Télimélé : la journée internationale de lutte contre le VIH/SIDA célébrée au lycée Ley-Wendou 

3 décembre 2021 à 13 01 55 125512

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le monde a célébré la 33ème journée internationale de lutte contre le SIDA mercredi dernier, 1er décembre 2021. À cette occasion, l’ONG internationale OPALS, à travers le Centre d’Écoute de Conseils et d’Orientation pour Jeunes (CECOJE), affilié à la Maison des Jeunes de Télimélé, a animé un sketch de sensibilisation des élèves au lycée Ley-Wendou devant une forte mobilisation.

Lire

Risque d’affrontement à Ratoma : la CNTG invalide la candidature de Mohamed Barry (Syndicat des transporteurs)

3 décembre 2021 à 12 12 26 122612

La commission chargée d’organiser les élections du Bureau communal du syndicat des transports et de la mécanique générale de la section communale de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) vient de rendre public l’évaluation des candidatures des deux personnes en lice, à savoir Elhadj Yaya Baldé et Mohamed Barry, a suivi Guineematin.com, à travers son équipe déployée sur les lieux.

Lire

Comité de normalisation : Mariama Diallo Sy et Séga Diallo, nommés par la FIFA

1 décembre 2021 à 8 08 45 124512

Séga Diallo, journaliste sportif

Moins de 48 heures après avoir annoncé la mise en place d’un comité de normalisation à la tête de la Fédération guinéenne de football, la FIFA a dévoilé les noms des personnes qui vont composer cette équipe. Il s’agit de quatre personnes, dont deux noms bien connus : Mme Mariama Diallo Sy et Séga Diallo. L’ancienne ministre et le journaliste sportif sont nommés respectivement présidente et vice-président du CONOR.

Nommé pour un mandat qui s’étend jusqu’au 30 juin au plus tard, le comité de normalisation est chargé de gérer les affaires courantes de la FGF ; déterminer, en coopération avec l’administration de la FIFA, si des dispositions spécifiques des statuts ou du code électoral de la FGF doivent être amendées en vue de la procédure électorale ; s’assurer que les nouveaux membres des commissions électorale et de recours électoral et, le cas échéant, des organes juridictionnels soient nommés par le congrès de la FGF ; s’assurer que l’élection du comité exécutif de la FGF puisse être menée conformément aux statuts et règlements applicables de la fédération.

Lire

Kindia : l’ONG Children Éducation Matters scolarise 30 enfants issus de familles démunies

30 novembre 2021 à 12 12 22 112211

C’est une action hautement salutaire que vient de réaliser Children Éducation Matters (CEM) à Kindia. L’ONG a inscrit 30 enfants issus de familles démunies dans les écoles primaires de Bamban et de Pastoria. Et elle a remis un important lot de fournitures scolaires à ces enfants pour leur permettre d’étudier dans des bonnes conditions, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Lire

Sport à Télimélé : démarrage du tournoi de football doté du trophée Elhadj Ibrahima Diallo

29 novembre 2021 à 16 04 45 114511

Un tournoi de football doté du trophée Honorable Elhadj Ibrahima Diallo (ancien préfet de Pita et ancien député à l’Assemblée nationale) a été lancé samedi dernier, 27 novembre 2021, au stade omnisports de Télimélé. Le match d’ouverture a mobilisé les autorités préfectorales et communales, le donateur du trophée, les forces de défense et sécurité et plusieurs autres citoyens, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Télimélé.

Lire

Port Autonome de Conakry : une intervention en faveur de Mme Aïssata Aribot, contestée par les travailleurs

25 novembre 2021 à 20 08 18 111811

 

Mme Touré Aïssata Aribot, Directrice Générale du Port Autonome de Conakry

Après l’embrouillamini de ces derniers jours entre le collectif du port autonome de Conakry et la direction générale dudit port, l’inspecteur général du travail a réuni les parties en conflit ce jeudi, 25 novembre 2021, pour tenter de rapprocher les positions afin de trouver des solutions au différend qui les oppose. Un différend qui n’est autre que la plateforme revendicative rendue publique en début de cette semaine par le collectif des travailleurs suite aux « dysfonctionnements constatés dans la gestion des ressources humaines et financières du port » par Mme Touré Mama Aïssata Aribot, la directrice générale du port autonome de Conakry.

