La Guinée sanctionnée par la CAF : voici la réaction de la Féguifoot

18 mai 2019 à 13 01 00 05005

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, la Confédération Africaine de Football (CAF) a infligé une lourde sanction à la Guinée, qui est accusée d’avoir triché sur l’âge de deux de ses joueurs de la catégorie des moins de 17ans. Au lendemain de la propagation de cette terrible nouvelle, la Fédération Guinéenne de Football est sortie de son silence. A travers un communiqué publié sur sa page Facebook, ce samedi 18 mai 2019 à midi, la FEGUIFOOT parle de « décision manifestement erronée ».

La CAF a eu la main lourde à travers sa commission de discipline qui s’est réunie le 12 mai 2019, a infligé des sanctions à la Guinée pour avoir aligné des jeunes non éligibles pour la CAN des moins de 17 ans, disputée récemment en Tanzanie.

Dans un communiqué publié sur Facebook, la Fédération Guinéenne de Football a réagi, parlant de décision erronée. La FGF dit également avoir fait appel de cette décision.

« La Fédération Guinéenne de Football a reçu notification, par la CAF, d’une décision du Jury Disciplinaire de cette instance prononçant des sanctions à la fois sportives et économiques contre la Fédération et les deux jeunes joueurs U17 dont la qualification à participer à la dernière Coupe d’Afrique des Nations était contestée par une fédération au motif prétendu de la falsification des passeports de ces deux joueurs.

Cette décision est manifestement erronée. Elle semble n’avoir pas été prise sur la base des éléments dont dispose la Fédération Guinéenne et qui établissent clairement le bon droit de celle-ci. Ces éléments (passeports biométriques, actes d’états civils, documents médicaux) confirment les premières décisions de la CAF ayant retenu la légitimité des deux joueurs à disputer la compétition concernée.

La Fédération Guinéenne de Football a donc immédiatement fait appel de cette décision erronée. Elle demeure extrêmement sereine quant au rétablissement, dans les plus brefs délais, de la vérité des faits et des résultats sportifs ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Lire

Football : la Guinée lourdement sanctionnée pour avoir fraudé sur l’âge de deux joueurs

18 mai 2019 à 9 09 36 05365

La nouvelle est tombée comme un couperet la nuit d’hier vendredi, 17 mai 2019. La Guinée a été lourdement sanctionnée par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour avoir fraudé sur l’âge de deux de ses joueurs de l’équipe nationale des moins de 17 ans. Cette sanction est consécutive à une plainte de la Fédération sénégalaise de football lors de la Coupe d’Afrique des Nations de mois de 17 ans jouée récemment en Tanzanie, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La CAF a eu la main lourde. Les soupçons de fraude sur l’âge des joueurs Ahmed Tidjane Kéita et Aboubacar Conté se sont confirmées au grand dam de la Guinée. Ces deux joueurs ont présenté des dates de naissance différente sur leurs passeports.

Après les tests IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique) de la CAF, révélées défaillantes, c’est l’expertise des japonais qui a permis de confondre les deux joueurs guinéens dont ont a diminué l’âge. Avec leur présence, la Guinée a participé à la CAN des Cadets où les poulains de Maleyah Camara ont fini deuxième sur 8 équipes au départ.

Selon le contenu de la décision du Conseil de Discipline de la CAF, le Syli perd sa deuxième place et doit restituer la médaille d’argent obtenue lors du tournoi cadet. Nos cadets sont également disqualifiés de la coupe du monde de sa catégorie, prévue au mois de novembre prochain au Brésil. La Guinée est également bannie des deux prochaines éditions de la CAN U17. Les deux joueurs concernés sont interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de deux ans. Comme cela ne suffisait pas, la Fédération Guinéenne de Football est sanctionnée d’une amende de 100 mille dollars US.

Le Sénégal reprend la place de la Guinée pour la coupe du monde des U17.

Telles sont les lourdes conséquences des errements de ceux qui gèrent le football guinéen : fédération de football, ministère des sports et ministère de la sécurité.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Lire

Sports : deux médaillés guinéens reçus par le comité olympique

16 mai 2019 à 15 03 08 05085

Le comité national olympique et sportif guinéen a reçu ce jeudi, 16 mai 2019, le boxeur, Ibrahima Sory Barry, et le lutteur, Mamadou Saliou Camara. Les deux sportifs sont rentrés récemment avec des médailles remportées dans des compétitions africaines, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le boxeur de la catégorie des plus de 91kg, a remporté le premier championnat d’Afrique de WBU. Une compétition qui s’est déroulée à Banjul, en Gambie. Il a battu en finale le champion du Sénégal, May N’Diaye, et se qualifie pour les prochaines compétitions internationales de cette catégorie.

Quant au lutteur de la catégorie des plus de 98 kg, il a remporté la médaille de bronze au championnat d’Afrique des nations de lutte moderne qui s’est tenue du 26 au 31 mars 2019 à Tunis, en Tunisie. Une performance qui qui lui permet de se qualifier pour les jeux olympiques de Tokyo en 2020.

En recevant les deux champions guinéens de leur catégorie, le secrétaire général du comité national olympique et sportif guinéen, Elhadj Ben Daouda Nassoko, les a félicités pour leur performance. Il les a ensuite invités à redoubler d’efforts pour les futures échéances. « Vous avez honoré la Guinée dans vos combats, malgré les maigres moyens à votre disposition. Nous vous remercions pour ça, et félicitations pour tout. Mais le plus dur commence, parce que vous devez continuer à travailler pour être performants dans les prochaines compétitions », a dit le responsable sportif.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Football : un nouveau bureau à la tête de la ligue régionale de Conakry

13 mai 2019 à 18 06 05 05055

La ligue régionale de football de Conakry a tenu son congrès électif ce lundi, 13 mai 2019. La rencontre a permis d’élire un nouveau bureau de 7 membres et dirigé par le président sortant, Mamadou Saliou Adimini, reconduit pour un nouveau mandat, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Organisé dans la salle de conférence du stade de Nongo, ce congrès a été présidé par N’Fah Condé, représentant du président de la Fédération Guinéenne de Football. A l’ouverture des travaux, le bureau sortant a présenté officiellement sa démission comme le recommandent les statuts et le règlement intérieur de l’instance.

Le président du bureau sortant en a profité pour revenir sur le bilan de son équipe. Mamadou Saliou Adimini a cité notamment la participation de la Guinée au CHAN qui s’est joué au Maroc. Mais, au moment de passer au vote, une mésentente est apparue entre les congressistes et les représentants de la Féguifoot, soupçonnés de vouloir imposer des personnes à la tête de la ligue régionale de Conakry.

