Basketball : une affaire de 3ème mandat divise les dirigeants de la FGBB

20 novembre 2019 à 9 09 21 112111
Sakoba Keïta, président de la fédération Guinéenne de Basketball

Une crise secoue actuellement la Fédération Guinéenne de Basketball (FGBB). Celle-ci est due à la décision de l’actuel président de l’instance de briguer un troisième mandat lors du congrès en vue. Cette situation divise profondément les responsables de la fédération, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Rien ne va plus à la Fédération Guinéenne de Basketball depuis l’annonce de la candidature de Sakoba Keïta, le président de l’instance, pour un troisième mandat. Certains membres de l’actuel bureau exécutif dont le vice-président, Amara Babila Keïta, également candidat déclaré à la présidence de la fédération, s’y opposent fermement. Ils dénoncent la violation de l’article 37 des Statuts de la FGBB, qui limite à deux le nombre de mandats du président de l’instance dirigeante du basketball guinéen.

« Il (l’actuel président, ndlr) a déjà posé sa candidature. Mais, ce qu’il a fait, c’est nul et non avenue, dans la mesure où il n’a pas respecté les textes, ni le moment. Les textes normalement l’autorisent à le faire seulement s’il a les deux tiers des membres statutaires. Malheureusement, il n’a pas ces deux tiers des membres réels statutaires. Pour être un membre statutaire à la FGBB, il faudrait que tu adresses un courrier à la fédération qui le recevra, mais pour que ça soit effectif il faut ça soit ratifié par un congrès », a expliqué Amara Babila Keïta.

Selon lui, c’est depuis 2018 que Sakoba Keïta a entamé des manœuvres visant à modifier les Statuts pour se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats légaux. Il a même organisé un congrès à cet effet en février 2019, à Sangaredi. « Il a créé certains clubs pour pouvoir faire son petit jeu, et pire encore il a fait représenter certains clubs par des gens qui ne sont même pas éligibles par leurs clubs à son congrès à Sangarédi. A l’époque, nous on n’avait adressé un courrier au ministère des sports, à la fédération elle-même, au comité olympique et à la FIBA pour les prévenir des agissements du président actuel. Donc on avait anticipé parce qu’on savait qu’il allait le faire. Donc sa candidature n’est pas éligible, il doit se retirer », soutient l’actuel vice-président de la FGBB.

Mais, Sakoba Keïta, lui, ne l’entend pas de la même oreille. Elu en 2011 et réélu en 2015, le président de la fédération guinéenne de Basketball compte bien briguer un troisième mandat. Et, il assure qu’il a le soutien des membres statutaires. « Tout le monde connait la vérité, tout le monde voit ce qui se passe et tout le monde sait ce qui se passe, mais chacun y va dans tous les sens. Mes challengers n’ont qu’à vous dire s’ils ont quatre membres statutaires avec eux. Je ne me maintiens pas à la tête de la FGBB, le mot est trop fort, je n’ai pas ce pouvoir, ni la légitimité, c’est les membres statutaires qui voteront au cours d’un congrès. Moi, je voudrais que vous preniez le temps de rencontrer tous les membres statutaires pour leur demander s’ils veulent du bureau qui est en place ou non. S’ils ne veulent pas de nous, bon débarras », a-t-il réagi.

Pour lui, rien ne l’empêche, sur le plan légal, de se présenter pour un nouveau mandat à la tête de la FGBB. « Dites-moi pourquoi je ne vais pas me présenter si j’ai le soutien des membres statutaires ? Ils n’ont qu’à me donner des raisons pourquoi je ne vais pas me présenter. Ce n’est pas de la politique que nous faisons. Ce que nous faisons, c’est pour l’unité nationale, donc c’est un sport où il faut récupérer tout le monde. Ces gens nous ont donné plusieurs raisons de les faire renvoyer parce que ça fait plus de huit ans qu’ils sont dans les mêmes contestations », a conclu Sakoba Keïta.

Avec les positions radicales des uns et des autres, on se demande bien jusqu’où ira la crise qui mine actuellement l’instance dirigeante du Basketball guinéen.

Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Lire

Éliminatoires CAN 2021: la Guinée s’offre la Namibie

17 novembre 2019 à 23 11 02 110211

La Guinée recevait la Namibie ce dimanche, 17 novembre 2019, au compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021. Et, le Syli national s’est imposé (2-0) devant son adversaire, s’emparant ainsi de la tête du groupe A.

Avec la victoire du Mali (0-2) au Tchad, la Guinée entamait ce match avec une grande pression. L’objectif était de l’emporter pour prendre la tête du classement. Le sélectionneur Didier Six avait aussi envie de s’imposer pour sa première au stade du 28 septembre et faire oublier les supporters guinéens la débâcle du Syli national à la dernière Coupe d’Afrique des Nations, en Egypte.

Le technicien français a décidé donc de procéder à des réaménagements par rapport au match du jeudi dernier à Bamako. En plus du gardien de but Aly Keïta qui est blessé, quatre joueurs titulaires lors du précédent match ont démarré cette rencontre sur le banc. Changement de joueurs mais aussi changement de système de jeu pour l’entraîneur guinéen.

Dès le début du match, les Guinéens ont pris le contrôle du ballon. Ils dominent et se procurent de plusieurs occasions mais il faudra attendre la 40ème minute pour que le Syli trouve la faille. Et c’est le défenseur Issiaga Sylla qui a perdu son père mercredi dernier qui est venu ouvrir le score d’une puissante frappe. Un but qui est intervenu peu après un premier changement imprévu que l’entraîneur guinéen a dû opérer après la blessure du défenseur central Simon Falette, remplacé par Julien Jeanvier.

