Football : la LGFP annonce la date du démarrage du championnat national

16 octobre 2021 à 12 12 46 104610

La nouvelle saison du championnat national de football démarre dans deux semaines. L’annonce a été faite par la LGFP au cours d’une conférence de presse animée ce samedi, 16 octobre 2021. 

Selon Mathurin Bangoura, le président de la ligue guinéenne de football professionnel (LGFP), la semaine sportive 2021-2022 sera lancée le dimanche, 31 octobre 2021. 

« A la suite de la rencontre du bureau exécutif, j’informe le public sportif que la nouvelle saison démarre le dimanche 31 octobre 2021 », a déclaré l’ancien gouverneur de Conakry, tout en précisant que le calendrier de cette année va être compliqué.

« Nous avons deux compétitions majeures : la phase finale de la CAN 2021, au Cameroun, et les éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Les présidents des clubs doivent accepter l’agencement du calendrier pour qu’on joue plusieurs matchs avant la Coupe d’Afrique des Nations », a dit Mathurin Bangoura.

Le coup d’envoi de cette saison sportive était initialement prévu le 1er octobre. Mais, il avait été reporté, en raison d’un manque de moyens financiers suffisants.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Lire

Débâcle du Syli aux éliminatoires du mondial 2022 : « il faut renvoyer l’entraîneur et tout son staff »

13 octobre 2021 à 18 06 20 102010
Didier Six, sélectionneur du Syli national

Quatre matchs, trois nuls et une lourde défaite. C’est le bilan actuel de l’équipe guinéenne de football dans les éliminatoires du mondial Qatar 2022. Le Syli national a vu ses derniers espoirs de qualification s’envoler, après sa défaite (4-1) hier face au Maroc. Cette débâcle du onze national suscite de la déception et même de la colère chez les supporters guinéens. Plusieurs d’entre eux, rencontrés par un journaliste de Guineematin.com, ce mercredi 13 octobre 2021, au stade du 28 septembre de Conakry, ont appelé au départ du staff technique de l’équipe.

Quand il parle de la prestation du Syli national dans ces éliminatoires, Ibrahima Camara exprime de la colère. Pour lui, si l’équipe nationale de football a échoué de la sorte, c’est parce qu’elle n’a pas de bons managers à sa tête. C’est pourquoi, il sollicite le limogeage de l’ensemble du staff technique.

Ibrahima Camara

« Le syli a fait une mauvaise performance dans ces éliminatoires. On devait gagner les deux matchs contre le Soudan. Ce résultat catastrophique est la faute de l’entraîneur et de tout son staff, qui est composé des béni-oui-oui. Une équipe est toujours à l’image de son entraîneur, et celui que nous avons actuellement est un mauvais entraîneur. Même si on regroupe les meilleurs joueurs du monde, si l’entraîneur est mauvais et n’a pas de système de jeu, il n’y aura jamais un bon résultat. Donc, pour moi, la solution immédiate, c’est de renvoyer l’entraîneur, Didier Six, parce qu’il n’a pas de niveau qu’il faut diriger notre équipe nationale. On ne doit pas accuser les joueurs, le problème, c’est le staff technique qui ne fait pas correctement son travail ».

Mamadou Saliou Sow

Mamadou Saliou Sow, un autre supporteur du Syli national, abonde dans le même sens. « Je suis fâché plus que tout le monde contre notre entraîneur. Les deux matchs contre le Soudan, la Guinée devait vraiment sortir victorieuse de ces deux matchs. Parce que le Soudan est une petite nation de football par rapport à la Guinée. Seul un entraîneur pareil peut nous infliger ce genre de résultat contre une telle équipe. Il ne faut pas blâmer les joueurs comme Naby Keïta et autres, mais le plutôt staff technique, à sa tête Didier Six qui fait toujours l’anormal à la place du normal ».

Mohamed Camara

En plus du staff technique, Mohamed Camara, footballeur, lui, estime qu’il faut aussi remanier l’effectif actuel du Syli national. « Pour être au rendez-vous de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, je pense qu’il faut deux changements. Premièrement, il faut changer l’entraîneur et toiletter le staff technique. Et deuxièmement, il faut changer l’effectif de l’équipe. Il y a des joueurs dedans qu’il faudrait complètement remplacer. Je ne vais pas donner de noms pour des raisons personnelles. Mais pour ma part, il faut surtout et impérativement changer cet effectif, sinon on ne pourra pas s’en sortir », a laissé entendre Mohamed Camara.

Diarouga Aziz Baldé pour Guineematin.com 

Lire

Football : lourdement battue par le Maroc, la Guinée éliminée de la course pour le mondial 2022

12 octobre 2021 à 22 10 13 101310

La Guinée ne disputera pas la coupe du monde 2022, prévue au Qatar.  Le Syli national a été complètement éliminé de la course après sa lourde défaite (4-1) ce mardi, 12 octobre 2021, face au Maroc.

Après avoir concédé trois nuls en trois matchs, la Guinée n’avait pas à la moindre erreur ce mardi, 12 octobre 2021. Sauf que le Syli national affrontait cette fois le leader de son groupe, qui a remporté ses trois premières rencontres.

L’équipe emmenée par Kaba Diawara, en l’absence du sélectionneur, Didier Six, malade, n’a pas réussi à se relancer dans sa poule. Elle s’est fait surprendre par l’ouverture du score d’Ayoub El-Kaabi, à la 21ème minute de jeu.

Dix minutes plus tard, la Guinée revient au score par l’entreprise de Mamadou Kane, qui a égalise sur une frappe lointaine. Mais, ce regain de confiance n’empêche pas le Syli national de sombrer dans ce match.

Amallah (41’ et 65’) et Sofiane Boufal (89’) ont permis au Maroc de s’imposer (4-1) à domicile. Avec cette quatrième victoire en autant de matchs, les Lions de l’Atlas se qualifient pour les barrages du mondial 2022.