Lire

Kindia : le Système des Nations Unies offre des « intrants de santé et des motos » à 30 structures sanitaire de la région

25 novembre 2021 à 11 11 42 114211

A l’occasion d’une visite dans la zone de convergence de Kindia, une mission conjointe du Système des Nations Unis en Guinée a procédé, lundi dernier, 22 novembre 2021, à la remise d’un « don d’intrants de santé et des motos » à trente (30) structures sanitaires de la région de Kindia. Ce don entre dans le cadre de l’accompagnement du Système des Nations Unies à la Guinée, pour assurer la continuité des services dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Il s’inscrit également dans le sillage de la mission de l’UNFPA qui, à travers le projet « continuité des services de SRMNIA-N dans le contexte COVID-19 des régions de Kindia et Kankan », appuie la mise en œuvre du plan de continuité des services (SRMNIA) en Guinée, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Kindia.

Lire

Des enseignants délogés à Gaoual : le DPE, Kabinè Koïta, appelle les concernés à « rester sereins »

24 novembre 2021 à 18 06 39 113911

Comme annoncé précédemment, plusieurs enseignants vivent actuellement des moments difficiles à Gaoual. Certains d’entre eux sont confrontés à une explosion de leur loyer, tandis que d’autres ont été tout simplement vidés de leurs habitations. Selon le Directeur préfectoral de l’éducation, cette situation est la conséquence de l’arrivée massive d’orpailleurs dans cette préfecture, où des mines d’or ont été découvertes il y a quelques mois. Kabinè Koïta l’a dit dans un entretien qu’il a accordé à un envoyé spécial de Guineematin.com à Gaoual.

Lire

Détournements à Matam : la mairie sommée de rembourser plus d’un milliard deux cent millions

24 novembre 2021 à 17 05 58 115811

Seydouba Sacko, maire de Matam

Dans le but de faire des diagnostics portant sur la gestion administrative, financière et comptable des communes, l’Inspection générale des finances a initié une mission de contrôle à la mairie de Matam pour évaluer son fonctionnement et sa gestion, trois ans après les élections locales de février 2018. Dans son rapport final, il a été constaté un trou de plus d’un milliard de francs guinéens, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Télimélé : les travailleurs de CDM-Chine suspendent leur grève

21 novembre 2021 à 23 11 00 110011

Des travailleurs de CDM-Chine, réunis pour une concertation

Fin de la crise à CDM-Chine, une compagnie minière évoluant à Kawessi, dans la préfecture de Télimélé. Les employés de la société chinoise ont décidé de suspendre la grève qu’ils avaient déclenchée dans la nuit du 25 au 26 octobre 2021, pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Lire

Décès de M’mah Sylla, violée par des médecins : le gouvernement donne une instruction à la ministre de la Justice

21 novembre 2021 à 21 09 42 114211

Le Premier ministre, Mohamed Béavogui, en compagnie du Secrétaire général de la présidence, Colonel Amara Camara

Le gouvernement a réagi suite au décès de M’mah Sylla, une jeune fille de 25 ans, violée il y a quelques mois par des médecins, à Conakry. Dans un communiqué publié ce dimanche soir, 21 novembre 2021, à la télévision nationale, le Premier ministre, au nom du président du CNRD, a adressé les condoléances de son gouvernement à la famille éplorée et au peuple de Guinée.

Lire

Violée par des médecins, M’mah Sylla meurt après avoir subi 7 opérations

21 novembre 2021 à 11 11 47 114711

M’mah Sylla, alitée à l’hôpital Ignace Deen de Conakry, en octobre dernier

Les efforts pour tenter de sauver M’mah Sylla n’ont pas produit le résultat escompté. La jeune fille de 25 ans, violée il y a quelques mois par des médecins à Conakry, est décédée ce samedi, 20 novembre 2021, à Tunis, en Tunisie. Elle meurt après avoir subi 7 opérations, dont une qui visait à avorter la grossesse qu’elle a contractée après le premier viol dont elle a été victime.

Guineematin.com vous propose de lire ci-dessous un article que nous avons publié le 14 octobre dernier sur ce sujet :

En un laps de temps, sa vie a terriblement basculé. Une jeune fille de 25 ans aurait été violée par deux médecins, à Conakry. Le premier cas de viol aurait conduit à une grossesse, que les mêmes médecins ont décidé d’interrompre par tous les moyens. A cause des interventions chirurgicales qu’ils lui ont fait subir, la victime a finalement perdu son utérus et a eu une fistule obstétricale. Dans une vidéo réalisée par l’ONG « Femmes développement et droits humains » (F2DH), la jeune fille a raconté l’histoire dramatique qu’elle a vécue.

C’est un problème de tension qui a conduit la jeune fille à l’hôpital. Elle s’est rendue dans une clinique privée, située au quartier Entag (en haute banlieue de Conakry), qui est gérée par un médecin qu’elle connaît très bien. Selon ses explications, ce médecin lui avait fait plusieurs avances, qu’elle a refusées. Il aurait profité donc de l’occasion qui s’est offerte à lui pour la droguer et la violer.