C’est avec ce score que les deux équipes sont parties à la pause. Au retour des vestiaires, les visiteurs se montrent un peu plus entreprenants et inquiètent le Syli. Ils parviennent même à marquer un but refusé pour hors-jeu. La Guinée répond par un deuxième but de Seydouba Soumah « Konkolè », lui aussi refusé pour hors-jeu. Il faudra attendre la 70ème minute pour que la Guinée fasse le break par l’intermédiaire de José Martinez Kanté (2-0).

Avec cette première victoire dans ces éliminatoires, la Guinée prend la tête de son groupe avec 4 points devant le Mali qui a également 4 points. La Namibie est troisième avec 3 points et le Tchad est dernier avec 0 point.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Guinée-Namibie : Didier Six « serein pour faire le résultat »

16 novembre 2019 à 13 01 15 111511

La Guinée reçoit la Namibie demain, dimanche, au compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021. Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 16 TU au stade du 28 septembre de Conakry. En conférence d’avant match ce samedi, 16 novembre 2019, l’entraîneur du Syli national a exprimé la sérénité de son équipe et sa détermination à faire un résultat positif.

Après le bon nul (2-2) arraché jeudi dernier à Bamako, la Guinée va tenter d’obtenir sa première victoire sous l’ère Didier Six, qui dispute son premier match à Conakry. Ce qui permettrait au Syli national d’avoir trois points qui seront précieux dans la course à la qualification, mais aussi de regagner la confiance de ses supporters après la débâcle subie lors de la dernière coupe d’Afrique des nations en Egypte.

C’est un match très important donc pour Didier Six et ses joueurs. « Après le match au Mali, nous savons que le match de demain est très important parce que c’est un match à domicile. Nous sommes conscients que le stade du 28 septembre sera plein, il y aura de l’euphorie, de l’ambiance. C’est à nous d’être sereins pour faire le résultat », a déclaré le sélectionneur de la Guinée.

Lors du match contre le Mali, le technicien français s’était bien illustré en jouant avec deux systèmes différents en première et en seconde période. Un choix tactique qui s’était révélé payant révélé payant parce que la Guinée a réussi à accrocher le nul face à la très joueuse équipe malienne. Et cette fois encore, l’entraîneur guinéen compte jouer en fonction de la rencontre.

« Je n’ai pas un système de jeu de prédilection, le plus important c’est de savoir adapter les joueurs aux systèmes de jeu. On peut changer le schéma à plusieurs reprises dans un match. Si les joueurs que j’ai en main ne parviennent pas à s’adapter en tant qu’internationaux, cela veut dire que je me suis trompé. Mais pour l’instant, je suis très satisfait de mon groupe », a laissé entendre Didier Six.

De son côté, le sélectionneur de la Namibie se montre ambitieux. Bobby Samaria promet une belle rencontre. « La Guinée est mieux placée que la Namibie au niveau du classement de la FIFA, mais nous allons jouer notre chance, nous sommes en Guinée pour faire un résultat. La Guinée est sous pression au vue de son niveau, ce n’est pas le cas chez nous. Nous promettons un bon match », a-t-il dit.

Pour l’instant, la Namibie est leader du groupe A avec 3 points après sa victoire (2-1) devant le Tchad lors de la première journée. La Guinée a 1 point à égalité avec le Mali.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Féguifoot : Antonio Souaré se plante doublement

16 novembre 2019 à 12 12 06 110611
Mamadou Antonio Souaré, président de la fédération guinéenne de football

A l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la fédération guinéenne de football, son président, Mamadou Antonio Souaré, a fait une annonce inédite et inattendue dans son discours. « J’accorde l’amnistie à tous les anciens membres du bureau exécutif de la fédération » !

Tout d’abord, les lois guinéennes n’accordent qu’au président de la République les prérogatives de gracier ou d’amnistier un condamné. Or, il se trouve que la plainte de Mamadou Antonio Souaré n’a toujours pas été appréciée par la justice, elle est toujours pendante au tribunal de première instance de Kaloum. Même si Antonio Souaré se prenait alors pour Alpha Condé, il ne pouvait en aucune manière amnistier Salifou Camara, Ibrahima Blasco Barry et Morton Soumah dans la mesure où aucun tribunal n’a à ce jour établit la culpabilité de ces trois accusés de détournement de plus de vingt milliards de francs guinéens au préjudice de la fédération guinéenne de football.

On ne le dit pas souvent, mais il importe de noter qu’une accusation ne signifie pas nécessairement une culpabilité. C’est pourquoi, les accusés tiennent absolument à un procès qui leur permettrait de prouver leur innocence et de laver leur honneur et leur dignité.

A lire de près, on comprend aisément que Antonio Souaré n’a aucune maîtrise des textes qui régissent le fonctionnement de la fédération guinéenne de football. La réponse de Salifou Camara Super V à la note le suspendant en est une parfaite illustration.

Guineematin.com vous propose de lire les trois documents suivants :

Super V plainte Antonio Souaré

Décision 003 (Suspension Salifou CAMARA)

Lettre protestation

Salifou Camara Super V
Lire

Éliminatoires CAN 2021 : la Guinée arrache le nul à Bamako

15 novembre 2019 à 11 11 31 113111

La Guinée se déplaçait ce jeudi, 14 novembre 2019, à Bamako, pour affronter le Mali au compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2021. Et, le Syli national est allé accrocher le favori du groupe (2-2).