Il a fallu une pause d’environ une heure avant que le vote n’ait lieu. Et, les 24 membres ont élu un bureau de 7 membres dont une femme, dirigé par le président sortant, Mamadou Saliou Adimini. Ce bureau est élu pour un mandat de 4 ans.

Après l’élection, le président a remercié les congressistes pour la confiance qu’ils ont placée en cette équipe, avant de décliner les priorités de son bureau pour les quatre prochaines années. Selon lui, l’objectif principal de son équipe est de redynamiser le football guinéen sous l’impulsion du président de la Fédération Guinéenne de Football, Mamadou Antonio Souaré.

De son côté, le représentant de la Féguifoot, N’Fah Condé, a félicité le bureau élu avant d’inviter ses membres à l’unité et au travail pour le bien du football guinéen.

Ci-dessous la liste des membres du bureau élu

Président : Mamadou Saliou Adimini

Vice-président : Daman Touré

Secrétaire : Mamadou Saliou Yaya Diallo

Safi Kassory Bangoura (Membre)

Aboubacar Kamissoko (Membre)

Lévis Saint-Etienne Bangoura (Membre)

Midjaou Diallo (Membre)

Amadou Oury Touré pour Guineematin.com

Lire

N’zérékoré : Moriba Albert Délamou reconduit à la tête de la ligue régionale de football

9 mai 2019 à 12 12 52 05525
Moriba Albert Délamou, président de la ligue régionale de football de N’zérékoré

La ligue régionale de football de N’zérékoré a procédé à un congrès électif hier, mercredi 08 mai 2019. A l’issue du vote, un bureau de 7 membres a été mis en place. Ce bureau est présidé par Moriba Albert Délamou, reconduit pour un nouveau mandat de 4 ans, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Présidée par Jean Smith Sandy, directeur de cabinet du gouvernorat de N’zérékoré, cette assemblée générale élective a connu la présence de Amadou Diaby, vice-président de la Fédération Guinéenne de Football, en compagnie d’autres cadres de la FGF. Après l’adoption des textes réglementaires amendés par les membres statutaires du district de football de N’zérékoré, il a été procédé à l’élection des membres du nouveau bureau de la ligue régionale de football.

Et, c’est Moriba Albert Délamou, le président sortant, qui a été réélu à la tête de cette instance chargée de gérer le football dans la région forestière. « Ma satisfaction est grande parce qu’aujourd’hui, je vois que les électeurs et tous les acteurs du sport m’ont encore renouvelé leur confiance. Je m’engage à me déployer avec tous mes collaborateurs qui ont été élus et avec tous les responsables du football de N’zérékoré, à ce que le football gagne un nouvel élan à N’zérékoré. Je voudrais que deux ou trois équipes de la région forestière regagnent l’élite du football. Et, je m’emploierai aussi auprès de toutes les autorités pour qu’au moins le stade du 03 avril devienne un stade compétitif à une dimension internationale », a promis Moriba Albert Délamou.

De son côté, Amadou Diaby, vice-président de la Fédération Guinéenne de Football, a salué le climat dans lequel le vote s’est déroulé, avant de promettre plus de soutien de la Feguifoot à cette ligue régionale.

« J’ai été marqué d’abord par l’accueil et surtout le comportement par lequel les travaux se sont déroulés. Ceux qui ont gagné et ceux qui n’ont pas gagné, ils ont tous prouvé et ils ont montré aux yeux de la ville de N’zérékoré que c’est le football qui passe en premier lieu. Je suis fier donc de tous les candidats : gagnants et perdants. Car après tout ça, ceux qui n’ont pas gagné, ont été contents pour ceux qui ont gagné, et c’est ce que je recherche. Et surtout le calme, le respect, la transparence qui ont caractérisé cette élection dans la salle avec la population. J’ai écouté tout ce que les gens ont dit. Mais, je vous rassure et je vous confirme que la Fédération Guinéenne de Football prendra les dispositions nécessaires pour pouvoir venir en aide à cette ligue », a promis Amadou Diaby.

Voici la liste des membres du nouveau bureau de la ligue régionale du football de N’zérékoré.

Président : Moriba Albert Délamou

Vice-président : Sékouba Loua

Membres

Fatoumata Binta Sidibé

Djiba Donzo

Moussa Sacko

Ouo-ouo Jean Baptiste Haba

Alphonse Doré

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. :+224620166816/666890877

Lire

Ligue 2 : Loubha FC s’impose devant Solima FC et garde la tête du classement

1 mai 2019 à 11 11 18 05185

Le Loubha FC de Télimélé a dominé le Solima FC de Faranah hier, mardi 30 avril 2019, au compte de la 20ème journée du championnat national de ligue 2. Le leader de cette division s’est imposé par la plus petite des marques (1-0) devant son adversaire du jour, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

C’est au stade Fodé Fissa de Kindia (où le Loubha FC dispute ses matchs à domicile en raison d’une sanction) que cette rencontre s’est jouée. Dès l’entame, l’équipe de Télimélé a mis le pied sur le ballon, dominant son adversaire. Une domination récompensée d’ailleurs par un pénalty concédée par le Solima FC à la 12ème minute de jeu. Saliou Diallo, le capitaine du Loubha FC transforme ce pénalty et donne l’avantage à son équipe. Et, ce fut l’unique but de ce match.

A l’issue de la rencontre, Mohamed Barry, le président du Loubha FC de Télimélé, a salué les performances de son club. « C’est un grand plaisir de remporter la victoire, surtout qu’on est à un moment difficile. On est vers la fin du championnat, on n’a pas donc le droit à la moindre erreur. Nous devons gagner tous les matchs pour garder notre place de leader et assurer la montée en ligue 1. On ira à Conakry pour affronter Flamma Olympique qui occupe la deuxième place. C’est un match qui ne sera pas facile mais je crois qu’on fera le mieux pour prendre les 3 points. Car c’est un match qu’il ne faut surtout pas perdre », a déclaré Mohamed Barry.

Le président du Loubha FC en a profité pour appeler les supporters et tous les soutiens du club, à accompagner davantage l’équipe pour atteindre l’objectif de la montée en ligue 1.

De son côté, Abdoulaye Bangoura, l’entraîneur du Solima de Faranah, a accusé l’arbitrage d’avoir défavorisé son équipe. « On a perdu ce match, mais on n’a pas démérité. On aurait même pu l’emporter, n’eût été l’aide officielle de l’arbitrage en faveur de notre adversaire. Je le dis à haute et intelligible voix. Tout le monde a vu ce match, on était vraiment les meilleurs sur le terrain. Mais, l’arbitrage a joué contre nous », estime le coach du Solima FC.

