N’Zérékoré : les travaux de reconstruction de l’Eglise Protestante Évangélique lancés

11 mai 2021 à 10 10 03 05035

Les travaux de reconstruction de l’église protestante évangélique de N’Zérékoré ont été lancés samedi dernier, 08 mai 2021, à l’enceinte de la cour de Dorota à l’absence des autorités locales qui ont boudé la cérémonie. C’est le Révérend Jean Pierre Djaran Guilavogui, représentant du Comité exécutif national de l’Eglise Protestante Evangélique de Guinée qui a présidé la cérémonie devant le patriarche Goïkoya Lambert Zogbélémou, du président de l’union Kpèlè, Pépé Aimé Kolié, du curé de la cathédrale de NZerekore, des présidents des comités préfectoraux de l’église protestante évangélique de N’Zérékoré ainsi que des fidèles chrétiens, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la capitale de la région forestière.

L’Eglise Protestante Evangélique de Dorota, dans la commune urbaine de N’Zérékoré, a été incendiés par deux fois (en 2013 et 2020) lors de conflits à relent ethniques. Et, la présente cérémonie de lancement des travaux de sa reconstruction a regroupé l’ensemble des communautés chrétiennes de N’Zérékoré. L’occasion a d’ailleurs été mise à profit par le président du comité préfectoral de l’église protestante évangélique de N’Zérékoré pour rappeler la mission de l’église protestante évangélique dans la préservation de la paix dans le pays.

Révérend Emmanuel Grovogui, président de l’église protestante de N’Zérékoré

« C’est le lieu et le moment de vous souligner que la mission essentielle de l’Eglise Protestante Evangélique de Guinée (EPEG) est bien d’accompagner le gouvernement dans la culture et la préservation de la paix en Guinée en général et à N’Zérékoré en particulier. Car, la paix est le gage du développement durable de notre cher pays. Mais, malgré cette noble mission de l’église, elle a toujours été le théâtre de beaucoup de vandalismes lors des conflits ethniques de juin et juillet 2013 et du double scrutin référendaire et législatif du 22 Mars 2020. De même, l’Eglise Protestante Evangélique du Centre, située au près du terrain du 3 Avril, considérée comme première église évangélique de N°Zérékoré, a été complètement pillée avec son contenu dans ces conflits. Mais, par le concours des chrétiens et de toutes les personnes de bonne volonté, cette église est de nos jours à plus de 50% de reconstruction. Néanmoins, nous restons toujours engagés à accompagner le gouvernement dans tous ses projets de développement de notre pays », a promis le révérend Emmanuel Grovogui.

De son côté, le représentant du comité exécutif national de l’église protestante évangélique de Guinée, le révérend Jean Pierre Djaran Guilavogui et parrain de la préfecture de N’Zérékoré, s’est réjouit de la mobilisation autour de cette église de Dorota.

Révérend Jean Pierre Djaran Guilavogui, représentant du comité exécutif national de l’église protestante évangélique de Guinée

« Je suis là à l’occasion du lancement de la reconstruction du temple de Dieu à Dorota ici. Et, je suis vraiment content de voir cette mobilisation et en se référent même au texte qui a été enseigné par rapport à ecclésial verset 29: 1; 19 qui voit l’image que le roi David donne pour la construction du temple à Jérusalem. Et nous venons à N’Zérékoré pour relancer le même message que les hommes, femmes et jeunes que tout le monde soit mobilisé pour bâtir la maison de Dieu. Cette église, c’est la deuxième fois qu’elle a été victime des agressions. Nous voulons que le seigneur intervienne afin que toutes les personnes malintentionnées qui s’attaquent aux édifices publics soient conseiller et soient vraiment mis à leur place, afin que cela ne se reproduise plus. C’est pour cela que nous voulons, à partir de ce lancement des travaux de reconstruction, que cette église soit vraiment une église qui va ramener la paix à N’Zérékoré et amener les guinéennes et guinéens à se comprendre sur l’unité, sur la concordance et sur la paix », a souhaité le révérend Jean Pierre Djaran Guilavogui.

Pour sa part, le patriarche de N’Zérékoré, Goïkoya Lambert Zogbélémou, s’est réjoui de la tenue de la présente cérémonie avant d’invité les populations de N’Zérékoré à y participer, selon leurs moyens, aux côtés de l’église.

« Quand il s’agit de construire la maison de Dieu, tout le monde doit se réjouir. Je suis très content et fait appel à tout le monde de venir en aide de cette église, de contribuer pour construire la maison de Dieu. Parce que c’est delà que nous trouvions pour apprendre à respecter Dieu, pour apprendre les recommandations de Dieu et c’est ce qui peut nous gérer dans notre vie », a indiqué le patriarche Goïkoya Lambert Zogbélémou.