C’était le premier match officiel du nouveau sélectionneur guinéen, Didier Six. Après avoir perdu ses deux premiers matchs amicaux avec le Syli national, le technicien français avait l’occasion de montrer ses preuves face à une équipe très joueuse du Mali. Et cette fois, Didier Six n’a pas déçu. Connaissant les qualités techniques de l’adversaire, l’entraîneur guinéen a imposé un système très défensif en première période. Il a laissé le ballon aux Maliens et s’est contenté de défendre. Et, son équipe a réussi à ne pas encaisser de but jusqu’à la mi-temps, malgré la forte domination malienne.

Au retour des vestiaires, Didier Six revient avec de nouvelles intentions. Il sort le latéral droit Mickaël Dyrestam et lance un milieu de terrain, Mohamed Mady Camara tout en remaniant le positionnement de sa défense. Un choix tactique qui n’a pas tardé à faire ses preuves. Car depuis le début de la seconde période, les Guinéens sont sortis de leur moitié de terrain et ont commencé à se montrer de plus en plus dangereux. Mais, ce sont pourtant les locaux qui vont ouvrir le score suite à une bourde du gardien guinéen. Sur un coup franc tiré par Adama Traoré, Aly Keïta prend le ballon et le relâche. Le cuir finit au fond de ses filets (57’).

La Guinée concède l’ouverture du score et perd dans le même temps son portier qui s’est blessé à l’épaule dans l’action. Aly Keïta cède ainsi sa place au jeune Moussa Camara, qui évolue au Horoya de Conakry. Mené, le Syli national tente rapidement de réagir et réussit à revenir au score à la 67ème minute. Naby Keïta sert Demba Camara aux abords de la surface de réparation. L’attaquant se retourne et adresse une frappe puissante au gardien malien. Djigui Diarra repousse le ballon dans les pieds du capitaine guinéen. Le joueur de Liverpool égalise pour la Guinée.

Mais, les Maliens ne tardent pas à reprendre l’avantage. Après avoir éliminé son vis-à-vis, Moussa Djenepo, entré en cours de jeu, adresse une frappe pas très puissante au portier guinéen. Mais, Moussa Camara fait aussi une faute de main en relâchant le ballon qu’il pouvait pourtant capter. Sékou Koita reprend le cuir et son tir est prolongé dans les filets par le défenseur guinéen, Issiaga Sylla (72’). Quelques minutes seulement après ce but, la Guinée revient une nouvelle fois au score sur coup franc bien exécuté par Ibrahima Sory Conté et repris puissamment de la tête par Sékou Condé.

Guinéens et Maliens se séparent sur ce score de 2 buts partout. Un bon résultat pour le Syli national, qui reçoit la Namibie dimanche prochain au stade du 28 septembre de Conakry. La Namibie est pour le moment leader de ce groupe après sa victoire (2-1) mercredi face au Tchad.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Amnistie pour des anciens dirigeants de la Féguifoot : « c’est un faux et usage de faux »

13 novembre 2019 à 16 04 26 112611
Doyen Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien

A l’occasion du 60ème anniversaire de la Fédération Guinéenne de Football célébré hier, mardi 12 novembre 2019, le Président de l’instance a prononcé l’amnistie pour trois responsables de l’ancien comité exécutif de la Féguifoot qui étaient accusés de malversations financières pendant leur gestion. Mamadou Antonio Souaré a levé ainsi la suspension des trois intéressés. Il s’agit de l’ancien Président de l’instance dirigeante du football, Saliou Camara « Super V », l’ancien Secrétaire Général, Ibrahima Blasco Barry, et l’ancien Comptable, Aboubacar Morthon Soumah.

Au lendemain de l’annonce de cette décision, elle suscite des réactions au sein de l’opinion. Le célèbre journaliste et historien, Amadou Diouldé Diallo, s’est prononcé sur la question au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com ce mercredi, 12 novembre 2019. Il dénonce « un faux et usage de faux » et estime qu’il ne revenait pas à Antonio Souaré de prendre une telle décision.

« C’est un faux et usage de faux. De par la loi, seul le Président de la République a le pouvoir d’amnistier ou de gracier quelqu’un après jugement. Il ne gracie pas un prévenu, il gracie un condamné. L’amnistie et la grâce sont du ressort exclusif du Président de la République. Seul le Président de la République, par la loi, a ce pouvoir. Donc, c’est un faux et usage de faux qui interpelle le procureur de la République d’entendre Antonio Souaré pour cette attitude inconvenable », soutient-il.

Pour cet ancien collaborateur d’Antonio Souaré, cette décision du Président de la Fédération Guinéenne de Football relève d’une pure supercherie. « Il faut dire que tout ça là, c’est de la supercherie. C’est un montage habituel. Il va au front, et quand il se rend compte qu’il va perdre, il engage des gens avec lui dans le front contre d’autres personnes. Lorsque ces personnes résistent, il se rend compte qu’il n’est pas en mesure de les éteindre, il fait marche-arrière. Il cherche des médiateurs, il tente de se réconcilier avec ceux-là, en sacrifiant les combattants qui étaient avec lui », a dit Amadou Diouldé Diallo.

Ce doyen de la presse sportive estime que c’est Antonio Souaré lui-même qui est derrière l’audit qui a conduit aux accusations de détournement de fonds contre Super V, Blasco et Morthon. Il est convaincu donc que l’actuel Président de la Fédération Guinéenne de Football a pris cette décision d’amnistie uniquement parce qu’il sait que si le procès arrivait à se tenir, il allait le perdre. « Après l’audit, Morthon et Blasco sont conduits en prison et Salifou est sorti du pays, et on émet un mandat d’arrêt international contre lui. Antonio Souaré souhaitait vivement que ce dernier arrive à l’aéroport de Conakry menotté. Malheureusement pour lui, cela n’a pas été le cas. Salifou rentre en Guinée avec toutes les preuves, y compris des preuves vidéos, il se présente à la justice et prêt à la confrontation avec Antonio par rapport aux accusations.