Avec cette victoire, le Loubha FC de Télimélé obtient 42 points, soit 5 de plus que son dauphin au classement, (Flamme Olympique de Conakry) qui joue ce mercredi son match comptant pour la 20ème journée.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 67 96

Lire

Goûgoûdjé finaliste du tournoi de Télimélé : portrait de ‘’Breveté’’, icône de la sous-préfecture

27 avril 2019 à 14 02 01 04014
Abdoulaye Brévété Diallo, du célèbre orchestre Télé jazz

La finale du tournoi inter-sous préfectures de football de Télimélé s’est disputée le samedi dernier, 20 avril 2019, avec la victoire de Santou devant Goûgoûdjé, au terrain de proximité de Nongo, dans la commune de Ratoma. Une initiative de la Coordination Internationale pour le Développement de Télimélé (CIDT), à travers sa Cellule Technique.

Arrivée à la finale de Bah Ousmane, président de l’UPR et ministre conseiller à la présidence

Un coup d’essai de cette structure qui s’est révélé être coup de maître avec une finale jouée devant plusieurs personnalités originaires de Télimélé et amis comme Elhadj Bah Ousmane, président de l’UPR et ministre conseiller à la présidence de la République…

Comme indiqué précédemment, cette finale avait une saveur particulière, d’autant plus qu’elle a opposé en finale deux sous-préfectures d’origine de deux icônes de la préfecture de Télimélé : le journaliste-historien, Amadou Diouldé Diallo (Santou) ; et l’artiste à la voix suave, Abdoulaye Breveté Diallo (Goûgoûdjé).

Après Amadou Diouldé Diallo, Guineematin.com vous propose, ci-dessous, le portrait du célèbre artiste qui a fièrement représenté la préfecture de Télimélé…

Le surnom de « Breveté » a été collé à Abdoulaye Diallo au point de faire disparaître son nom de baptême si son intelligence de surdoué ne lui avait pas fait survoler ses camarades de classe. Mais, il s’est limité au Brevet d’études du premier cycle. Puisque, très tôt, sa passion pour la musique prendra le dessus sur les études. Il est bien difficile de suivre deux lièvres à la fois. Dans cette Guinée d’animation de jeunesse de grande envergure et d’effluves populaires dignes du PDG, se faire une place au soleil en s’adonnant à ce que l’on aime est une chose largement à portée de main. Télimélé avait à cette époque de grands dirigeants de la JRDA comme le bouillant « Général Mouk Baldé », dont l’abnégation et le dynamisme avaient fait de Horé Loubha une destination prisée et une place prestigieuse et forte dans les succès de la révolution.

Aussi, la beauté angélique des filles de Télimélé, ajoutée à l’hospitalité légendaire de ses populations, avaient durablement installé la région dans les cœurs de nombreux guinéens. Ce, malgré les difficultés d’accès consécutives au mauvais état des routes.

Ce phénomène sera amplifié par la dangerosité du col de Loubha, côté Kindia, et le rocher percé pour se faire une voie à Wonkou, du côté de Gaoual. Qu’à cela ne tienne, Télimélé vit au rythme de la révolution dans une ferveur militante, amplifiée par le célèbre orchestre Télé jazz.

Justement, Breveté qui trouve qu’il n’a plus ni le goût des études, ni les ressources intellectuelles pour continuer son cursus, intègre l’orchestre fédéral au moment où une fée sortie des champs de Manga Kouloun, dans le Brouwal Sounki enflamme la ville par sa voix sublime. Elle s’appelle Binta Laly Sow, la poétesse pastorale peule, enrichit donc le répertoire de l’ensemble instrumental fédéral, mais aussi celui du Télé jazz.

Voici donc Abdoulaye Breveté dans son élément. Son rêve va devenir réalité. Le groupe est solide : Moussa Solano à la guitare basse, Zito et Sambou Yaya à l’accompagnement, et le fabuleux Aly Kania Bangoura au solo, Sory Godo et maître Garanké sont au vent, Oury Barry et Breveté au vocal.

Ils seront par la suite renforcés par la gazelle Djiba Kouyaté. La voix de Breveté déchire l’air de la permanence fédérale, elle s’enveloppe dans le drap de la nuit profonde pour garder en éveil ceux qui jusqu’à Samankou ont sacrifié à la tradition de veiller les samedis.

Et, c’était la même effervescence quand le Télé jazz effectuait des tournées dans les arrondissements de Kollet à Sogolon, de Sinta à Goûgoûdjé, de Sarékali à Brouwal Sounki, de Santou à Koba et Missira, de Daramagnaki à Konsotami, de Tyontyan à Tarihoye, l’ambiance était la même, Breveté était la coqueluche du groupe.

Le monde affluait de partout pour l’entendre chanter, pour le toucher. Surtout les filles et les femmes qui constituaient des essaims et des files pour se faire attirer l’attention dessus. Car, au delà de sa belle voix qu’il accompagnait de gestes envoûtants en véritable bête de scène, Breveté était surtout un bel homme, souvent frappé d’une casquette sur la tête dans une symphonie achevée et une complicité positive avec le reste du groupe. Breveté était pour le Télé jazz de Télimélé ce que Demba était pour le Bembeya jazz. Il chantait la morale sociale, l’amour mais aussi le cubain qu’il danse merveilleusement bien. L’enfant de Goûgoûdjé avait révolutionné la musique pastorale peule du traditionnel mélodieux au moderne dansant. Des morceaux comme Midho Faalama, Diadia, Diamaa, Djiba, Nèné Laly… ont dominé le hit parade national avec un nom qui ravit la vedette à tout le groupe: Abdoulaye breveté. Et pourtant, comme au foot, un orchestre musical est un groupe qui fait un travail d’équipe. Mais, il y a ceux qui constituent le combustible pour garder le feu allumé en permanence pour Télimélé en groupe comme en solo, c’était Abdoulaye breveté Diallo.

Ainsi en ont décidé les djinns de la Kakrima et prédit les oracles des maîtres du savoir du Kébou et du Monoma voisin. Vous avez compris que l’enfant de Goûgoûdjé est en lui même une histoire, toute une histoire faite d’artifices de légendes et de récits d’un village dont breveté constitue la fierté.

La Rédaction de Guineematin.com

Lire

CAN U17 : la Guinée en finale !

24 avril 2019 à 17 05 28 04284

La Guinée s’est qualifiée ce mercredi, 24 avril 2019, pour la finale de la CAN U17 Tanzanie 2019. Le Syli national cadet s’est imposé en demi-finale devant le Nigeria à l’issue des tirs au but, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes. L’équipe guinéenne des moins de 17 ans va disputer pour la première une finale de sa catégorie.