La Guinée, elle, enterre définitivement ses rêves de disputer sa première coupe du monde.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Lire

Enjeux de la CAN 2025 en Guinée : le regard de Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

8 octobre 2021 à 10 10 58 105810
Thierno Saidou Diakité, consultant sportif

Le 20 septembre 2014, le comité exécutif de la CAF a attribué fort heureusement à notre pays l’organisation de l’édition 2023 de la CAN senior de football, après le Gabon (2017), le Cameroun (2019), et la Côte d’Ivoire (2021). 

A la suite d’un glissement dans le calendrier de la CAN, par le fait de la pandémie du Covid-19, l’édition 2021 aura lieu en janvier 2022, au Cameroun, en 2023 en Côte d’Ivoire et celle de 2025 chez nous en Guinée. Cette épreuve continentale représente ainsi pour nous, une formidable opportunité pour transformer fondamentalement le visage du pays en matière d’infrastructures. En plus, l’occasion est ainsi offerte aux Guinéens, de prouver leur capacité, et leur savoir-faire en matière d’organisation et de gestion d’une compétition de l’envergure de la Coupe d’Afrique.

Très en retard au plan des infrastructures sportives, par le biais de la CAN, la Guinée va résorber ce déficit dans ce domaine. Très contraignante au plan financier, cette manifestation sportive permettra au pays d’engranger les avantages suivants :

  • L’amélioration des télécommunications et conséquemment la retransmission par le signal satellite ;
  • Le pays sera doté d’infrastructures sportives performantes, qui après la compétition favoriseront la vulgarisation de la pratique sportive ;
  • L’accroissement de la capacité d’accueil des réceptifs hôteliers, qui seront ainsi renforcés. Par ce biais, le secteur du tourisme ne fera que bénéficier des retombées de cette compétition.
  • Une telle compétition suscitera automatiquement l’ouverture de nombreux chantiers, et favorisera la création d’emplois directs et indirects, avec pour conséquence la réduction substantielle du taux de chômage ; les pôles d’activités créés dans les différents sites de compétition (Boké, Kankan, Kindia, Labé, N’Zérékoré) vont réduire l’exode rural en direction de Conakry ;
  • C’est enfin et surtout le crédit et l’image de marque dont la Guinée bénéficiera, qui seront renforcés, étant entendu que sur le plan international, à ce jour le sport est le meilleur support de l’image d’un pays, grâce à la couverture médiatique des manifestations sportives.
  • La redynamisation de la desserte en électricité, de la capacité des structures sanitaires et le système de transport urbain et inter urbain, etc. 

                                               ARGUMENTAIRE SPORTIF 

L’organisation de la CAN est une épreuve continentale, qui devrait permettre de placer une fois pour toute la Guinée sur la rampe de la performance. Cette affirmation n’est nullement gratuite, car elle tire sa justification d’un constat pertinent. En effet, au regard de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations de football senior, sur les douze pays africains, qui ont pris part à la coupe du monde, dix de ces pays ont abrité une fois au moins les phases finales de la CAN. A l’adresse de nos décideurs, c’est un argument de poids, dont il faudrait absolument tenir compte.

De ce qui précède, il s’agit de prendre en compte les arguments sportifs qui plaident pour l’organisation de la CAN 2025. Au-delà de son caractère contraignant au plan financier et de ses indéniables retombées économiques pour le pays organisateur, cette manifestation sportive a un réel impact positif sur la promotion de la discipline. En d’autres termes, le simple fait d’organiser cette compétition oblige la fédération et le ministère à prendre toutes les dispositions pour préparer le onze national. De ce point de vue, on l’affirme souvent, ‘’ on n’organise pas une CAN pour laisser échapper le trophée’’. D’où la nécessité d’entourer le onze national de tous les soins, afin qu’il aille le plus loin possible pendant le tournoi final. Ce qui exige de nos autorités sportives à concevoir un plan stratégique prospectif à l’horizon 2025. Avec bien sûr un monitoring rigoureux des actions à entreprendre sur cette séquence de temps.

En droite ligne de ce raisonnement, dans la perspective de la CAN 2025, qui pointe à l’horizon, la direction technique nationale devrait dès cette année se pencher sur la configuration de l’équipe qui défendra nos couleurs dans pratiquement cinq ans. Une séquence de temps suffisante pour bâtir une équipe compétitive et véritablement représentative. Et pour ce faire, par le biais de la détection, il s’agit de constituer le noyau de la future équipe nationale à partir des catégories de jeunes. Une politique à rapidement mettre en place, puisque selon les spécialistes, une équipe nationale senior compétitive se construit sur un cycle de quatre à cinq ans. Et pour prétendre à un trophée majeur, il faut au maximum un cycle de dix ans. Ce qui suppose un suivi et un encadrement pointu de l’évolution des catégories des joueurs évoluant dans les différentes formules de championnat organisées au plan local. 

Si nous ne voulons donc pas être ridicules lors des phases finales de la CAN 2025, c’est le bon moment de mettre de notre côté tous les atouts. Ne dit-on pas que ‘’ qui veut aller loin ménage sa monture ‘’. Et pour ce faire, la fédération en relation avec le ministère des sports devraient plancher sur le plan stratégique devant aboutir à l’horizon 2025, à la constitution d’une sélection nationale au mieux de sa forme. Il est loisible de le constater, c’est un travail de longue haleine qui nous interpelle. Un travail qui exige de prendre en compte tous les paramètres susceptibles de maximiser nos chances. Cet exercice exclut toute improvisation et requiert un sens très élevé de l’organisation.