Et, c’est Antonio qui a brillé par son absence et qui après, fait marche-arrière parce qu’il n’avait pas calculé que Salifou pouvait rentrer au pays avec toutes ces preuves possibles pour se défendre. Et, l’accusateur qu’il est, ne s’est pas présenté au procès alors qu’il a causé des dommages importants à ces trois personnes. Il faut dire que cette affaire est encore pendante au niveau de la justice. C’est lui qui se bat pour ne plus qu’il y ait procès. Donc, je signe et persiste que cette décision d’Antonio est un faux et usage de faux. A la place de ces trois accusés, je refoulerais cette décision masquée d’Antonio afin que la vérité soit dite dans cette affaire d’accusations », a laissé entendre Amadou Diouldé Diallo.

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tél. : 661 74 99 64

Lire

Coupe de la CAF : le Horoya connaît ses adversaires

12 novembre 2019 à 12 12 19 111911

La Confédération Africaine de Football a procédé ce mardi, 12 novembre 2019, au tirage au sort des phases de poules de la coupe de la CAF. Le Horoya AC, seul représentant guinéen à ce stade de la compétition, se retrouve dans la poule B en compagnie de clubs malien, libyen et sud-africain, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Ci-dessous la composition des poules

Poule A : FC Nouadhibou (Mauritanie) – Rangers Int. FC (Nigéria) – Pyramids FC (Egypte) – El Masry (Egypte)

Poule B : Bidvest Wits (Afrique du Sud) – El Nasr (Libye) – Djoliba AC de Bamako (Mali) – Horoya AC (Guinée)

Poule C : RS Berkane (Maroc) – DC Motema Pembe (RD Congo) – Zenaco FC (Zambie) – ESAE FC (Bénin)

Poule D : FC San Pedro (Côte d’Ivoire) – Hussania US Agadir (Maroc) – Enyimba FC (Nigéria) – Paradou AC (Algérie).

La phase aller de ces matchs de poules va démarrer dans la deuxième quinzaine de ce mois.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

CAN 2021 : un Syli National peu rassurant en route pour Bamako contre les Aigles

11 novembre 2019 à 13 01 13 111311

Les footballeurs guinéens évoluant à l’étranger connaissent une traversée du désert en ce moment. Peu utilisés par leurs clubs pour des raisons diverses, ces professionnels n’ont pas de compétition dans les jambes à un moment où le Sily National s’apprête à disputer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2021. Ce ne qui n’est pas de nature à rassurer quant à la compétitivité de notre onze national à quelques jours de la double confrontation contre le Mali et la Namibie, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les professionnels guinéens sont en manque de jeu dans leurs clubs respectifs à travers le monde. Parmi ceux qui sont titulaires, il n’y a que deux qui se sont illustrés ce weekend en trouvant le chemin des filets. Sory Kaba, pas sélectionné contre le Mali et la Namibie, s’est illustré hier dimanche, 10 novembre 2019, à l’occasion de la 16ème journée du championnat de première Division du Danemark. Le virevoltant attaquant a inscrit un doublé (28ème et 52ème minute) pour le FC Midtjylland face au FC Copenhague pour un score final de 4 à 1. FC Midtjylland conforte sa place de leader.

Pour sa part, Aboubacar Demba Camara, attaquant de l’Hapoel Tel-Aviv, convoqué en sélection, a permis à son club de remporter les trois points de la victoire sur penalty (1 à 0) face au FC Ironi Kiryat Shmona. Il inscrit ainsi son deuxième but de la saison en Israël.

Pour le reste, nos professionnels n’ont pas fait parler la poudre. Quelques uns ont réussi à jouer comme titulaire ce weekend. C’est le cas de François Kamano des Girondins de Bordeaux, malheureusement sorti sur blessure. Le défenseur Sékou Condé de Châteauroux, en France, a été aussi titularisé contre Valenciennes. Il en est de même pour Issiagha Sylla, l’arrière latéral gauche de Toulouse qui a joué toute la partie face à Montpellier, même si son club a lourdement chuté (3 à 0). Kamso Mara (Slovan Liberec, Républik Tchèque), Seydouba Soumah (Partizan de Belgrade, Serbie), Ibrahima Sory Conté (Bulgarie), Julian Jeanvier (Angleterre), Ibrahima Sory Sankhon (Sant Trond, Belgique) ont eu la confiance de leurs entraineurs respectifs.

Par contre, de nombreux joueurs guinéens ont brillé par leur absence des pelouses pour des raisons de blessure ou parce qu’ils ne rentrent pas dans le choix de leurs coachs : le meilleur buteur du Syli en activité, Mohamed Lamine Yattara Elo, sociétaire du club Français d’Auxerre, n’a pas joué pour des raisons de blessure. Naby Kéita (Liverpool, Angleterre) est resté sur le banc, tout comme Mady Camara (Olympiacos, Grèce), Simon Falette (Eintract Frankfurt, Allemagne), Momo Yansané (Biélorussie), Mickael Dyrestam (Grèce), José Martinez Kanté (Pologne), Sadio Diallo (Turquie), Ibrahima Camara (Portugal).

A seulement trois jours du match contre les Aigles du Mali, c’est une équipe du Syli avec peu de titulaires qui effectue un déplacement périlleux à Bamako. Le Syli National fait ainsi sa première sortie officielle sous l’ère Didier Six après la claque de la CAN 2019 subie en Egypte.