Après avoir échoué en demi-finale lors des éditions de 2015 et 2017, la Guinée franchit cette fois cette étape et se hisse en finale. Les poulains de Mohamed Maleah Camara ont arraché leur qualification au bout du suspense en s’imposant par 10 tirs au but contre 9 pour le Nigeria.

Dans ce match comptant pour les demi-finales de la compétition, les choses ont timidement démarré avant que les deux équipes ne se réveillent. Après le premier quart d’heure, les Guinéens mettent le pied sur le ballon et dominent sans pour autant se procurer de véritables situations dangereuses. Ensuite, le Nigeria monte et tente quelques coups mais ne réussit pas à trouver les filets de Sékou Camara. L’arbitre siffle la pause sur ce score de 0 but partout.

En seconde période, le match est équilibré jusque dans le dernier quart d’heure du match. Visiblement épuisés, les joueurs guinéens reculent subissent la pression du Nigeria. Heureusement pour le Syli national cadet, la seule fois où Sékou Camara a été battu dans cette rencontre, la balle a touché la barre transversale du gardien guinéen.

Acculée dans les dernières minutes, l’équipe de Maleah Camara tient bon et finit par s’imposer devant son adversaire aux tirs au but (10 contre 9). La Guinée qui va disputer sa première finale dans cette compétition, affrontera le vainqueur de l’autre demi-finale qui oppose le Cameroun à l’Angola.

Depuis Dar es-Salam ( Tanzanie), Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Séquestration : des présumés bandits se contredisent au tribunal

24 avril 2019 à 16 04 08 04084

Les présumés malfaiteurs continuent de défiler par devant le tribunal criminel de Dixinn pour s’expliquer sur les faits à eux reprochés. C’est dans ce cadre que Sâa David Kamano, Lamine Kanté et Sékou Oumar Keïta ont comparu hier mardi, 23 avril 2019. Ils sont poursuivis pour des faits de séquestration, prise d’otage, vol à main armée, détention illégale d’armes de guerre, association de malfaiteurs et complicité, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les faits pour lesquels ils sont poursuivis remontent à l’année 2016 et se seraient produits au quartier Kipé, dans la commune de Ratoma, à Conakry.

Dans ce dossier criminel, ils sont cinq (5) accusés, mais seulement trois (3) ont comparu à la barre. Il s’agit de : Sâa David Kamano (gendarme de profession), Lamine Kanté, Sékou Oumar Keïta, Abdoul Majid Diallo (qui a recouvré la liberté) et Mohamed Sidy Diallo (en fuite).

Selon nos informations, c’est le dimanche, 7 août 2016, que ces présumés malfaiteurs se seraient rendus dans un chantier appartenant à un opérateur économique au quartier Kipé. Là, ils auraient pris en otage et séquestré Alpha Souleymane Baldé et Kadiatou Lamarana Bah, pendant 7 jours. Dans leur besogne, les accusés auraient soutiré un montant de 120 mille dollars au préjudice d’Alpha Souleymane Baldé.

A la barre, c’est l’adjudant chef Sâa David Kamano, en service à l’escadron mobile numéro 4 de Matoto, qui a été le premier à s’expliquer. Devant le juge Ibrahima Kalil Diakité, le gendarme a nié les faits pour lesquels il est poursuivi. « Lamine Kanté est un ami. J’ai étudié avec lui. Un jour, j’ai reçu un appel de lui, soi-disant qu’il voulait me voir. On s’est rencontré, il m’a expliqué qu’un de ses amis a un problème de terrain avec un monsieur et de lui venir en aide. Je lui ai dit d’aller à la gendarmerie pour porter plainte. Il m’a dit qu’il voulait régler le problème en famille. Comme je suis gendarme, il m’a dit d’aller juste effrayer le monsieur pour qu’ils se comprennent. Il a donné mon numéro à son ami en question, du nom d’Abdoul Majid. Celui-ci m’a appelé et m’a demander de le trouver à Kipé. Je suis parti. On est monté dans le véhicule, mais Majid échangeait au téléphone avec une autre personne. Arrivé à un niveau, il m’a dit de descendre, que c’était bon. Il m’a remis 50.000 GNF pour mon transport. C’est tous ce que je connais fans cette affaire. Je ne connais rien dans cette histoire d’enlèvement. Tout ce que je sais, c’est qu’on m’a arrêté et déféré à la maison centrale ».

Des propos balayés d’un revers de main par le procureur Daouda Diomandé. « Je ne suis pas d’accord avec vous. Vous êtes un gendarme, quelqu’un ne peut pas vous appeler, vous demander d’aller régler une affaire sans passer par la voix légale, qui est celle de porter plainte et vous dites que vous n’avez pas participé. Arrêtez de mentir », a conseillé le procureur.

Pour sa part, Lamine Kanté va abonder dans la même logique de négation. « Je me suis connu avec Sidy (un des accusés en fuite, ndlr) en prison à la maison centrale et à Kindia. C’est quand on a été libéré qu’il m’a appelé un jour pour me dire de l’aider. Il m’a dit qu’il y a un de ses frères qui veut confisquer un terrain. Il m’a demandé de l’aider à avoir un homme en tenue pour régler le problème. J’ai donné mon accord. C’est ainsi que je suis parti rencontré mon ami Kamano, je lui ai expliqué, il a accepté et je l’ai mis en contact avec Sidy. Ce qui s’est passé par après, je ne sais pas. C’est un jour, quand je quittais le Libéria, arrivé à Conakry, au quartier CBA, déjà mon numéro avait été localisé par les services de sécurité. Il y avait un barrage là-bas. Les gendarmes ont pris ma carte, ils l’ont amené dans un véhicule où il y avait des militaires. Ceux-ci sont venus en courant, ils m’ont dit de descendre du véhicule. Je suis descendu, ils m’ont attrapé. A la gendarmerie, ils m’ont demandé où étaient les armes. Je leur ai dit que je ne sais pas sais pas. C’est tout ce que je connais dans cette affaire ».