Thierno Saïdou Diakité, Consultant

Lire

Football : 25 joueurs retenus par Didier Six pour les 3 prochains matchs du Syli national

1 octobre 2021 à 9 09 26 102610
Didier Six, sélectionneur

Dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2022, la Guinée va disputer trois matchs en une semaine au mois d’octobre prochain. Le Syli national affrontera le Soudan en aller-retour les 6 et 9 octobre, puis le Maroc le 12 octobre 2021. Didier Six, le sélectionneur de la Guinée, a dévoilé la liste des 25 joueurs retenus pour ces trois rencontres, qui se joueront toutes au Maroc.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la liste complète :

Gardiens

Aly Keïta (Ostersunds/Suède), Moussa Camara (Horoya AC/Guinée), Mohamed Camara (ASK/Guinée)

Défenseurs

Abdoulaye Cissé (Kocaelispor/Turquie), Pa Konaté (Botev Plovdiv/Bulgarie), Issiaga Sylla (Toulouse/France), Mohamed Ali Camara (Young Boys/Suisse), Saidou Sow (ASSE/France), Mohamed Kalil Traoré (Hapoel Tel-Aviv/Israël), Simon Falette (Hatayspor/Turquie), Ousmane Kanté (Paris FC/France), Florentin Pogba (Sochaux/France)

Milieux

Ibrahima Cissé (RFC Seraing/Belgique), Naby Keïta (Liverpool/Angleterre), Amadou Diawara (AS Roma/Italie), Mady Camara (Olympiacos/Grèce), Morlaye Sylla (Horoya AC/Guinée), Aguibou Camara (Olympiacos/Grèce), Ibrahima Sory Conté (Sakhnin/Israel), Mamadou Kané (Netfchi Baku/Azerbaïdjan)

Attaquants

Ahmed Mendes Moreira (PAS Giannina/Grèce), François Kamano (Lokomotiv Moscou/Russie), Momo Yansané (Sheriff Tiraspol/Moldavie), José Martinez Kanté (Kairat Almaty/Kazakhstan), Mohamed Bayo (Clermont/France).

Lors de sa première sortie dans ces éliminatoires, la Guinée avait fait un match nul (1-1) face à la Guinée Bissau.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Lire

Coupes africaines interclubs : le CIK et la SAG éliminés d’entrée

20 septembre 2021 à 11 11 22 09229

Deux clubs guinéens étaient en compétition hier, dimanche 19 septembre 2021, dans le cadre du tour préliminaire de la ligue des champions africaine et de la coupe de la CAF. Le CIK et la SAG ont tous les deux été éliminés, après s’être inclinés devant leur adversaire.

Club industriel de Kamsar (CIK)

Qualifié pour le tour préliminaire de la ligue des champions africaine, le club industriel de Kamsar (CIK) se déplaçait ce dimanche à Accra pour affronter Hearts of Oak, un club basé dans la capitale ghanéenne.

Après une première période quasiment équilibrée, les locaux ont pris le contrôle du match après la pause. Ils ont multiplié les occasions et ont fini par être récompensés dans les derniers instants de de la rencontre.

Kofi Kordzi a ouvert le score à la 84ème minute et Salim Adams a doublé la mise pour Hearts of Oak à la fin du temps réglementaire. Le CIK s’incline logiquement (2-0) et quitte prématurément la compétition.

Ashanti Golden Boys de Guinée de Siguiri (SAG)

De son côté, l’Ashanti Golden Boys de Guinée (SAG) s’est inclinée (4-2) sur le terrain du club nigérian de Bayelsa United. Le club de Siguiri est aussi éliminé de la coupe de la CAF, tout comme le Wakriya de Boké, battu quelques jours plus tôt par le Diambars FC du Sénégal.

Ces trois clubs guinéens ont été éliminés sans avoir eu l’occasion de disputer un match retour. Une situation due à la décision de la CAF leur imposant un match unique sur le terrain de l’adversaire. Cette décision fait suite au coup d’Etat militaire enregistré le 5 septembre dernier en Guinée.

Il ne reste donc qu’un seul représentant guinéen sur les quatre qui étaient engagés en compétitions africaines. Il s’agit Horoya AC de Conakry, exempté du tour préliminaire de la ligue des champions africaine. Le champion de Guinée fera son entrée dans la compétition en octobre prochain face au Stade malien de Bamako.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Lire

Afrobasket : lourdement battue par la Côte d’Ivoire, la Guinée éliminée

1 septembre 2021 à 19 07 32 09329

Fin de parcours pour la Guinée au championnat d’Afrique de Basketball, Afrobasket, qui se joue à Kigali, au Rwanda. L’équipe guinéenne a été éliminée de la compétition, ce mercredi 1er septembre 2021, après sa lourde défaite (98-50) face à la Côte d’Ivoire.

Le Syli Basket s’arrête à l’étape des quarts de finale, après avoir impressionné plus d’un, en s’imposant devant l’Egypte (5 fois champion d’Afrique) et le Rwanda (pays hôte de la compétition).  En 2017, la Guinée s’était limitée au premier tour, avec trois défaites en autant de matchs.

Guineematin.com

Lire

Eliminatoires mondial 2022 : le Syli national tenu en échec par la Guinée-Bissau

1 septembre 2021 à 19 07 30 09309

Ce n’est sans doute pas le début que souhaitaient Didier Six et ses joueurs, mais aussi tous les supporters guinéens. Pour sa première sortie au compte des éliminatoires de la coupe du monde 2022, le Syli national a dû se résoudre à un partage de points avec la Guinée-Bissau.

Opposées sur un terrain neutre, le stade olympique de Nouakchott, en Mauritanie, les deux équipes ont fait un match nul (1-1) ce mercredi, 1er septembre 2021. François Kamano a ouvert le score pour la Guinée en tout du match. Et, Joseph Mendes a égalisé pour la Guinée-Bissau à la 47ème minute.

La Guinée disputera son deuxième match dans ces éliminatoires le 6 septembre prochain face au Maroc, à Conakry.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Lire

Syli national : voici le 11 entrant face à la Guinée-Bissau

1 septembre 2021 à 14 02 47 09479

Le sélectionneur de la Guinée a dévoilé la liste des onze joueurs qui vont débuter le match Guinée-Bissau, au compte de la première journée des éliminatoires de la coupe du monde 2022.