Après deux matchs amicaux perdus face aux modestes Comoriens et au Chili, Didier Six fait son baptême du feu sur le banc du Syli en compétition de la CAF. L’équipe doit être en regroupement à partir d’aujourd’hui lundi, 11 novembre à Abidjan, avant de s’envoler pour Bamako le mercredi. Le match est prévu le 14 novembre contre la Mali, intraitable à domicile. Trois jours plus tard, la Guinée sera face à la Namibie à Conakry pour la 2ème journée.

Le Syli parviendra-t-il à se réconcilier avec son public ou le fossé va s’agrandir davantage à l’issue de ces deux matches ? La balle est dans le camp de Didier Six et de ses poulains qui devront sortir le grand jeu dans ce duel entre pachydermes et rapaces.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Lire

Ligue 1 : le Wakriya déroule, l’ASFAG arrache un nul inespéré

11 novembre 2019 à 11 11 45 114511

La troisième journée du championnat national de ligue 1 a démarré hier, dimanche 10 novembre 2019. Deux matchs se sont joués à cette occasion à Conakry et à Boké. Le Wakriya s’est imposé à domicile devant le Santoba, tandis que le Fello Star de Labé et l’ASFAG ont fait jeu égal.

C’était le premier match du Wakriya AC à domicile depuis le début de cette nouvelle saison sportive. Et, le club de Boké s’est imposé (3-1) devant son public, grâce notamment à un excellent Victor Kantabadouno. Auteur d’un doublé (44’ et 74’), le buteur du WAC a été précédé par Ibrahima Keita qui a ouvert le score pour les locaux (36’). Handicapé par l’expulsion de son capitaine, Mohamed Hadi Soumah, dès la 35ème minute de jeu, le Santoba FC de Conakry a sauvé l’honneur grâce à son buteur Yagouba Gnagna Barry. Avec cette victoire, l’équipe dirigée par Guillaume Soumah est provisoirement leader du championnat avec 7 points.

Le Fello Star rejoint en fin de partie

A la recherche de sa première victoire de la saison, le Fello Star de Labé n’y arrive pas encore. Opposé à l’ASFAG au stade du 28 septembre de Conakry, le club de Labé a pourtant cru prendre les 3 points dans cette rencontre, en menant sur le score de 2-1 à la 85ème minute de jeu, grâce à un doublé de Mohamed Latige. Mais, les poulains de Mohamed Sylla Léandro se sont fait rejoindre à la fin du temps réglementaire (90ème). Karamoko Bangoura a permis l’équipe militaire d’arracher le nul (2-2). Le Fello Star et l’ASFAG compte chacun deux points après trois matchs disputés.

La troisième journée de la ligue 1 se poursuit ce lundi, 11 novembre 2019, avec trois rencontres au programme : AS Kaloum-Loubha FC, SAG-SOAR, Eléphants de Coléah-Satellite FC.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Lire

Natation : le championnat national lancé à Conakry

11 novembre 2019 à 9 09 32 113211

Le championnat national de natation a démarré le samedi, 09 novembre 2019, au complexe Marocana, à Conakry. Cette première étape a regroupé une trentaine de nageurs de la catégorie junior en séries Hommes et Dames. Souleymane Diallo a remporté la distance de 100 mètres 4 nage et celle de 100 mètres nage libre. De son côté, Mariam Lamarana Touré a remporté la distance de 50 mètres libre dans la série Dames.

Voici les vainqueurs des différentes distances :

Souleymane Diallo (200m)

Mariama Lamarana Touré (50m Brasse Dames)

Ousmane Camara (100m Brasse Homme)

Souleymane Diallo (100m Nage libre Hommes)

Fodé Amara Camara (100m Brasse)

Ousmane Camara (50m Brasse)

Mariam Conté (50m nage libre Dames)

Mohamed Lamine Touré (50m Papillon)

Mohamed Lamine Touré (50m Dos)

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Horoya AC : l’entraîneur Didier Gomes limogé

9 novembre 2019 à 16 04 39 113911

Didier Gomes Da Rosa n’est plus l’entraîneur du Horoya AC de Conakry. La direction du club a décidé de se débarrasser du technicien français seulement 7 mois après son arrivée sur le banc du quintuple champion de Guinée. La décision a été annoncée ce samedi, 09 novembre 2019, par le président du HAC.

« L’habitude est une seconde nature », dit-on. Et, au Horoya Athlétic club de Conakry, on a bien pris l’habitude de virer les entraîneurs. Après Victor Zvunka et Patrice Neveu, c’est Didier Gomes Da Rosa qui en fait les frais. L’entraîneur a été limogé quelques jours seulement après la qualification de son équipe à la phase des poules de la coupe de la CAF. Cette décision surprenante découlerait de l’élimination du Horoya en ligue des champions africaine.

La direction du club annonce que c’est son adjoint Sékou Soumah qui va assurer l’intérim jusqu’à l’arrivée d’un nouvel entraîneur. Chose qui ne devrait pas tarder. On apprend que les dirigeants du HAC seraient déjà tombés d’accord avec Lamine N’Diaye, ancien entraîneur du TP Mazembe, pour succéder à Da Rosa. Sa signature pourrait être officialisée dans les prochains jours.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Lire

Football : Ibrahima Yattara à Conakry pour détecter des talents

8 novembre 2019 à 17 05 08 110811

L’ancien attaquant international guinéen, Ibrahima Yattara, est à Conakry dans le cadre d’un tournoi de détection de jeunes talents. Une initiative qu’il met en œuvre avec des clubs turcs. Les jeunes qui auront la chance d’être retenus à l’issue de cette détection vont rejoindre la Turquie où ils auront l’occasion de poursuivre leur carrière de footballeur. Une façon pour l’ancien sociétaire de Trazonspor, club de première division turque, d’aider les jeunes joueurs guinéens à réussir.