De son côté, Sékou Oumar Keïta avoue avoir participé indirectement à l’opération. « Je reconnais avoir participé à l’opération, mais je ne savais pas que c’était pour un enlèvement .C’est Sâa David Kamano qui m’a appelé pour me dire de l’accompagner de l’accompagner, qu’ils vont effrayer le frère d’un ami. Après, qu’ils allaient me donner de l’argent. Comme j’étais dans un souci d’argent, j’ai accepté. Le nommé Sidy à envoyé un petit mécanicien qui conduisait une voiture, je suis monté dans le véhicule. Sâa David Kamano et Sidy étaient dans un autre véhicule, ils sont restés devant. Nous sommes partis à Kipé. Eux, ils sont rentrés dans une cour fermée. Ils ont dit au petit mécanicien de se garer devant la cour et que moi, j’ouvre le coffre en faisant semblant de réparer la voiture pour ne pas que les boutiquiers les voient sortir de la cour. C’est ce que j’ai fait. Quelques minutes après, ils sont ressortis de la cour dans la voiture et sont partis. Sidy a appelé le petit mécanicien, lui a dit de les suivre. On les a suivis jusqu’au niveau d’un garage. Ils nous ont dit de partir. Quelques jours après, Lamine Kanté m’a remis 11 millions de francs guinéens. C’est tout ce que je sais dans cette affaire », a-t-il expliqué.

Le procureur va se réjouir de la franchise dont a fait montre Sékou Oumar Keïta, avant de lui poser quelques questions. « Monsieur Keïta, vous dites que c’est Sâa David Kamano qui vous a contacté ? Il était présent sur les lieux où il y a eu l’enlèvement ? Etait-il présent et que par après vous avez reçu un montant de 11 millions GNF? »

A toutes ces questions, Sékou Oumar Keïta va répondre par l’affirmative. « Oui, c’est lui (Sâa David Kamano, ndlr) qui m’a contacté, mais c’est Lamine Kanté qui m’a remis 11 millions et sur les lieux où s’est déroulé les choses, il y avait Sâa Davide Kamano et le Sidy. Mais, moi je ne suis pas rentré dans la cour. Je ne savais pas que c’est quelqu’un qu’ils ont enlevé. C’est quand on m’a arrêté que je l’ai su. Si je savais que c’était pour cela, je n’allais pas accepter. Ils m’ont juste dit que c’est pour effrayer quelqu’un », a-t-il raconté.

L’affaire a été renvoyée au 20 mai 2019 pour la comparution de la partie civile.

Les trois accusés présents retournent à la maison centrale de Coronthie où ils sont détenus depuis le 02 novembre 2016.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél : 224 623 53 25 04

Lire

CAN des Cadets : voici les 11 guinéens pour défier le Nigéria

24 avril 2019 à 11 11 51 04514
Image d’archive

Les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) des cadets se jouent ce mercredi 24 avril 2019, à Dar es-Salam, en Tanzanie. Le premier match va opposer le Syli national cadet aux Aiglons du Nigéria. A quelques heures du coup d’envoi de cette confrontation, le sélectionneur des moins de 17 ans de la Guinée a dévoilé la liste des 11 entrants qui vont tenter de se hisser en finale de ce tournoi, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’entraîneur du Syli national cadet, Mohamed Maléah Camara, a opté encore pour un 4-3-3. Dans son classement, on note la titularisation du buteur, Momo Fanyé Touré, et du défenseur Alya Bangoura.

Voici le 11 de départ :

• Gardien : Sékou Camara

• Défenseurs: Alya Bangoura, Ahmed Tidiane Keita, Brahim Kalil Dabo, Mahmoud Ben Bangoura.

• Milieux: Ibrahima Brèze Fofana, Sékou Tiadiany Bangoura, Aboubacar Conté

•Attaquants: Alghassimou Bah, Alya Touré, Momo Fanyé Touré.

Le coup d’envoi de ce match est prévu à 16 heures, heure locale, 13 heures, heure de Conakry, au National Stadium de Dar es-Salam.

Depuis Dar es-Salam (Tanzanie), Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

CAN U17 : la Guinée domine le Maroc et file en demi-finales

21 avril 2019 à 16 04 58 04584

La Guinée s’est qualifiée pour les demi-finales de la CAN U17 qui se joue en Tanzanie. Le Syli cadet a validé son ticket après sa victoire (1-0) ce dimanche, 21 avril 2019 sur le Maroc, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Mission accomplie pour la Guinée. Le Syli cadet a entamé cette rencontre avec une obligation d’avoir au moins un match nul pour se qualifier pour le dernier carré de la compétition. Conscients de l’enjeu du match, les poulains de Mohamed Maléah Camara ont mis les pieds sur le ballon dès l’entame de la rencontre.

La Guinée trouve rapidement le chemin des filets adverses par l’intermédiaire de Aboubacar Conté « Montella », servi par son Capitaine du jour, Algassime Bah. Mais, le but est refusé pour une position de hors-jeu signalée par le deuxième assistant.

La Guinée continue à pousser et se procure de plusieurs occasions qu’elle n’arrive pas à concrétiser. Les deux équipes vont à la pause avec ce score de nul et vierge.

Au retour des vestiaires, les moins de 17 ans guinéens maintiennent leur domination mais ils ne parviennent toujours pas à marquer le but tant attendu. C’est ainsi que Maléah Camara décide de lancer Momo Fandjé Touré, laissé aujourd’hui encore sur le banc.

Et, comme lors du précédent match, ce fut un coaching gagnant pour l’entraîneur du Syli cadet. Car, l’attaquant guinéen a réussi à inscrire le seul but de la rencontre à la 63ème minute, soit 4 minutes seulement après son entrée en jeu.

Dans l’autre match du groupe B, le Cameroun et le Sénégal ont fait un nul (0-0). Le Cameroun termine donc à la première place du groupe avec 7 points, devant la Guinée (6 points). La Guinée qui se qualifie ainsi pour la troisième fois aux demi-finales de la CAN des moins de 17 ans après 2015 et 2017. Le Syli cadet affrontera le Nigeria, leader du groupe A, le 24 avril prochain pour une place en finale.

Depuis Dar es-Salam (Tanzanie), Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Guinée-Maroc : le Syli cadet travaille sur la finition pour remporter ce match

20 avril 2019 à 11 11 42 04424

La Guinée affronte le Maroc demain, dimanche 21 avril 2019, au compte de la troisième et dernière journée de la phase de groupes de la CAN U17 qui se joue en Tanzanie. A la veille de cette rencontre qui sera décisive pour l’avenir du Syli cadet dans cette compétition, l’équipe guinéenne se concentre sur les aspects pouvant lui permettre de l’emporter, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Les moins de 17 ans guinéens ont effectué hier, vendredi, leur première séance d’entraînement, en prélude à ce match capital. Selon l’entraîneur guinéen, Mohamed Maléah Camara, les travaux ont porté notamment sur la finition. « Nous savons que nous avons un match décisif à jouer, une finale.

Donc nous avons travaillé un peu la conservation, la possession sans et avec adversaire. Nous avons aussi travaillé devant les buts, parce que pour gagner un match comme ça, il faut être réaliste. Nous allons continuer dans ce sens pour obtenir la qualification », a expliqué le technicien guinéen.

