général des affaires religieuses.

Lire

Prière en maninka : l’imam de Dalaba réagit à l’innovation de Nanfo Diaby

27 juillet 2020 à 16 04 48 07487

Elhadj Mamadou Chérif Barry, grand imam de Dalaba

La décision de l’imam Nanfo Ismaël Diaby de prier en N’ko (langue maninka) continue de susciter le débat en Guinée. Le secrétaire préfectoral des affaires religieuses de Dalaba et grand imam de la ville s’est prononcé sur le sujet au cours d’une interview qu’il a accordée à Guineematin.com, ce lundi 27 juillet 2020. Elhadj Mamadou Chérif Barry s’est dit surpris de cette innovation qui, selon lui, n’a aucun fondement islamique.

Lire

Dix premiers jours de Dhul Hijja, fête de Tabaski, immolation du bélier : Oustaz Ramadan Bah à Guineematin

25 juillet 2020 à 11 11 52 07527

Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et imam à Koloma

L’humanité a entamé avant-hier, mercredi 22 juillet 2020, le douzième mois (Dhul-Hijja) de l’an 1 441 du calendrier musulman. Un mois qui renferme des jours bénis où il est fortement recommandé au musulman de se rapprocher d’Allah (SWT) par le jeûne, les invocations, la lecture du Saint Coran, les prières surérogatoires, etc. Il s’agit notamment des dix premiers jours de Dhul-Hijja dont fait partie le jour de la station d’Arafat (celui du Hajj). Selon Ibn Abbâs, dont les propos ont été rapportés par Al-Bukhâri, le prophète Mohamad (paix et salut de Dieu sur lui) a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces dix premiers jours ».

Lire

Réouverture des mosquées pour la Tabaski : ce qu’en dit l’imam Aboubacar Sacko de Sanoyah km36

24 juillet 2020 à 18 06 43 07437

Elhadj Aboubacar Sakho, imam à Sanoyah Km 36

Les autorités guinéennes ont finalement décidé de rouvrir exceptionnellement les mosquées et autres espaces de prière à l’occasion de la célébration de la fête de Tabaski prévue le 31 juillet. Cette annonce du secrétariat général des affaires religieuses ne satisfait pas totalement l’opinion publique qui aurait souhaité une reprise définitive des activités dans les lieux de culte.

Lire

Réouverture exceptionnelle des mosquées : le 2ème imam de Conakry « content mais pas satisfait »

24 juillet 2020 à 13 01 43 07437

Elhadj Abdoulaye Bah, deuxième imam de la grande mosquée de Fayçal

Joie très mesurée, c’est avec ce sentiment que le deuxième imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry a accueilli la décision des autorités guinéennes de rouvrir exceptionnellement les mosquées et autres lieux de prière le jour de la fête de Tabaski. Une décision qui vise à permettre aux fidèles musulmans de de Conakry et des préfectures de l’intérieur du pays où la fermeture des lieux de culte reste encore en vigueur, de pouvoir célébrer en groupe la prière de l’Aïd.

Lire

Ouverture des mosquées pour la Tabaski : voici la réaction de l’imam de Kipé

24 juillet 2020 à 0 12 24 07247

Elhadj Mohamed Aly Soumah, imam râtib de Kipé

Comme annoncé précédemment, les autorités guinéennes ont décidé de rouvrir exceptionnellement les mosquées et autres les lieux de prière le jour de la fête de Tabaski, à Conakry et dans les préfectures où les lieux de culte restent encore fermés. Cette décision a été annoncée dans un communiqué publié ce jeudi, 23 juillet 2020, par le secrétariat général des affaires religieuses. Elle vise à permettre aux fidèles musulmans de prier en groupe à l’occasion de la plus grande fête musulmane.

Lire

Affaire prières en maninka à Kankan : Nanfo Diaby annonce une plainte en justice contre ses agresseurs

22 juillet 2020 à 17 05 19 07197

Ismael Nanfo Diaby

« En tant que citoyen guinéen lésé dans ses droits constitutionnels et de l’exercice de ses libertés, j’informe l’opinion nationale et internationale du dépôt d’une plainte au Tribunal de première instance de Kankan concernant les agressions à mon domicile privé ayant occasionné la destruction d’un édifice, d’engins roulant et de coups et blessures ».

Lire

Prix Nelson Mandela 2020 des Nations Unies : le guinéen Dr Morissanda Kouyaté lauréat !

18 juillet 2020 à 9 09 17 07177

C’est le coordinateur résidant du système des Nations Unies en Guinée qui l’a annoncé hier, vendredi 17 juillet 2020, à l’occasion d’une cérémonie organisée à Conakry. Le guinéen, Dr. Morissanda Kouyaté, Directeur Exécutif du Comité Inter-africain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants, a été sélectionné parmi les deux lauréats du « Prix Nelson Mandela 2020 » des Nations Unies. Ce prestigieux et honorifique Prix vient ainsi récompenser 36 ans de combat surtout contre les mutilations génitales féminines en Guinée et ailleurs dans le monde, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Guinée : des jeunes exigent la réouverture des lieux de culte

17 juillet 2020 à 18 06 43 07437

image d’archive

Contrairement aux autres pays voisins (le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire) qui ont rouvert leurs lieux de culte puisque les pratiques religieuses y sont respectées et les fidèles traités avec assez d’égards, la Guinée continue de fermer ses lieux de culte, malgré l’allègement des mesures dans plusieurs autres domaines. Les responsables et militants du parti au pouvoir se réunissent au siège national et à l’intérieur du pays, les marchés sont bondés, les passagers se bousculent tous les jours pour occuper les rares places qu’offrent les minibus, taxis et mototaxis. Les distanciations sociales sont « mortes » depuis plusieurs semaines dans les lieux de prostitution et autres lieux de débauche qui fourmillent à Conakry et environs…

Lire