« Depuis 5 ans je ne suis pas venu en Guinée, je passais mes diplômes d’entraîneurs. Je suis venu pour aider les jeunes guinéens. Je ne souhaite pas voir des jeunes talents passer par la méditerranée dans l’espoir d’aller revendre leur talent. Je veux à ma façon, faciliter un pont entre la Guinée et l’occident surtout la Turquie que je connais très bien, afin de permettre aux jeunes talents guinéens de s’exprimer ailleurs. Je tiens vraiment à voir des jeunes réussir dans ce projet, c’est pour cela que j’ai préféré en personne être là », a indiqué Ibrahima Yattara.

La première édition de ce tournoi de détection va se dérouler du 09 au 11 novembre 2019, au stade du 28 septembre. Y prendront part, les équipes réserves des clubs de ligue 1 et 2, et quelques académies de la capitale guinéenne. En plus de cette initiative, Yattara entend faciliter un partenariat entre la fédération guinéenne de football et celle turque. Un partenariat qui va s’accentuer sur la formation des formateurs et la promotion des joueurs guinéens, en leur permettant d’intégrer facilement des clubs d’élite turcs.

L’ancien attaquant du Syli national, aujourd’hui titulaire d’un diplôme d’entraîneur de licence B, Ibrahima Yattara a été reçu ce vendredi, 08 novembre 2019, par le secrétaire général de la Fédération guinéenne de football pour parler de tous ces projets.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Ligue 1 : bonne entame pour le Horoya, le Loubha FC se rachète

8 novembre 2019 à 11 11 38 113811

Le Horoya AC démarre bien la nouvelle saison sportive. Le quintuple champion de Guinée s’est imposé hier soir, jeudi 07 novembre 2019, devant la SAG de Siguiri. Pour sa part, le Loubha FC s’est imposé sur le score de 3 à 1 sur l’Académie Soar.

C’est en match en retard de la première journée du championnat national de ligue 1 que le Horoya Athlétic club de Conakry recevait l’Ashanti Golden Boy de Siguiri au stade du 28 septembre. Au terme d’une rencontre très disputée, ce sont les locaux qui l’ont emporté (1-0) grâce à une réalisation de leur capitaine, Ocancey Mandela, à la 13ème minute de jeu. Les Rouge et Blanc de Matam restent sur une bonne dynamique après leur double victoire (4-2 ; et 0-1) contre les Kényan de Bandari en coupe de la CAF.

De son côté, le Loubha FC de Télimélé a disputé, ce jeudi, son deuxième match de la saison au stade Fodé Fissa de Kindia. Après avoir concédé une défaite (0-1) face aux Eléphants de Coléah lors de la première journée, le promu s’est racheté en s’imposant (3-1) devant l’Académie Soar.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Tournoi UFOA (U20) : la Guinée dans la poule A avec le Sénégal

6 novembre 2019 à 16 04 16 111611

Les équipes qualifiées au tournoi de l’Union des Fédérations Sportives Ouest Africaines (UFOA) des moins de 20 ans connaissent désormais leurs adversaires. La Guinée se retrouve dans la poule A en compagnie du Sénégal entre autres, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Le tirage au sort a eu lieu ce mercredi, 06 novembre 2019, à Conakry. Logée dans la poule A, l’équipe guinéenne des moins des 20 ans va affronter la Mauritanie, qui l’avait éliminée de la course à la dernière CAN de cette catégorie, mais aussi le Sénégal et Sierra Leone. La Gambie, le Mali, le Libéria et la Guinée Bissau composent la poule B.

La compétition se déroulera du 24 novembre au 08 décembre 2019, à Conakry. Le stade du 28 septembre et celui de Nongo sont les deux sites retenus pour cette compétition. Pour le stade de l’Unité de Nongo, ça sera une première d’abriter un match de football, plus de 10 ans après le lancement du projet de construction de cette infrastructure.

C’est le président de la Fédération Guinéenne de Football et président de l’UFOA, Antonio Souaré, qui a fait cette annonce à l’occasion de la cérémonie du tirage au sort.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Coupe CAF : le Horoya élimine Bandari et rejoint les poules

4 novembre 2019 à 10 10 04 110411

Le Horoya AC de Conakry s’est qualifié pour les matchs de poules de la coupe de la CAF. L’équipe guinéenne a validé son ticket après sa victoire (0-1) ce dimanche, 03 novembre 2019, au Kenya contre Bandari.

A l’aller déjà, le HAC avait pris une option pour la qualification en s’imposant (4-2) à Conakry. Le quintuple champion de Guinée est allé arracher une nouvelle victoire au retour sur le terrain du club Kényan. Le seul but de la rencontre a été inscrit par Ocancey Mandela à la 66ème minute de jeu sur une passe en profondeur de Baffour Sebe.

Les hommes de Didier Gomez Da Rosa avaient pourtant mal démarré ce match. Ils ont subi la domination des locaux en première période mais ont réussi à garder leurs cages inviolées. Les rouge et blanc ont relevé la tête en seconde période et ont réussi à s’imposer sur la plus petite des marques. Seule mauvaise nouvelle pour le Horoya, ce sont les blessures du passeur décisif Baffour Sébé. Le Ghanéen qui revenait de blessure est sorti à la 72ème minute après avoir ressenti une douleur. Le défenseur central malien Boubacar Samassékou est également sorti sur blessure à la 80ème minute.