A rappeler que la Guinée, actuelle deuxième de son groupe avec 3 points, doit s’imposer devant le Maroc (1 point) pour se qualifier, sans calculs, en demi-finales.

Depuis Dar es-Salam (Tanzanie), Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

CAN U17 : la Guinée domine le Sénégal et se relance

18 avril 2019 à 17 05 45 04454

La Guinée s’est relancée dans la CAN U17, ce jeudi 18 avril 2019. Le Syli cadet s’est imposé (2-1) devant le Sénégal au compte de la deuxième journée de la compétition, qui se joue en Tanzanie. L’équipe guinéenne reprend ainsi la 2ème place du groupe et garde un espoir de jouer les demies finales, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Après sa première sortie ratée face au Cameroun, la Guinée avait besoin d’une victoire ce jeudi pour rester dans la course pour les demies finales. Mais, les choses ont mal démarré pour les moins de 17 ans guinéens, qui ont concédé l’ouverture du score dès la 9ème minute de jeu. Samba Diallo profite d’une erreur de replacement de la défense guinéenne pour donner l’avantage aux Lionceaux de la Téranga. A plus de 20 mètres des buts adverses, le joueur sénégalais décoche un tir à ras de terre qui finit dans les filets guinéens.

Les poulains de Mohamed Maléah Camara continuent à subir la pression des Sénégalais jusqu’à la 32ème minute, lorsque Algassime Bah, bien servi dans le dos de la défense adverse par Aboubacar Conté « Montella », remet les deux équipes à égalité. Guinéens et Sénégalais vont à la pause à égalité.

A la reprise, les choses se compliquent encore pour la Guinée, obligée d’évoluer à 10 suite à l’expulsion de son capitaine, Alya Doumbouya. Le défenseur guinéen prend un deuxième carton jaune et laisse ses amis en infériorité numérique à la 49ème minute. Le Syli cadet subit encore. Samba Diallo puis Saliou Baldé passent tout près d’inscrire le deuxième but sénégalais. Le portier guinéen, Sékou Camara, a dû bien s’employer pour empêcher les Lionceaux de reprendre l’avantage.

À la 66ème minute, le latéral gauche sénégalais, Birame Diaw, est aussi exclu pour cumul de cartons jaunes. Ce qui remet les deux équipes à égalité sur le terrain (10 contre 10). C’est dans ce contexte que Momo Fandjé Touré, entré en cours de jeu, a inscrit le deuxième but guinéen.

Avec cette victoire (2 buts à 1), la Guinée revient à la deuxième place du groupe avec 3 points derrière le Cameroun (6 points et déjà qualifié pour les demies finales). Le Sénégal et le Maroc viennent derrière la Guinée avec 1 point chacun. Le Syli cadet affrontera le Maroc le dimanche, 21 avril prochain, pour une place en demies finales.

Depuis Dar-es-salam (Tanzanie), Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Tournoi sous préfectoral de Télimélé : la finale attendue ce samedi

18 avril 2019 à 15 03 25 04254

C’est donc ce samedi, 20 avril 2019, que se jouera la finale du tournoi inter sous-préfectoral de Télimélé au terrain de proximité de Nongo. L’équipe de la commune rurale de Gougoudjé sera opposée à celle de Santou.

Mais, avant ce match qui opposera les deux finalistes, les responsables de la Cellule Technique de la Coordination Internationale pour le Développement de Télimélé (CIDT) et autres « Doyens » ressortissants de la préfecture joueront pour le plaisir.

Par exemple, le Doyen Amadou Diouldé Diallo (journaliste sportif et historien) portera le numéro 11, Azoca Bah (journaliste, animateur de l’émission Œil de Lynx et Administrateur du site Guineedirect) portera le 9, Bachir Sylla (Rédacteur en chef du journal la République et Administrateur du site Guineeco) aura le 10, Nouhou Baldé de Guineematin porte le 7, Amadou Lama Diallo de la RTG portera le numéro 3, Mamadou Sadio Baldé d’Espace Tv aura le 6… Pour ne citer que les journalistes…

Tous et toutes au terrain de proximité de Nongo ce samedi 20 avril 2019 pour vibrer au rythme du ballon rond pour l’amitié, la solidarité et l’entente entre les fils et filles de Télimélé.

Lire

CAN U17: le Cameroun file en demies, la Guinée s’apprête à défier le Sénégal

18 avril 2019 à 13 01 38 04384

Vainqueur de la Guinée lors de la première journée de la CAN U17 qui se joue actuellement en Tanzanie, le Cameroun a s’est qualifié ce jeudi, 18 avril 2019 pour les demies finales de la compétition. Cela, après sa victoire 2-1 face au Maroc, au compte de la deuxième journée, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Dans ce match équilibré et rythmé, c’est le Maroc qui a pris d’abord l’avantage. Les Lionceaux de l’Atlas ont surpris leur adversaire en ouvrant le score à la 22ème minute de jeu par l’intermédiaire de Tawfik Bentayeb.

Sonnés par ce but concédé, les Camerounais tentent de réagir, mais ne parviennent pas à concrétiser leurs nombreuses occasions obtenues en première période.

Au retour des vestiaires, les poulains de Libiih multiplient encore les actions offensives. Ils butent à plusieurs reprises sur le gardien marocain, Taha Mourid, avant de trouver, enfin, le chemin des filets.

Entré en cours de jeu, Ismaïla Seydou, remet les deux équipes à égalité à la 72ème minute. Le Camerounais s’offre même un doublé à la 90ème minute et permet à son équipe de rejoindre le Nigeria en demies finales.

La Guinée qui a perdu son premier match face au Cameroun, sera opposée au Sénégal à partir de 14 TU. Le Syli cadet, actuel dernier de sa poule, doit s’imposer pour rester dans la course pour le dernier carré de cette compétition.

Depuis Dar-es-salam (Tanzanie), Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Kankan : le stade M’Balou Mady Diakité inauguré

15 avril 2019 à 18 06 52 04524

Le stade préfectoral M’Balou Mady Diakité de Kankan, d’une capacité de 2000 places, a été inauguré hier dimanche, 14 avril 2019, par les autorités sportives. La cérémonie a connu la présence de plusieurs membres du gouvernement en séjour dans la région, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le stade préfectoral de Kankan ouvre ses portes, 3 ans après le lancement des travaux de rénovation, au moment où l’impatience gagnait du terrain chez les fans du football. Toutes les compétitions footballistiques locales se déroulaient sur les stades de l’université, de Hô Chi Minh et du camp militaire Soundiata Kéita où les pelouses sont dans un état qui laisse à désirer.