Didier Six a titularisé la plupart des cadres de l’équipe, dont le capitaine Naby Keïta, Amadou Diawara, François Kamano et Mady Camara. On retrouve également sans surprise Mohamed Bayo, actuel meilleur buteur de la ligue 1 française dans ce onze de départ.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la composition du Syli national :

Gardien : Moussa Camara

Défense : Florentin Pogba, Mohamed Ali Camara, Issiaga Sylla, Abdoulaye Cissé

Milieu : Amadou Diawara, Naby Keita (capitaine), Mady Camara, Mamadou Kané

Attaque : François Kamano, Mohamed Bayo

Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 16 heures, au stade olympique de Nouakchott, en Mauritanie.

À suivre !

Lire

Football : Guisport, l’équipementier guinéen, s’exporte en Guinée-Bissau

1 septembre 2021 à 14 02 34 09349

Après avoir conquis le terrain guinéen, Guisport se lance maintenant dans la conquête de l’Afrique. L’équipementier guinéen a signé un contrat de sponsoring avec la Fédération bissau-guinéenne de Football. Ce qui lui permet désormais d’habiller toutes les équipes de football de la Guinée-Bissau. La signature de ce partenariat a eu lieu hier, mardi 31 août 2021, à Nouakchott, en Mauritanie.

C’est une nouvelle étape franchie par Guisport, un équipementier sportif guinéen créé en 2015, en France, et lancé officiellement en 2017, en Guinée. La marque panafricaine qui travaille déjà avec plusieurs fédérations sportives en Guinée (Basketball, Natation, Handball), vient de décrocher son premier contrat à l’étranger. Dans les quatre prochaines années, elle va habiller toutes les équipes nationales et les clubs de football de la Guinée-Bissau. C’est ce qui est prévu dans le contrat signé entre les responsables de Guisport et la Fédération bissau-guinéenne de football.

« Officiellement, le partenariat dit qu’on doit habiller l’équipe nationale A. Mais, pour accompagner et encourager la Fédération bissau-guinéenne de football, on a pris l’engagement d’habiller le championnat national de ligue 1 et de ligue 2 ainsi que les équipes nationales féminines de football. On va aussi habiller les arbitres et les catégories inférieures. Dans l’histoire du football bissau-guinéen, c’est la première fois que les arbitres seront habillés, et ça va être en Guisport », s’est félicité Boubacar Bah, directeur général de Guisport.

Après la Guinée-Bissau, l’équipementier sportif guinéen compte poursuivre son expansion, en cherchant à convaincre d’autres pays. « Les ambitions de Guisport sont énormes et immenses. Aujourd’hui, nous sommes avec la Guinée-Bissau. Demain, on a envie d’être avec d’autres équipes et pourquoi pas tout le continent africain et hors de l’Afrique », a annoncé M. Bah.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. : 628 12 43 62

Lire

CAN de Petits Poteaux : « c’est l’ambassade de Guinée en Côte d’Ivoire qui a empêché notre équipe de jouer »

25 août 2021 à 12 12 04 08048

La Guinée est l’un des onze pays qui étaient invités à prendre part à la première édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Petits Poteaux. Mais contrairement aux autres, notre pays n’a finalement pas participé à la compétition qui s’est tenue les 21 et 22 août 2021, à Abidjan. Selon les informations confiées à Guineematin.com, c’est l’Ambassade de Guinée en Côte d’Ivoire qui a empêché l’équipe guinéenne de disputer le tournoi.

N’ayant pas encore une fédération de Petits Poteaux, la Guinée devait être représentée à cette première Coupe d’Afrique des Nations par une équipe concoctée par l’association des élèves et étudiants guinéens en Côte d’Ivoire (AEEGCI). Cette structure avait réuni toutes les conditions nécessaires pour disputer cette compétition. Mais à la dernière minute, l’ambassade de Guinée en Côte d’Ivoire est venue mettre à l’eau tous ses efforts. Une délégation de la représentation diplomatique guinéenne a fait une descente surprise au Palais des Sports de Treichville, à Abidjan, pour exiger le retrait de la Guinée de la compétition, confisquant même le drapeau guinéen.

Mamadou Issiaka Diallo, président de l’association des Élèves et Étudiants guinéens en Côte d’Ivoire (AEEGCI)

Une grosse déception pour Mamadou Issagha Diallo, président de l’association des élèves et étudiants guinéens en Côte d’Ivoire. « Le samedi 21 août, après notre défilé, on s’apprêtait à regarder le match d’ouverture qui opposait la Côte d’Ivoire à la Guinée Équatoriale. C’est à ce moment-là que l’Ambassadeur est venu au terrain pour demander notre retrait. Selon l’Ambassade, notre association ne peut pas représenter la Guinée parce que, disent-ils, nous sommes dans l’illégalité. Nous sommes une structure guinéenne. Donc, normalement, nous sommes dans notre droit de représenter dignement notre pays quand nous sommes invités à une compétition.

Sans leur accompagnement, nous avons acheté des maillots, des ballons, les équipements des joueurs, nous avons mobilisé leurs frais de transport pour les entraînements et les frais d’entretien du coach. On s’est mis dans ces dépenses colossales pour ne rien », a déploré le président de l’AEEGCI. Pourtant, ajoute-t-il, l’organisation qu’il dirige avait écrit à l’Ambassade de Guinée pour lui faire part de son invitation à prendre part à ce tournoi, sans réponse. Elle avait aussi tenté d’avoir une audience pour parler de ce sujet avec la représentation diplomatique de la Guinée en Côte d’Ivoire, mais en vain.

Mamady Oularé, secrétaire du commissariat au développement des Petits Poteaux en Guinée, n’arrive pas aussi à comprendre cette décision de l’ambassade de Guinée en Côte d’Ivoire. « Nous, nous avons été saisis en novembre 2019  par la fédération ivoirienne de Petits Poteaux pour les représenter en Guinée, chose qui allait aboutir à la création d’une fédération en Guinée. Donc, ils nous ont informés de la tenue de la première édition de la CAN de Petits Poteaux en Côte d’Ivoire. Mais vu que nous n’avons pas rempli toutes les conditions d’implantation de la fédération en Guinée, on leur a fait comprendre que pour le moment, on n’a pas une équipe pour représenter le pays vu qu’on n’a pas de fédération en place.