Après avoir été éliminé de la ligue des champions, le Horoya AC va tenter d’aller le plus loin possible dans cette coupe de la CAF. Le tirage au sort de la phase de groupes est prévu dans la deuxième quinzaine de ce mois.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

L’entraîneur de la SAG prévient le Hafia : « nous ne sommes pas venus pour faire du tourisme »

2 novembre 2019 à 18 06 12 111211

La deuxième journée du championnat national de ligue 1 connaîtra un choc demain, dimanche 03 novembre 2019. Le Hafia FC reçoit la SAG de Siguiri au stade du 28 septembre de Conakry. En conférence d’avant match ce samedi, l’entraîneur des visiteurs a prévenu son adversaire, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Son premier match qui devait l’opposer au Horoya ayant été reporté, la SAG entame la saison avec ce match qui l’oppose au Hafia de Conakry. Et le club de Siguiri ne veut pas faire de cadeau à son adversaire. « Nous ne sommes pas venus ici (à Conakry, ndlr) pour faire du tourisme, mais c’est pour jouer. Nous allons faire le maximum pour obtenir un résultat. Nous savons que le Hafia est une grande équipe mais l’Ashanti Golden Boy est aussi habitué à la ligue 1 », a déclaré Amadou Kaye Camara, l’entraîneur de la SAG.

De son côté, le Hafia FC a été tenu en échec par le Santoba FC lors de sa première sortie. Pascal Barouxakis, l’entraîneur de cette équipe, se dit conscient de l’enjeu de cette rencontre. « Nous sommes conscients de l’enjeu de ce genre de matchs. La SAG fait partie des équipes qui viennent avec plein de détermination contre nous. C’est vrai que sur papier le Hafia part favori, mais un match ne se joue pas sur papier, c’est sur le terrain. Il faut venir prêt. Et nous allons jouer ce match à fond pour obtenir un résultat », a-t-il annoncé.

Le coup d’envoi de ce match est prévu à 16h 30 TU au stade du 28 septembre à Conakry. Lors de la dernière saison, la SAG s’était imposée à l’aller (1-0) devant le Hafia à Siguiri et était venu arracher le nul (1-1) au retour à Conakry.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Ligue 1 : battu d’entrée, le Loubha FC compte bien se relever

28 octobre 2019 à 11 11 50 105010

Pour sa première en ligue 1 guinéenne, le Loubha FC de Télimélé a concédé une défaite. L’équipe de Télimélé qui recevait les Eléphants de Coléah le samedi, 26 octobre 2019, au stade Fodé Fissa de Kindia, a perdu (0-1) en ouverture du championnat national de ligue 1 pour la saison 2019-2020. L’unique but de la rencontre a été inscrit à la 65ème minute par Ibrahima Bassengué Bangoura sur pénalty.

Après cette défaite, les responsables du Loubha FC gardent le moral haut et comptent travailler pour relever la tête, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Koman Camara

A l’issue de la rencontre, l’entraîneur du Loubha FC a analysé le match en pointant du doigt le manque de réalisme de son équipe. « Dès l’entame de la première période, vous-mêmes vous avez vu le jeu, on a eu beaucoup d’occasions à la première période, mais on n’a pas pu les concrétiser. En deuxième période aussi, n’eût été la naïveté de notre défenseur qui a provoqué le pénalty, on aurait pu au moins faire un nul mais finalement on a perdu. Ce qui n’a pas marché, ce sont les occasions ratées.

Sinon en première période, on a gagné 14 duels sur notre adversaire et on a eu beaucoup d’occasions de but. Donc je dirai que c’est la finition qui nous a manqué. Je sais que la ligue 1 est différente de la ligue 2, donc je vais essayer de corriger ça avec mes joueurs. Et je demande au public de Kindia de ne pas se décourager, de continuer à venir massivement au stade pour nous supporter », a lancé Koman Camara.

Mamadou Barry

Abondant dans le même sens, le président du club de Télimélé, Mamadou Barry, rappelle que le championnat ne fait que commencer et que son équipe va travailler pour résoudre les problèmes constatés lors de ce premier match de la saison. « Bien qu’on a dominé, on a perdu le match. Mais, le championnat est très long, on va chercher donc à se rattraper. C’est comme ça la règle du football. Je crois qu’ils ont été meilleurs ce soir parce qu’ils ont concrétisé. Même si on a dominé le match, mais le football c’est le concret, donc ils ont pris les trois points. On va tirer les leçons et mieux se préparer pour le reste du championnat », a-t-il dit.

A noter que le même samedi le FC Santoba et le Hafia FC ont fait match (2-2) au stade du 28 septembre de Conakry. Cette première journée du championnat se poursuit ce lundi, 28 octobre 2019, avec deux rencontres au programme. Fello Star de Labé va affronter l’AS Kaloum au stade du 28 septembre et la Flamme Olympique reçoit le CI Kamsar au stade de la mission de Kaloum.

De Kindia, Boubacar Diallo et Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Lire

Fédération guinéenne d’Athlétisme : Ansoumane Soumah élu président

13 octobre 2019 à 14 02 42 104210

La Fédération guinéenne d’Athlétisme a tenu hier, samedi 12 octobre 2019, sa 14ème assemblée générale élective à Conakry. La rencontre a permis d’élire un nouveau bureau exécutif de 8 membres dirigé par Ansoumane Soumah, membre de la ligue régionale d’Athlétisme de Conakry, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Des membres statutaires de sept (7) ligues régionales (Kindia, Boké, Mamou, Labé, Kankan, N’zérékoré et Conakry) et de 7 clubs d’athlétisme (ASM de Sangarédi, CI Kamsar, Fria, Aclim de Conakry, Gendarmerie Nationale, ASFAG, KF Allemand) ont pris part à cette assemblée générale, organisée dans la salle de conférence du ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique.