« Quand je suis arrivée dans la clinique, j’ai trouvé qu’il y avait du monde là-bas. Quand Patrice (médecin) m’a vue, il m’a dit d’aller dans la chambre où ils ont l’habitude de consulter les gens, je me suis rendue directement là-bas. Il (le médecin) est venu me demander si j’ai pris le petit-déjeuner, j’ai dit non, je n’ai rien pris d’abord. Il m’a laissée là-bas pour sortir. Quelques instants après, il est revenu avec du jus et une injection. Je lui ai dit que je ne prends de jus. Il m’a dit : si tu ne prends pas ça, tu ne pourras pas prendre de médicaments.

J’ai alors pris un peu de jus, après il m’a injectée. Après avoir pris l’injection, j’ai perdu connaissance, je ne savais plus ce qu’il se passait. Et lorsque je me suis réveillée, j’ai trouvé que j’étais nue et je n’ai pas vu Patrice. Ce jour-là, je me suis sentie humiliée. Je suis sortie, sans rien dire, je suis rentrée chez moi. Tellement que j’avais honte, je n’ai pas expliqué à mes parents ce qui m’est arrivé », a-t-elle narré dans la vidéo visionnée par Guineematin.

Quelque temps après, la victime, n’ayant pas vu ses règles, décide de repartir voir le médecin en question. Ce dernier lui fait un test de grossesse et lui dit que le résultat est négatif. Mais quelques jours plus tard, elle commence à ressentir des douleurs et retourne voir encore le même médecin. Cette fois-ci, Patrice lui dit qu’elle est effectivement enceinte. Ne voulant pas porter une grossesse issue d’un viol, la jeune fille s’entend avec son violeur pour avorter. A la demande du médecin, ils vont dans une autre clinique située à Cosa pour faire l’avortement.

« Quand je suis arrivée dans cette clinique, Patrice m’a fait rentrer dans une salle et m’a fait coucher. Il a dit que mon vagin est très petit, donc il s’est couché sur moi ce jour-là encore pour me violer. Ensuite, il a introduit les instruments qui devaient servir à faire l’avortement dans mon vagin, j’ai aussitôt crié, parce que ça me faisait très mal. Lorsqu’il a entendu les gens demander ce qu’il se passait, il m’a tapée. Je suis descendue directement du lit, j’ai dit que je ne peux pas faire ça. Il m’a alors remis 100 000 francs et m’a dit d’aller voir son ami médecin qui s’appelle Célestin pour lui dire de m’aider à avorter, mais sans dire son nom. Il a dit que si je le dénonce, il va dire que je suis sa copine et qu’on sortait ensemble depuis longtemps », confie la fille.

Malheureusement pour elle, cet autre médecin, qui devait l’aider à avorter, abuse aussi d’elle dans sa clinique. Elle rentre chez elle choquée et complètement perdue. Le même jour, son premier violeur l’appelle au téléphone et lui demande de revenir dans sa clinique pour faire l’avortement. Décidée à se débarrasser de cette grossesse non désirée, elle repart le lendemain matin à la clinique. Après plusieurs tentatives d’avortement forcé sans succès, et qui ont beaucoup affaibli la jeune fille, les deux médecins : Patrice et Célestin décident de passer par une césarienne.

Ils font croire à sa famille qu’elle a un kyste et qu’il fallait l’opérer urgemment. Mal faite, l’opération n’a fait qu’empirer l’état de santé de la jeune fille. Dépassés par la situation, les médecins décident de la transférer dans une clinique située à Dabompa. La jeune fille subit deux autres opérations dans cette autre clinique, avant d’être référée finalement au CHU Ignace Deen, où elle est actuellement hospitalisée. Aujourd’hui, elle a perdu son utérus (elle ne peut plus faire d’enfant) et souffre de la fistule obstétricale.

Saisies de cette situation, des ONG qui luttent contre les violences à l’égard des femmes ont engagé une action en justice, qui a conduit à l’interpellation des agents de santé cités dans cette affaire. Elles ont également lancé un appel à l’aide pour aider la victime à se soigner.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. : 628 12 43 62

Lire

CNT : les coordinations régionales vont déposer la liste de leurs représentants, ce vendredi

19 novembre 2021 à 9 09 03 110311
Les sages des 4 Coordinations régionales de la Guinée chez Elhadj Sékhouna Soumah, Kountigui de la Basse Côte

Les quatre coordinations régionales qui ont combattu le troisième mandat du président Alpha Condé ont désigné leurs représentants au Conseil national de la transition (CNT). Les noms et les dossiers des deux candidats choisis seront déposés ce vendredi, 19 novembre 2021, au ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation. L’annonce a été faite par Niouma Sory Léno, le porte-parole de ces quatre coordinations régionales, dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, hier.