Ils nous ont dit alors qu’ils vont essayer de faire appel aux ressortissants guinéens basés là-bas. C’est ainsi que la confédération a adressé un courrier à l’association des élèves et étudiants guinéens en Côte d’Ivoire (AEEGCI), qui a répondu favorablement à leur demande. Mais bien avant de saisir ces jeunes guinéens, la confédération africaine de Petits Poteaux avait déjà adressé plusieurs courriers à l’Ambassade de Guinée en Côte d’Ivoire, sans réponse. C’est ce qui les a poussés à aller vers ces jeunes pour représenter le pays. Ces jeunes guinéens, eux, ont décidé d’aller rencontrer leur ambassade pour leur faire part de leur invitation. Selon nos informations, monsieur l’Ambassadeur leur a dit qu’ils ne peuvent pas jouer cette compétition, parce qu’ils n’ont pas respecté une certaine procédure.

Mais on se demande de quelle procédure s’agit-il. On n’arrive pas à comprendre pourquoi l’Ambassadeur s’est opposé à la participation de la Guinée.  Ou bien la Guinée est-elle différente des autres pays ? (…) Ces jeunes ont beaucoup financé dans cette affaire. Ils mettent la main à la poche eux-mêmes et ils partent voir leurs responsables pour les accompagner, même pas financièrement mais moralement, après on les créé tous les ennuis du monde. C’est quand même une honte pour notre pays. Pendant que les autres ambassades se faisaient représenter au stade, nous c’est une délégation de notre ambassade qui est venue annuler la participation du pays. Pire, le premier conseiller de l’Ambassadeur a pris le drapeau avec lequel nous avons défilé », a regretté M. Oularé.

A noter que c’est le Niger qui a remporté cette première édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Petits Poteaux. Les nigériens ont battu la RD Congo (1-0) en finale de la compétition.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tél. : 626-66-29-27

Lire

Affaire Gnagna Barry : un club français menace le Horoya AC et le joueur

25 août 2021 à 6 06 31 08318
Yakhouba Gnagna Barry

Les choses se compliquent de plus en plus pour Yakhouba Gnagna Barry. Alors qu’il a décidé de poursuivre l’aventure avec le Horoya AC de Conakry (club où il était prêté par le Santoba FC l’année dernière et qui ne compte pas le laisser partir ailleurs), le footballeur international guinéen se voit menacé.

Le Quevilly Rouen Métropole (QRM), club français évoluant en deuxième division, a adressé un courrier au joueur, lui demandant de se rendre rapidement en France afin de signer son contrat de joueur professionnel qu’il s’est engagé à signer. A défaut d’une réponse satisfaisante sous 48 heures, le QRM prévient qu’il n’aura pas d’autre choix que de saisir la FIFA contre Yakhouba Gnagna Barry et le Horoya Athlétic club pour « rupture sans juste cause » de son contrat.

Guineematin.com vous propose ci-dessous le courrier du QRM :

Lire

Jeux paralympiques : faute de billets, les athlètes guinéens bloqués à Conakry

23 août 2021 à 18 06 10 08108

La Guinée va-t-elle rater les jeux paralympiques de Tokyo ? Cette hypothèse n’est pas à écarter aujourd’hui. Car, à la veille du début de la compétition qui s’ouvre demain, mardi 24 août 2021, les deux athlètes guinéens sont toujours bloqués à Conakry. Ils n’ont toujours pas leurs billets pour se rendre à Tokyo, où auront lieu ces jeux dédiés aux personnes handicapées, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est une véritable préoccupation pour le comité national paralympique (CIP). Jusque dans la journée de ce lundi 23 août, toutes les démarches menées par ces responsables pour que les athlètes guinéens qualifiés aux jeux paralympiques de Tokyo, restent infructueuses. Bakoutoubou Dambakaté (malvoyant) et Kadiatou Bangoura (Atrophie du bras gauche) n’ont toujours pas reçu leurs billets pour pouvoir voyager. La faute à une négligence des autorités guinéennes, selon Seydou Doumbouya, président du comité national paralympique.

Seydou Doumbouya, président du comité national paralympique

« Les athlètes sont encore en Guinée, tout simplement parce que le dossier est bloqué au ministère du budget, il se trouve toujours sur la table du ministre, d’après les dernières informations que nous avons. On apprend même que la chaîne des dépenses sera fermée aujourd’hui. C’est vraiment une négligence de la part de l’Etat, c’est une marginalisation qui ne dit pas son nom. Alors que la Guinée vient de ratifier la convention CDPH (Convention relative aux droits des personnes handicapées) et notre pays vient de voter une loi pour la promotion et la protection des personnes handicapées », a-t-il déploré.

Les athlètes guinéens ont jusqu’à demain pour quitter Conakry. Passé ce délai, ils ne pourront plus participer à ces jeux paralympiques. Un scénario que le comité national paralympique veut éviter à tout prix. « On est même en train de voir si on peut avoir où on peut prendre les billets à crédit. Personnellement, j’ai appelé l’agence Ethiopian Airlines, j’ai demandé un écrit comme garantie pour qu’ils émettent les billets, mais ils m’ont dit qu’ils ne peuvent pas faire ça. Donc, nous sommes sur le terrain en ce moment pour voir si on peut trouver où emprunter les 56 millions pour les trois billets, parce qu’un billet coûte 19 millions. Parce que, au moment où je vous parle, je n’ai vraiment pas d’interlocuteur au niveau de l’Etat », a confié M. Doumbouya.