Après plusieurs heures de discussions sur le rapport d’activités et celui financier du bureau sortant, des échanges assez tendus de part et d’autre des deux tendances qui se dégageaient dans la salle qui abritait cette rencontre. Un premier camp qui soutenait le président sortant Amiral Lansana Touré, optant pour le consensus, et le second camp du candidat Ansoumane Soumah, optant pour des élections.

Il a fallu donc procéder à un vote pour choisir l’option. Et, la majorité a opté pour des élections afin de départager les candidats. Des élections remportées par Ansoumane Soumah devant le président sortant Amiral Lansana Touré. Ce membre de la ligue régionale d’Athlétisme de Conakry et ancien président de la commission compétition de la dite fédération, a obtenu 8 voix sur 14.

Ci-dessous la composition du nouveau bureau exécutif de la Fédération guinéenne d’Athlétisme

Président : Ansoumane Soumah

Premier vice-président : Ousmane Camara

Deuxième vice-président : Pépé Béavogui

Secrétaire général : Attephe Chaloub

Secrétaire chargé du développement durable : Sanou Barry

Secrétaire chargé à la formation : Thierno Ousmane Baldé

Secrétaire chargé des compétitions, règlements et pénalités : Moussa Condé

Secrétaire chargée à l’information : Mariame Keita.

Il a été décidé à l’unanimité des membres du nouveau bureau élu de rattacher la trésorerie au secrétariat général de l’instance jusqu’à ce qu’une autre décision ne soit prise. A noter que cette assemblée générale a été organisée après 8 mois de retard. Elle devait avoir lieu 19 février 2019.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Football : Antonio Souaré élu président de l’UFOA

12 octobre 2019 à 17 05 13 101310

Nouvelles charges pour le président de la Fédération Guinéenne de Football. Mamadou Antonio Souaré est porté à la tête de l’Union des Fédérations Ouest Africaines (UFOA) zone A.

Le richissime homme d’affaires guinéen était le seul candidat pour succéder le Sénégalais Augustin Senghor à ce poste. Il a été élu donc par simple acclamation ce samedi, 12 octobre 2019, en marge de l’assemblée générale de l’UFOA qui tient à Dakar, au Sénégal.

Elu pour un mandat de quatre ans, Antonio Souaré est le premier guinéen à diriger cette confédération sous régionale de football qui comprend 9 fédérations nationales.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Lire

Football : voici les 23 joueurs guinéens sélectionnés contre les Comores et le Chili

2 octobre 2019 à 10 10 34 103410

Après le fiasco Egyptien de l’été dernier, le Syli National Sénior revient au devant de la scène. Au lendemain de la nomination d’un nouvel entraîneur, le Français Didier Six, l’heure est aux préparatifs pour les prochaines joutes continentales. En prélude aux matchs amicaux de la FIFA de la première quinzaine du mois d’octobre, le technicien Français a publié une liste de 23 joueurs qui vont affronter les Comores et le Chili, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le Syli National de Guinée s’apprête à livrer deux matches amicaux contre les iles Comores et le Chili (le 07 et le 15 octobre 2019, respectivement). Les deux confrontations qui s’inscrivent dans le cadre des journées FIFA, vont se jouer en France.

Ces deux matches amicaux constituent le premier contact entre Didier Six et les joueurs de la sélection nationale. C’est dans cette optique que le Français a rendu public hier mardi, 1er octobre 2019, la liste des 23 footballeurs retenus pour ces deux matches.

En effet, cette liste comporte 3 gardiens de buts, 8 défenseurs, 5 milieux de terrain et 7 attaquants. On note le retour Florentin Pogba, Ibrahima Sory Sankhon, Pa Konaté, Seydouba Soumah et Ibrahima Sory Conté (Maïbra). Certains cadres sont absents pour cause de blessure. C’est le cas d’Ibrahima Traoré, Sadio Diallo, Ibrahima Cissé.

Par contre, d’autres joueurs qui étaient du fiasco Egyptien, ont été tout simplement mis à l’écart : Idrissa Sylla, Ernest Séka, Michael Dyrestam, Boubacar Fofana, Ousmane Sidibé et le portier Ibrahima Koné.

Voici la liste complète des vingt trois (23) joueurs sélectionnés :

Gardiens : Aly Keita (Östersund/Suède), Moussa Camara (Horoya AC/Guinée), Elie Ouendeno (Hafia FC/Guinée)

Défenseurs : Antoine Conté (Béitar Jérusalem/Israël), Ibrahima Sory Sankhon (Saint-Trond/Belgique), Florentin Pogba (Atlanta United/USA), Simon Falette (Eintracht Francfort/Allemagne), Julian Jeanvier (Brentford/Angleterre), Sékou Condé (Châteauroux/France), Pa Konaté (GIF Sundsvall/Suède), Issiagha Sylla (Toulouse FC/France)

Milieux : Naby Keita (Liverpool/Angleterre), Ibrahima Sory Conté (Beroe Stara Zagora/Bulgarie), Mady Camara (Olympiakos/Grèce), Baissama Sankoh (SM Caen/France), Amadou Diawara (AS Roma/Italie),

Attaquants : Seydouba Soumah (FK Partizan/Serbie), Lass Bangoura (Vancouver White Caps/Canada), Jules Keita (RC Lens/France), Mohamed Yattara (AJ Auxerre/France), François Kamano (Bordeaux/France), Demba Camara (Hapoel Tel-Aviv/Israël), Sory Kaba (FC Midtjyland/Danemark).

Abdoul Aziz Sow, pour Guineematin.com

Lire