Niouma Sory Léno, porte parole des coordinations régionales

« Au niveau des quatre coordinations, le choix a été fait depuis longtemps. Seulement, nous n’avons pas voulu faire de bruit autour de la question. On a déjà eu les deux représentants qui ont été choisis par les sages des quatre coordinations, à savoir : la coordination nationale des Foulbhé et Hali Poular, l’Union de la Basse Guinée, la coordination de la Haute Guinée et la coordination nationale des unions forestières.

Mais, on n’avait pas encore déposé les dossiers de candidatures, parce que le procès-verbal devait être signé par les présidents des quatre coordinations. Aujourd’hui, cela a été fait, et nous irons déposer notre liste ce vendredi, à 10 heures, au ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation », a annoncé le porte-parole des quatre coordinations régionales.

Niouma Sory Léno et Mohamed Lamine Bangoura sont les deux personnes choisies pour représenter ces quatre coordinations régionales au Conseil national de la transition.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Kamsar : reprise des manifestations dans certains quartiers

18 novembre 2021 à 22 10 42 114211

Des femmes qui manifestent dans les rues de Kamsar

Le calme a été de courte durée à Kamsar. Quelques heures après leur suspension, les manifestations contre les délestages électriques ont repris. Dans la soirée de ce jeudi, 18 novembre 2021, des femmes sont sorties protester contre le manque de courant dans plusieurs localités de la ville, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Boké.

Lire

Conakry : les ministres du Budget et du Commerce lancent la campagne de promotion des CGA

18 novembre 2021 à 21 09 06 110611

C’est parti pour la campagne de promotion des centres de gestion agréés (CGA). Elle a été officiellement lancée dans la soirée de ce jeudi, 18 novembre 2021, à Conakry. La cérémonie s’est déroulée au marché de Madina, en présence des ministres du Budget et du Commerce, du Directeur national des impôts ainsi que des partenaires du projet, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Désignation des membres du CNT : premier accord trouvé entre les acteurs politiques

18 novembre 2021 à 20 08 18 111811

C’est une avancée qui devrait faciliter le choix des représentants de la classe politique au Conseil national de la transition (CNT). Au cours d’une réunion tenue ce jeudi, 18 novembre 2021, dans un réceptif hôtelier de Conakry, les représentants des différentes coalitions politiques sont parvenus à s’entendre sur les critères devant leur permettre de désigner les quinze personnes qui vont les représenter au sein de l’organe législatif. C’est en tout cas l’annonce faite par Dr Ousmane Doré, président du parti MND, au sortir de la rencontre.

Lire

Kamsar : « nous ne quitterons pas la route tant qu’on n’aura pas le courant », préviennent les manifestantes

17 novembre 2021 à 17 05 07 110711

Quelques jours après le début de la manifestation des femmes de Kamsar, qui réclament le retour du courant, les autorités locales tentent d’apaiser la situation. C’est dans ce cadre qu’une réunion d’information et de sensibilisation a été organisée ce mercredi, 17 novembre 2021, dans la ville industrielle. Mais, les manifestantes sont restées catégorique : elles ne veulent plus entendre de discours et comptent camper dans la rue jusqu’au retour de l’électricité, rapporte un envoyé spécial de Guineematin.com à Kamsar.

Lire

Kamsar (Boké) : la manifestation gagne du terrain, l’exploitation minière affectée

16 novembre 2021 à 14 02 36 113611

Entamée hier, la manifestation des femmes de Kamsar (qui protestent contre les délestages électriques), gagne du terrain. Ce mardi, 16 novembre 2021, le mouvement s’est étendu à d’autres quartiers. L’exploitation minière et la plupart des activités sont aujourd’hui bloquées dans cette ville industrielle, a appris Guineematin.com de sources locales. Les manifestants ont érigé des barricades sur les rails pour empêcher la circulation des trains minéraliers.

Lire

Kamsar : des femmes manifestent pour réclamer le courant

15 novembre 2021 à 17 05 17 111711

Moins de trois mois après leur dernière manifestation, les femmes de Kamsar se font de nouveau entendre. Ce lundi, 15 novembre 2021, plusieurs d’entre elles sont descendues dans la rue pour manifester contre les délestages électriques. Selon un citoyen joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, les manifestantes ont bloqué la circulation dans la ville.

Lire