A noter que si la Guinée ne participe aux jeux paralympiques de Tokyo, elle sera frappée d’une double sanction. Elle ne pourra notamment pas participer aux deux prochaines éditions prévues à Paris et Los Angeles. « La dernière réunion des chefs de missions qui s’est tenue, notre représentant était dans la salle, on a intimé la Guinée d’envoyer immédiatement la coupure des billets émis pour les athlètes pour qu’ils bougent demain. S’ils ne reçoivent pas la copie scannée des billets, la Guinée sera sanctionnée pour deux éditions des jeux paralympiques (Paris 2024 et Los Angeles 2028). En plus, ils vont annuler toutes les accréditations y compris celle de notre chef de mission qui est déjà là-bas », a dit le président du CIP.

La Guinée est habituée à ce genre de situations. Lors des Jeux olympiques qui ont eu lieu récemment à Tokyo, la délégation guinéenne avait tardivement quitté Conakry. Ce retard avait valu d’ailleurs la disqualification de l’une des cinq athlètes guinéens qui devaient participer à cette compétition. Il y a quelques jours, l’équipe nationale de Basketball a dû attendre aussi la dernière minute pour rallier Kigali (Rwanda) pour l’Afrobasket. Et tout cela est lié à un problème d’argent. Le gouvernement ne débloque pas à temps les fonds nécessaires pour la participation des joueurs guinéens aux compétitions africaines et internationales.

Mariame Diallo pour Guineematin.com 

Lire

Football : Gnagna Barry oppose le Horoya au Santoba

23 août 2021 à 11 11 42 08428
Yakhouba Gnagna Barry

Où évoluera Yakhouba Gnagna Barry cette saison ? Cette question reste pour l’heure entière. Le Horoya AC, club pour lequel l’international guinéen a joué la saison dernière, et le Santoba FC, qui l’a prêté au champion de Guinée, sont divisés actuellement sur le sujet. L’un souhaite conserver le buteur guinéen, tandis que l’autre souhaite le vendre à un club français évoluant en deuxième division.

Jeudi dernier, un responsable du Horoya Athlétic club annonçait le retour de Yakhouba Gnagna Barry à l’entraînement. Ce qui aurait pu mettre fin au suspense autour de son avenir. Mais le lendemain, vendredi, le Santoba FC a annoncé que le prêt de l’international guinéen chez les Rouge et Blanc de Matam est arrivé à terme, ajoutant que le joueur prendra le chemin de l’Europe, où il s’engagera avec un club de ligue 2 française.

« La direction du club de Santoba Conakry informe que le prêt de son attaquant Yakhouba Gnagna Barry au club de Horoya est arrivé à terme .Le club a engagé une négociation fructueuse avec Quevelly Rouen club de D2 France. Un accord est déjà trouvé pour permettre à l’international guinéen d’ouvrir une nouvelle aventure à l’étranger.

Le club en concertation avec plusieurs parties ont trouvé qu’il est temps pour le joueur d’engager sa carrière à l’international pour être sur le marché d’opportunité européenne. La Direction du club réitère son engagement de ne céder sous aucune forme toute volonté d’empêcher son joueur d’aller dans le challenge européen ».

Quelques jours après cette sortie des dirigeants du Santoba FC, ceux du Horoya AC ont réagi. Dans un communiqué publié ce lundi, 23 août 2021, le champion de Guinée s’est montré contre tout départ de Gnagna Barry vers un autre club. Car, dit-il, la convention signée avec le Santoba disait clairement que ce club « doit céder » le joueur en priorité au Horoya AC de Conakry.

« Sur la base d’une convention de prêt tripartite d’une année (2020-2021) entre le Santoba FC, le Horoya AC et le joueur Yakhouba BARRY, convention signée le 18 mai 2020, des obligations concernant chacune des parties ont été définies et acceptées de bonne foi par les intéressés. Dans ce cadre, le Horoya AC a honoré tous ses engagements à l’égard du joueur, à savoir :

– Établir un document légal de voyage permettant au joueur d’exercer pleinement sa profession ;

– Lui accorder un salaire décent bonifié par l’octroi d’une prime à la signature ;

– Des avantages en nature ;

– Réaliser une prise en charge médicale ;

– Le placer dans des conditions de valorisation sur le plan sportif.

En outre, il revenait au Santoba FC :

– D’obéir pleinement à la clause préférentielle, laquelle stipule qu’en cas d’offre ou opportunité de transfert futur de quelque nature que ce soit, le club doit céder le joueur Yakhouba BARRY en priorité au Horoya AC de Conakry.

Nous avons été désagréablement surpris de voir sur les réseaux sociaux, des informations inappropriées allant à l’encontre des principes de ladite convention.

D’après nos informations, Yakhouba BARRY n’est plus la propriété de Santoba FC, mais appartient à une autre structure sportive. Dans les jours à venir, cette situation sera amplement clarifiée par l’exhibition de documents légaux prouvant à cet aspect des faits.

Le Horoya AC tient à se montrer respectueux des règlements et principes qui régissent les mouvements de transfert des joueurs », ont indiqué les dirigeants du HAC.

Espérons que ce conflit entre Horoya et Santoba n’affectera pas la carrière de Yakhouba Gnagna Barry, promis à un bel avenir.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Lire

Syli national/Séga Diallo contre les choix de Didier Six : « on ne sait pas comment il réfléchit »

21 août 2021 à 20 08 36 08368
Didier Six, sélectionneur

Séga Diallo n’approuve pas du tout les choix du sélectionneur de la Guinée, Didier Six, qui a dévoilé hier la liste des 24 joueurs convoqués pour les deux premiers matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, prévue au Qatar. Pour le journaliste sportif, le technicien français s’est illustré encore une fois avec des mauvaises décisions, qui mettent sérieusement en doute ses capacités à produire un résultat positif à la tête de l’équipe nationale guinéenne de football. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com ce samedi, 211 août 2021.