Rencontré à cette cérémonie, Rebecca Koné, fidèle chrétienne, se dit satisfait du démarrage des travaux de reconstruction de cette église.

Rebecca Koné, fidèle chrétienne

« En tant que fidèle chrétienne, je suis très content. Parce que quand j’avais vu la maison descendre, je pleurais beaucoup. Surtout c’était un regret pour nous. Mais, aujourd’hui, si Dieu accepte que nous posons la première pierre, ça veut dire que Dieu a accepté la reconstruction de son temple », s’est-elle réjoui.

A noter que l’église protestante évangélique de N’Zérékoré sera bâtie sur une superficie de 60 mètres de long et 40 mètres de large.

De N’Zérékoré Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél :+224620166816/666890877

Lire

Albadariah (Kissidougou) : l’école primaire Mandou-Télikoro fermée pour manque d’enseignants

10 mai 2021 à 19 07 08 05085

Depuis l’ouverture des classes au compte de l’année scolaire 2020-2021, l’école primaire Mandou-Télikoro dans la sous-préfecture de ‘’Albadariah’’ (une localité située à 55 kilomètre du chef-lieu de la préfecture de Kissidougou) est fermée. Et, pour cause, cet établissement scolaire est dépourvu d’enseignant pour dispenser les cours aux 200 élèves qui y sont inscrits. Visiblement, aucun enseignant n’a accepté d’aller dans cette école de 6 classes, depuis l’année dernière. Les habitants de cette localité, soucieux de l’avenir de leurs enfants, appellent les autorités en charge de l’éducation à prendre des mesures pour l’année prochaine afin que cette école rouvre ses portes, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région de la Haute Guinée.

On s’achemine vers une année blanche dans le district de Télikoro où l’école primaire Mandou-Télikoro peine à ouvrir encore ses portes depuis décembre dernier. Cette école, créée en 2001 grâce aux efforts des ressortissants de Telikoro, compte 200 élèves. Et, ces élèves sont abandonnés à eux-mêmes depuis l’ouverture des classes.

Fodé Mara, patriarche de Télikoro

« On a beaucoup d’élèves, mais on n’a pas d’enseignements. Avant on avait trois enseignants en 2001, cela fait 20 ans aujourd’hui. Il y a un qui est parti ; et, deux sont restés, ensuite les deux sont partis. L’année dernière le gouvernement nous a envoyés un enseignant, il est tombé malade, puis est décédé. On a attiré l’attention du directeur sous-préfectoral de l’éducation (DSSE), il nous a demandé de chercher un contractuel communautaire. On a pris un contractuel que nous payons à 300.000 GNF par mois. Après trois mois de service, il est parti cherché sa famille ; et, il n’est plus jamais revenu », a expliqué Fodé Mara, le patriarche de Télikoro.

De son côté, le président du district de Telikoro, Ousmane Mara, demande au gouvernement de leur aider à trouver des enseignants pour assurer la scolarité de leurs enfants.

Ousmane Mara, président du district de Télikoro

« Ce qu’on veut, c’est que quand on construit une école, le gouvernement doit accepter d’envoyer les enseignants. Lorsqu’un enseignant quitte, l’Etat doit lui trouver un remplaçant. Lorsque vous avez une école de deux bâtiments et qu’il n’y a pas d’enseignants, cela nous fatigue. Le gouvernement doit nous aider pour trouver des enseignants qui ne sont pas des contractuels communautaires, sinon les élèves et les parents d’élèves vont démissionner. Parce qu’on est fatigué de payer de l’argent aux enseignants contractuels communautaires », a dit Ousmane Mara.

Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Lire

N’Zérékoré : les autorités boudent une cérémonie religieuse à cause du nouveau patriarche

8 mai 2021 à 12 12 31 05315

Goïkoya Lambert Zogbélémou, patriarche de N’zérékoré

Visiblement, les autorités de N’Zérékoré ne veulent pas du tout sentir le nouveau patriarche de la ville. Elles en ont montré la preuve aujourd’hui en boudant une cérémonie religieuse, à cause de la présence de Goïkoya Lambert Zogbélémou sur les lieux, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

N’Zérékoré : le patriarche Lambert Zogbélémou annonce la dissolution de l’ancien conseil des sages

8 mai 2021 à 8 08 40 05405

Col. Goïkoya Lambert Zogbélémou, patriarche de N’Zérékoré

« Je vous informe que l’équipe technique autour du patriarche va bientôt finaliser ses travaux de rédaction des statuts et règlement intérieur… Pour le moment, cette même équipe technique s’occupe de la gestion des affaires courantes jusqu’à la mise en place du nouveau conseil des sages prévu pour très bientôt, l’ancien conseil étant dissout », a annoncé le nouveau patriarche de N’Zérékoré dans un message adressé aux habitants de la ville.