L’infrastructure, inaugurée ce dimanche, est composée d’une pelouse synthétique, d’une loge officielle et d’une tribune ayant une capacité de 2.000 places.

Lamine 1 Kaba

Interrogé par le reporter de Guineematin.com, Lamine 1 Kaba, directeur préfectoral des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique a promis de mettre en place une équipe de gestion du stade. « C’est un sentiment de fierté, de réconfort moral et surtout de satisfaction, parce que tout le monde a vu que tous les matchs de Milo se jouaient à Conakry ou sur un terrain neutre, faute de terrain. Après le 28 Septembre de Conakry, il n’y a pas son modèle à l’intérieur du pays. Nous allons mettre en place une équipe qui va diriger ce bijou pour le bien être non seulement du sport mais aussi pour les visiteurs qui viendront, pour que ce visage très attrayant qui est là aujourd’hui, puisse demeurer dans le temps », a-t-il dit.

Sory Doumbouya

Selon Sory Doumbouya, président du Football Club Milo, pensionnaire de a ligue 2, son club aura désormais l’avantage de recevoir ses matches à domicile. « L’objectif c’est de retrouver la Ligue 1. Le Milo a un effectif qui mérite la première division. Donc, je suis vraiment content d’avoir un stade flambant neuf. Je serais heureux que le Milo joue devant son public. Cela va encourager les joueurs à redoubler d’efforts pour gagner tous les matchs avec le soutien du public ».

Le stade de Kankan a été inauguré avec à la clef un match de gala entre les anciens joueurs du FC Milo et les actuels joueurs. Le match a tourné en faveur des jeunes qui l’ont emporté sur le score de 3 à 1.

Fama Kourouma, ancien joueur du Milo, en appelle à la responsabilité des supporters pour protéger le stade. « Il faut que les supporters sachent que la casse n’apporte rien. Le président de la République ne pourra plus jouer au football. Donc, ce stade nous appartient à nous les jeunes, nous devons tous en prendre soins. Nous devons veiller sur ce stade », a-t-il conseillé.

Les travaux de rénovation du stade préfectorale de Kankan avaient été lancés le 28 novembre 2016 par l’ex ministre des Sports, Siaka Barry, pour un délai de six mois. Selon nos informations, sa rénovation aurait coûté 1 milliard 356 millions de GNF, une somme offerte par un homme d’affaires mauritanien.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél. : 00 224 627 24 13 24

Lire

CAN U17: la Guinée battue d’entrée par le Cameroun

15 avril 2019 à 13 01 36 04364

La Guinée a fait son entrée, ce lundi 15 avril 2019, dans la CAN U17 qui a débuté hier à Dar es-salam (Tanzanie). Mais, ce fut une mauvaise entame pour le Syli cadet qui s’est fait battre par le Cameroun, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Considérée comme l’un des favoris de cette 13ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans, la Guinée a raté son entrée en lice. Le Syli cadet a été battu par le Cameroun sur le score de 2-0. Les poulains de Mohamed Maléah Camara ont, pourtant, bien entamé le match. Mais, ils n’ont pas su concrétiser leurs occasions.

Plus réaliste, le Cameroun a ouvert le score à la 41ème minute par l’intermédiaire de Steve Régis Mvoue, suite à une erreur de replacement de la défense guinéenne. Les lionceaux ont réussi à faire le break à la 71ème minute grâce un but de leur attaquant Leonel Wamba Djouffo.

Ni le discours de Maléah Camara, ni les changements opérés par le sélectionneur guinéen n’ont permis au Syli cadet de revenir au score. L’équipe guinéenne paye ainsi pour son manque de réalisme et complique d’entrée sa qualification au tour suivant.

La Guinée devra absolument battre le Sénégal le 18 avril prochain, pour espérer sortir de cette poule B avec une place qualificative pour les quarts de finale.

Depuis Dar es-salam, Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Tournoi inter-sous-préfectoral de football de Télimélé : Gougoudjè valide son ticket pour la finale

14 avril 2019 à 11 11 36 04364
Bachir Sylla, journaliste, Administrateur du site Guineeco.info et membre de la CIDT

La demi-finale du tournoi de football doté du trophée feu Amadou Katoumba Barry a démarré hier, Samedi 13 Avril 2019, au stade de Nongo. Pour cette première journée, c’est l’équipe de Gougoudjè et celle de la commune urbaine de Télimélé qui étaient aux prises. Le match a été tendu entre les deux formations qui se sont créées d’énormes occasions, sans pour autant réussir à mettre la balle au fond des filets.

Pendant 90 minutes de jeu, le score est resté nul et vierge. Il a fallu donc l’épreuve fatidique des tirs au but pour départager ces deux équipes. Une épreuve à l’issue de laquelle la formation de la commune rurale de Gougoudjè s’est imposée sur le score de 6 buts, contre 5 pour l’équipe de la commune urbaine de Télimélé. Ainsi, l’équipe de Gougoudjè a donc validé son ticket pour la finale de ce tournoi, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était au stade de Nongo.

Organisé par la Cellule technique de la coordination internationale pour le développement de Télimélé (CIDT), le tournoi inter-sous-préfectoral de football doté du trophée feu Amadou Katoumba Barry (ancien footballeur de l’équipe préfectorale de Télimélé et ancien directeur préfectorale de la jeunesse de Télimélé) se joue au stade de Nongo, dans la commune de Ratoma.

Thierno Amadou Diaye

Au total, dix équipes ont pris part à cette compétition. Mais, à l’issue du premier tour, seuls cinq d’entre elles ont réussi à se qualifier pour les quarts de finale. Cependant, trois autres équipes (les trois meilleurs perdants du premier tour) ont été repêchées pour compléter à huit les formations qui jouent les quarts de finale. Et, parmi les équipes repêchées, il y a l’équipe de la commune urbaine de Télimélé. Contre toute attente, cette dernière a réussi à se qualifier en demi-finale et donner du grain à moudre à l’équipe de Gougoudjè. Les deux équipes étaient aux prises hier, Samedi, au stade de Nongo où chacune d’elle a tenté d’arracher le ticket gagnant pour la finale. L’ambiance était électrique. Les équipes se sont créées assez d’occasions ; mais, le score est resté nul et vierge à l’issue des 90 minutes de jeu. Il a fallu donc l’épreuve fatidique des tirs au but pour que la formation de Gougoudjè s’impose sur son adversaire, sur le score de 6 buts contre 5. Mais, par cette courte victime, l’équipe de la commune rurale Gougoudjè est qualifiée pour la finale de ce tournoi.