Séga Diallo, journaliste sportif

« Je pense que les listes de convocations de Didier Six se suivent et se ressemblent. Ce qui est malheureux, c’est qu’on a l’impression que malgré le temps qui passe, Didier Six n’arrive pas comprendre qu’il a une équipe potentiellement plus importante que ce qu’il en fait. Je n’arrive pas à comprendre ses choix parce qu’un entraîneur, tu te bases sur les formes actuelles des joueurs pour les sélectionner. Et régulièrement, il prend des joueurs, parce qu’on ne sait pas comment il réfléchit, comment il oriente ses sélections, qui n’ont pas joué depuis des mois.

D’autres qui ont des difficultés en club ou qui ont quitté leur club et qui n’ont pas encore commencé dans un autre se retrouvent là. Il y a des joueurs qui sont très en forme, il y a des joueurs qui sont importants pour cette équipe qui ne sont pas dans cette sélection, alors qu’il y en a d’autres qui n’ont pas le potentiel pour être là, mais qui sont là. Pourquoi faire des choses comme ça quand on sait que cette équipe prépare à travers ces matchs la Coupe d’Afrique des Nations ? » S’interroge ce journaliste, qui observe de très près le football guinéen.

Pour lui, Didier Six a suffisamment montré ses limites et qu’il est temps pour les autorités de prendre une décision le concernant. Car, dit-il, son maintien à la tête du Syli national pourrait porter préjudice à l’équipe. « Evidemment, personne n’a quelque chose contre lui, mais quand pendant deux ans on tergiverse comme ça, on montre qu’on n’a pas la main sur cet aspect, c’est un peu compliqué. Je pense que ça va être préjudiciable pour le Syli de Guinée. Le fait qu’on retarde pour prendre une décision le concernant va impacter clairement notre équipe.

Donc, les officiels qui doivent décider, doivent le faire assez rapidement. Cette décision est importante pour l’avenir de notre football et surtout sa représentativité lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. On connaît le scandale qui a entouré cette équipe lors de la CAN 2019, on ne peut pas accepter que l’Etat mette des moyens sur une équipe qui n’est pas en train de se préparer dans le bon sens du terme. Donc, il faut une décision assez rapidement de la part de la fédération et du ministère des sports », a dit Séga Diallo.

La Guinée va démarrer les éliminatoires du mondial 2022 par un déplacement en Mauritanie, où elle va affronter la Guinée-Bissau le 1er septembre prochain, avant de recevoir le Maroc le 6 septembre à Conakry.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 42

Lire

CAN de Petits Poteaux à Abidjan : des Guinéens de Côte d’Ivoire prêts à porter l’étendard de leur pays

21 août 2021 à 17 05 39 08398

La capitale ivoirienne abrite ce week-end la première édition de la coupe d’Afrique des nations des Petits Poteaux, une nouvelle compétition sportive à laquelle la Guinée participe. Elle regroupera 12 pays africains répartis en trois poules, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters. 

Mamadou Issiaka Diallo, président de l’association des Élèves et Étudiants guinéens en Côte d’Ivoire (AEEGCI)

Placée sous le thème : « La cohésion sociale et l’intégration africaine », cette coupe d’Afrique des Nations organisée par la Confédération africaine de Petits Poteaux se déroule aujourd’hui samedi 21 et demain dimanche 22 août au palais des sports de Treichville, l’une des communes d’Abidjan. Elle opposera exclusivement les ressortissants des différents pays en compétition vivants sur le territoire ivoirien. Ce, pour des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 qui sévit dans le monde. 

Pour cette première édition, le drapeau de pays comme le Gabon, le Congo Brazzaville, la RDC, le Maroc, le Cameroon, le Sénégal, la Guinée, la Guinée Équatoriale, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger flottera dans les airs d’Abidjan.

La Guinée y sera représentée par des jeunes réunis au sein de l’Association des Élèves et Étudiants Guinéens en Côte d’Ivoire (AEEGCI) saisie par les organisateurs. « Les organisateurs nous ont demandé de représenter notre pays en Côte d’Ivoire, c’est pourquoi il y a des gens parmi nous qui se sont portés volontiers à prendre des prêts pour que nous puissions acheter des maillots de l’équipe nationale guinéenne à nos risques et péril. Nous le faisons pour la Guinée  et   Nous demandons à toutes les populations guinéennes à nous soutenir et à nous accompagner de leurs bénédictions », nous a confié Mamadou Issiaka Diallo, président de l’AEEGCI.

À noter que la Guinée est logée dans la poule B dans laquelle elle affrontera le Burkina Faso, la RDC et le Niger.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Lire

Éliminatoires mondial 2022 : la liste des 24 joueurs guinéens sélectionnés par Didier Six

21 août 2021 à 8 08 15 08158

On connaît désormais les joueurs qui vont prendre part aux deux premiers matchs de la Guinée au compte des éliminatoires de la coupe du monde 2022, prévue au Qatar. Le Syli va affronter la Guinée-Bissau le 1erseptembre en Mauritanie, avant de recevoir le Maroc le 6 septembre à Conakry. Et pour disputer ces deux rencontres, le sélectionneur de la Guinée a fait appel à 24 joueurs, dont il a publié la liste dans la soirée d’hier, vendredi 20 août 2021.

Sur cette liste que Guineematin.com vous propose ci-dessous, on retrouve trois locaux et la quasi-totalité de l’équipe nationale guinéenne.

Gardiens : Aly Keïta (Ostersunds/Suède), Moussa Camara (Horoya AC/Guinée), Mohamed Camara (AS Kaloum/Guinée)

Défenseurs : Abdoulaye Cissé (Kocaelispor/Turquie), Abdoulaye Sylla (FC Nantes/France), Issiaga Sylla (Toulouse/France), Pa Konaté (Botev Plovdiv/Bulgarie), Saïdou Sow (AS Saint-Etienne/France), Mohamed Ali Camara (Young Boys/Suisse), Florentin Pogba (Sochaux/France), Mohamed Kalil Traoré (Hapoel Tel-Aviv/Israël).