Lire

Le maire de N’zérékoré accusé de diviser l’union Kpèlè : « sortez les preuves ! »

1 mai 2021 à 12 12 27 05275

Accusé de manœuvrer activement pour la mise en place d’un « bureau parallèle » de l’union à N’Zérékoré, le maire Moriba Albert Délamou sort enfin du silence pour démentir ses détracteurs. La première autorité communale de N’Zérékoré dit être surpris d’entendre de telles balivernes et met au défi ses accusateurs d’exhiber une quelconque preuve de son implication dans une telle activité. Le maire Moriba Albert Délamou estime que Pépé Aimé Kolié (le président de l’union Kpèlè) et son clan veulent simplement chercher des poux sur un crâne ragé. Mais, il averti que cela ne lui fait ni chaud ni froid, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

Lire

N’Zérékoré : deux agents de la SEG tués dans un accident de la circulation

29 avril 2021 à 8 08 56 04564

Deux travailleurs de la direction régionale de la SEG (Société des Eaux de Guinée) ont trouvé la mort dans un accident de la circulation survenu en début de soirée du mercredi, 28 avril 2021, à N’Zérékoré. C’est une camionnette qui est venue percuter la moto sur laquelle se trouvaient les deux victimes, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à N’Zérékoré.

Lire

Conflit intercommunautaire à N’Zérékoré : le gouverneur interdit les motos sans échappement

28 avril 2021 à 17 05 23 04234

Mohamed Gharé, Gouverneur de N’zérékoré

Il est désormais interdit d’utiliser une moto sans échappement dans la circulation dans toute la région de N’Zérékoré. C’est le gouverneur de la région qui a annoncé cette mesure à travers une lettre circulaire publiée le 27 avril 2021. Le général Mohamed Gharé justifie cette décision par les « risques de troubles » que représentent les bruits des motos sans échappement dans la circulation.

Lire

Affrontements intercommunautaires à N’Zérékoré : voici la réaction du patriarche Lambert Zogbélémou

28 avril 2021 à 6 06 30 04304

Goïkoya Lambert Zogbélémou, patriarche de N’Zérékoré

Dans un communiqué publié hier, mardi 27 avril 2021, le patriarche de N’Zérékoré, Goïkoya Lambert Zogbélémou, a réagi suite aux affrontements intercommunautaires survenus les 12 et 24 avril dernier dans la ville. L’autorité morale a déploré la perte en vie humaine et les trois blessés enregistrés dans ces violences. Il appelle les citoyens au calme et à la retenue pour préserver la paix dans la capitale de la Guinée forestière.

Lire

Affrontement intercommunautaire à N’Zérékoré : Bogola Haba appelle à la « tolérance religieuse »

27 avril 2021 à 11 11 14 04144

Bogola Haba, secrétaire exécutif de l’UNAD et membre de l’ANAD

Que faut-il faire pour mettre définitivement fin aux violences intercommunautaires récurrentes à N’Zérékoré ? Cette question revient aujourd’hui sur toutes les lèvres, après le nouvel affrontement survenu samedi dernier, 24 avril 2021, au quartier Nyen, et qui s’est soldé par un mort et deux blessés. L’opposant Kéamou Bogola Haba a répondu à cette question dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com hier, lundi 26 avril.

Lire

Affrontement meurtrier à N’Zérékoré : Jacques Gbonimy dénonce le manque de dialogue entre les communautés

27 avril 2021 à 4 04 47 04474

Jacques Gbonimy, président de l’UPG

Un peu plus d’une année après les graves violences enregistrées en mars 2020 à N’Zérékoré, les vieux démons refont surface dans la capitale de la Guinée forestière. En l’espace de deux semaines, deux affrontements intercommunautaires ont été enregistrés dans cette ville. Le dernier cas a eu lieu le samedi 24 avril 2021, au quartier Nyen, et s’est soldé par un mort et deux blessés. Qu’est-ce qui explique cette recrudescence de la violence entre les deux ethnies majoritaires dans cette ville. Guineematin.com a posé la question à l’opposant Jacques Gbonimy dans une interview qu’il a accordée à notre rédaction hier, lundi 26 avril 2021.