« Aujourd’hui, nous sommes qualifiés devant la commune urbaine. Nous nous sommes à 15 kilomètres de la commune urbaine de Télimélé. Je suis très content, je suis comblé de joie pour notre qualification pour la finale de ce tournoi qui a été organisé pour créer de l’amour et raffermir les liens entre les fils de Télimélé à Conakry », a réagi Thierno Amadou Diaye, l’entraineur de Gougoudjè, à la fin du match.

Abdoul Aziz Sow

De son côté, le coach de l’équipe de la commune urbaine a exprimé un « sentiment de déception », même s’il trouve un motif de satisfaction sur la motivation dont ses poulains ont fait preuve dans ce tournoi.

« J’ai un sentiment de déception dans la mesure où j’ai perdu cette demi-finale. Je pense que personnellement il faut que je tire les leçons de cette rencontre. Il y a eu quand même des satisfactions par endroit. Les jeunes se sont donnés à fond depuis le début de cette compétition. Aujourd’hui, on avait la possession du ballon, on a dominé l’adversaire ; mais, on n’a pas su mettre le ballon au fond des filets. Je pense que l’essentiel nous a manqué dans cette rencontre », a dit Abdoul Aziz Sow.

Lamarana Baldé

Pour Mamadou Lamarana Baldé (originaire de Télimélé) les équipes en compétition dans ce tournoi se connaissent très bien. « Ce sont des voisins directs. Donc, que ça soit Gougoudjè ou la commune urbaine qui danse aujourd’hui, c’est tout simplement la préfecture de Télimélé qui a gagné », a-t-il indiqué.

Le second match de la demi-finale se jouera dans l’après-midi de ce dimanche, 14 avril 2019, au stade de Nongo. Et, c’est l’équipe de la commune rurale de Santou qui sera opposée à celle de Bourouwal Sounki. Le vainqueur de ce match jouera donc la finale avec l’équipe de la commune rurale de Gougoudjè le 20 avril prochain. Et, la finale sera couronnée d’une soirée culturelle.

A noter que ce sont les ressortissants de Télimélé à Conakry qui ont constitué les équipes qui participent à ce tournoi inter-sous-préfectoral de football.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Lire

Tirage au sort de la CAN 2019 : les Guinéens très confiants

13 avril 2019 à 17 05 19 04194

Les équipes qualifiées à la CAN 2019 connaissent désormais leurs adversaires lors des phases finales de cette compétition continentale. La Guinée va affronter le Nigeria, le Burundi et Madagascar. Les quatre équipes se sont retrouvées dans la poule B à l’issue du tirage au sort effectué dans la soirée d’hier, vendredi 12 avril 2019. Ce tirage est-il favorable pour le Syli national ? Un reporter de Guineematin.com a posé la question à certains habitants de Conakry. Nous vous livrons ci-dessous ce qu’ils en disent.

Décryptage !

Ousmane Barry, gérant d’un bar café : je pense qu’avec cette poule, la Guinée pourra franchir le cap du premier tour. Mais, l’objectif de la Guinée n’est pas seulement de dépasser le premier tour. L’objectif du Syli doit être de jouer la finale ou au moins les demi-finales. On a toujours joué les quarts de finale mais on n’est jamais parvenu à dépasser ce stade. Cette fois, on a des joueurs qui évoluent dans des bons clubs européens. C’est pourquoi je pense que ce groupe est vraiment jouable et que la Guinée à de fortes chances d’aller plus loin.

Kalil Kaba, chauffeur : j’espère bien que la Guinée va sortir de ce groupe sans problème. C’est vrai que le Nigeria est favori sur papier, mais la Guinée aussi peut dominer le Burundi et Madagascar pour être au moins deuxième et se qualifier pour le tour suivant.

Abdoul Kader Kourouma, professeur d’Histoire : j’ai suivi le tirage avec intérêt, je me dis que chaque équipe a une opportunité à saisir. Si nous regardons notre poule, on peut se dire qu’on pourra bien faire quelque chose. Je crois que dans notre poule, le Nigeria est naturellement favori. Mais à côté, si nous écartons le Nigeria, je crois que la Guinée est mieux placée pour prendre la deuxième place. Mais puisque c’est une compétition de football, tout est possible.

Moi je me dis que si on regarde un peu les potentialités du Nigeria et de la Guinée, on peut dire qu’avec l’apport des binationaux, nous avons une chance à saisir et qu’on peut même sortir premier de cette poule. Le syli national, ce qui me soulage maintenant, on a à faire à une nouvelle génération de joueurs qui, non seulement sont instruits mais aussi les joueurs, pour la plupart, ont suivi la formation dans des centres de formation en Europe. Donc je me dis que les mentalités ont évolué, il y a l’esprit d’émancipation. Il n’y a plus ce problème de ce qu’on appelle le clan qui existait auparavant dans le groupe qui peut jouer sur la performance de l’équipe.

Saïfoulaye Barry, diplômé sans emploi : au regard de cette poule, je me dis que la Guinée va s’en sortir et qu’elle passera pour le second tour. La Guinée a les atouts qui lui permettent de se qualifier et même de remporter la CAN. Cette fois-ci je porte une grande confiance à l’équipe nationale de Guinée. On n’avait jamais eu une équipe avec autant de joueurs qui évoluent dans des grands clubs en Europe. Donc, je pense qu’on peut même battre le Nigeria et se classer premier de ce groupe.

Propos recueillis par Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Lire

CAN 2019 : la Guinée dans la poule B avec le Nigeria, le Burundi et Madagascar

12 avril 2019 à 20 08 27 04274

Le tirage au sort pour la Coupe d’Afrique des nations 2019 de football a été bouclé au Caire, en Egypte, ce vendredi, 12 avril 2019. Le syli national de Guinée sera finalement opposé aux Super Eagles du Nigéria, aux Hirondelles du Burundi et aux Zébus de Madagascar.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la composition des six groupes :

Groupe A (Le Caire) : Egypte, RD Congo, Ouganda, Zimbabwe ;

Groupe B (Alexandrie) : Nigeria, Guinée, Madagascar, Burundi :

Groupe C (Le Caire) : Sénégal, Algérie, Kenya, Tanzanie ;

Groupe D (Le Caire) : Maroc, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud, Namibie :

Groupe E (Suez) : Tunisie, Mali, Mauritanie, Angola ;

Groupe F (Ismailia) : Cameroun, Ghana, Bénin, Guinée Bissau

A rappeler que ce rendez-vous du football africain se déroulera en Egypte du vendredi 21 juin au vendredi 19 juillet 2019.

A suivre !

Lire