Milieux : Naby Keïta (Liverpool/Angleterre), Mamadou Kane (Netfchi Bakou/Azerbaïdjan), Ibrahima Sory Conté (Bnei Sakhnin/Israel), Mady Camara (Olympiakos/Grèce), Amadou Diawara (Roma/Italie), Kamso Mara (Slovan Liberec/République Tchèque), Aguibou Camara (Olympiakos/Grèce), Morlaye Sylla (Horoya AC/Guinée).

Attaquants : Seydouba Soumah (Partizan Belgrade/Serbie), François Kamano (Lokomotiv Moscou/Russie), Moustapha Kouyaté (Raja Casablanca/Maroc), Mohamed Bayo (Clermont/France), Mendes Moreira (Excelsior/Pays-Bas).

Lire

CAN 2021 : « la Guinée va accompagner le Sénégal pour le second tour » (Thierno Saïdou Diakité)

19 août 2021 à 6 06 38 08388
Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

Comme annoncé précédemment, la Guinée connaît maintenant ses adversaires lors de la phase de groupes de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. A l’issue du tirage au sort qui a eu lieu hier, notre pays s’est retrouvé dans la poule B, en compagnie du Sénégal, du Malawi et du Zimbabwe. Une poule jouable pour le Syli national, selon le consultant sportif Thierno Saïdou Diakité, interrogé par un journaliste de Guineematin.com hier, mercredi 18 août 2021.

« A mon avis, la poule est jouable. Je pense que la Guinée va accompagner le Sénégal, parce que le Sénégal est depuis quelques mois premier en Afrique au classement FIFA. Et, selon les observateurs et les statistiques, le Sénégal devrait aller en finale et remporter cette coupe, étant donné que l’équipe est vraiment performante cette année. Je dis donc que la Guinée va accompagner logiquement le Sénégal pour le second tour ».

Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

Toutefois, cet observateur du football guinéen appelle à la vigilance pour être à l’abri de toute surprise. Car, même s’ils sont des petites équipes sur papier, le Malawi et le Zimbabwe peuvent créer la sensation. « Le Zimbabwe et le Malawi, ce sont des petites équipes mais qui sont difficiles à jouer sur une seule rencontre. Ils vont jouer de façon engagée sans complexe. Je vais en profiter d’ailleurs pour demander aux joueurs et encadreurs de faire très attention.

Si vous vous rappelez, en 2019, Madagascar qui participait pour sa première fois à la CAN, nous a surpris, on a fait 2-2 avec cette équipe. Il faut donc qu’on ne sous-estime pas le Malawi et le Zimbabwe, en dépit du fait que sur papier, nous sommes favoris avec le Sénégal », a dit Thierno Saïdou Diakité, qui exhorte aussi les autorités guinéennes à prendre les dispositions qu’il faut afin que les fonds nécessaires pour la participation de notre pays à cette compétition soient disponibles à temps.

Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

« Il faut que nos autorités, le ministère des sports, puissent déjà élaborer le budget de la CAN, afin que le ministère des finances et le ministère du budget soient informés à temps. Il ne faut pas qu’on attende un ou deux mois avant la CAN pour commencer ce travail. C’est maintenant qu’il faut préparer le budget de la campagne. Parce que d’habitude, on attend la dernière minute pour jouer au plus pressé et on joue aux sapeurs-pompiers. On a suffisamment de temps pour nous préparer. Je pense que les gens sont avertis avec ce qui s’est passé pour les jeux olympiques, c’est une leçon à retenir pour les prochaines compétitions ».

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 07 93 59

Lire

CAN 2021 : la Guinée et le Sénégal dans la même poule

17 août 2021 à 20 08 13 08138

Les 24 pays qualifiés pour la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 sont désormais situés sur leurs adversaires. La Confédération africaine de football (CAF) a procédé au tirage au sort dans la soirée de ce mardi, 17 août 2021, à Yaoundé, au Cameroun. Ce qui a permis à chaque nation de connaître les équipes qu’elle va affronter lors de la phase de groupes de cette compétition, prévue du 9 janvier au 6 février 2022, au Cameroun.

La Guinée se retrouve dans la poule B, en compagnie du Sénégal, du Zimbabwe et Malawi. Une poule à priori jouable pour notre pays, qui était représenté à cette cérémonie par son sélectionneur, Didier Six, son team manager, Aly Touré, ainsi que les président et vice-président de la Fédération guinéenne de football (FGF) Antonio Souaré et Amadou Diaby.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la composition de toutes les poules :

Groupe A : Cameroun, Burkina Faso, Éthiopie, Cap-Vert

Groupe B : Sénégal, Zimbabwe, Guinée, Malawi

Groupe C : Maroc, Ghana, Comores, Gabon

Groupe D : Nigeria, Égypte, Soudan, Guinée-Bissau

Groupe E : Algérie, Sierra Léone, Guinée Équatoriale, Côte d’Ivoire

Groupe F : Tunisie, Mali, Mauritanie, Gambie

Mohamed Doré pour Guineematin.com

Lire

Coupes africaines : CIK, SAG et Wakriya situés sur leurs adversaires

13 août 2021 à 20 08 21 08218

La Confédération africaine de football (CAF) a procédé ce vendredi, 13 août 2021, au tirage au sort du tour préliminaire des Coupes africaines interclubs. Trois clubs étaient concernés par ce tirage, et chacun d’eux connaît désormais son adversaire.

En ligue des champions, le Club industriel de Kamsar (CIK) tombe sur un club ghanéen, Accra Hearts of OAK. En coupe de la CAF, le Wakriya AC sera opposé au Diambars FC du Sénégal, tandis que l’Ashanti Golden Boys de Siguiri va affronter Bayelsa United FC du Nigeria.

Les matchs aller se joueront entre le 10 et le 12 septembre 2021, et les matchs retour auront lieu une semaine après. De son côté, le Horoya AC de Conakry est exempté avec 9 autres équipes de ce tour préliminaires. Ces clubs, qui sont les plus performants en ligue des champions de la CAF, entreront en lice lors de la phase des poules.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 12 43 62

Lire