Lire

Affrontements intercommunautaires à N’Zérékoré : Dr Edouard Zoutomou désigne le coupable

26 avril 2021 à 19 07 11 04114

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP)

Comme annoncé précédemment, de nouvelles violences intercommunautaires ont eu lieu samedi dernier, 24 avril 2021, à N’Zérékoré. Des citoyens issus d’ethnies et de religions différentes se sont affrontés au quartier Nyen (dans la commune urbaine), faisant un mort et deux blessés. Cet affrontement, qui intervient environ deux semaines après un autre enregistré dans cette même localité, démontre que ces deux communautés n’ont toujours pas enterré la hache de guerre.

Lire

Menace sur la paix à N’Zérékoré : les Leaders religieux à l’Ecole de Search For Common Ground

26 avril 2021 à 18 06 02 04024

Avec son Projet d’appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits en période électorale et la pérennisation des synergies locales des acteurs de la paix en Guinée Forestière, l’ONG internationale Search for Common Ground a organisé une session de dialogue entre les différents leaders religieux (Imams, Prêtres et Pasteurs) autour de la problématique de la paix dans la ville. Présidée par le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré, cette rencontre qui s’est tenue le samedi dernier, 24 avril 2021, dans la salle de réunion de la mairie de N’Zérékoré, vise à permettre  aux leaders religieux d’échanger et faire passer les messages de paix dans les lieux de cultes en cette période ‘’sensible’’ (Ramadan), rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Nouvel affrontement à N’Zérékoré : le pire évité de justesse

25 avril 2021 à 10 10 56 04564

Un nouvel affrontement ethnico-religieux a éclaté dans la soirée d’hier, samedi 24 avril 2021, dans la ville de N’Zérékoré. Des membres de deux communautés différentes en sont venus aux mains dans le quartier Nyen, secteur Terrain des Réfugiés. L’intervention rapide de l’armée a permis d’éviter le pire, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la capitale de la Guinée forestière.

Lire

Arrêt des travaux de la route N’Zérékoré-Yomou : Mathieu Kpoghomou dit ses vérités à Kassory Fofana

17 avril 2021 à 18 06 25 04254

Honorable Mathieu Kpoghomou, député uninominal de Yomou

L’honorable Mathieu Kpoghomou, député uninominal de Yomou, est très remonté contre l’arrêt prolongé des travaux de reprofilage de la route nationale N’Zérékoré-Yomou. Et, le parlementaire a profité du passage du Premier ministre guinéen devant l’Assemblée nationale, le 7 avril 2021, pour l’interpeller sur cette situation.

Lire

Crainte de nouvelles violences à N’Zérékoré : le maire de la ville compte sur les imams pour préserver la paix

15 avril 2021 à 17 05 32 04324

Le maire de N’Zérékoré a conféré hier, mercredi 14 avril 2021, les autorités et les leaders religieux musulmans de la ville. Moriba Albert Délamou a invité les imams à véhiculer des messages de sensibilisation sur le maintien de la paix et la quiétude sociale dans leurs mosquées. Cela, en vue d’éviter de nouvelles violences intercommunautaires dans la ville, a appris Guineematin.com à travers son correspondant sur place.

Lire

N’Zérékoré : les autorités en conclave pour éviter un nouveau conflit interethnique

14 avril 2021 à 15 03 12 04124

Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de N’zérékoré

Le maire de N’Zérékoré, Moriba Albert Délamou, a convoqué les chefs de quartiers de la ville à une réunion d’urgence ce mercredi, 14 avril 2021. Selon les informations confiées au correspondant local de Guineematin.com, cette rencontre fait suite à un affrontement qui a opposé des jeunes issus d’ethnies différentes lundi dernier. L’objectif est de prendre des dispositions pour éviter un nouveau conflit interethnique dans la capitale de la Guinée forestière.

Lire

Macenta : un commissaire de police condamné à 15 ans de prison

11 avril 2021 à 16 04 29 04294


Le tribunal de première instance de Macenta a rendu vendredi dernier, 9 avril 2021, dans le procès du commissaire Diasso Onivogui, 68 ans, marié et père de 17 enfants. La juridiction a reconnu l’officier de police coupable des faits de meurtre, et de traitements cruels et inhumains sur la dame Séba Kékoura Béavogui. Elle l’a condamné à 15 ans de réclusion criminelle et au paiement d’un montant de 50 millions de francs guinéens, à titre de dommages et intérêts, à la famille de la victime, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à N’Zérékoré.

Lire