Covid-19 : 38 cas confirmés dont un décès dans la région de Boké

1 juin 2020 à 14 02 21 06216

Après Conakry et Kindia, le coronavirus se propage également à Boké. Cette région, très importante du pays en raison de ses richesses minières, a enregistré 38 cas positifs de Covid-19 dont un décès. C’est le coordinateur régional de la riposte à cette pandémie qui a fait cette annonce au cours d’un entretien qu’il a accordé au correspondant de Guineematin.com dans le Kankandé.

Lire

Détournement de fonds à la DPE de Gaoual : les délégués scolaires révoqués crient à l’injustice

1 juin 2020 à 10 10 59 06596

Abdoulaye Diakhaby, DSEE de Koumbia

Du nouveau dans le scandale de malversation financière qui vient de secouer la direction préfectorale de l’éducation (DPE) de Gaoual. Les 7 délégués scolaires de l’enseignement élémentaire (DSEE) révoqués de leurs fonctions ont décidé de briser le silence. Ces responsables éducatifs assurent qu’ils ne sont nullement mêlés dans le détournement des primes des enseignants pour lequel ils sont sanctionnés.

Lire

Kamsar : un homme de 50 ans viole et met enceinte une fille de 15 ans

28 mai 2020 à 23 11 09 05095

L’affaire focalise beaucoup d’attentions à Kamsar. Un homme de 50 ans, marié et père de trois enfants, est accusé de viol suivi de grossesse sur une fille de 15 ans dans cette sous-préfecture de Boké. Le présumé violeur a été interpellé par la police, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Fête de fin de Ramadan à Boké : l’Aïd célébrée dans une ambiance morose

25 mai 2020 à 16 04 31 05315

image d’archive

A l’image des autres villes de la Guinée, la fête marquant la fin du mois de Ramadan a été célébrée dans la journée d’hier, dimanche 24 mai 2020, à Boké dans une atmosphère morose. A cause de l’état d’urgence sanitaire, décrété pour lutter contre le coronavirus, les regroupements habituels n’ont pu avoir lieu. Des citoyens du Kakandé, interrogés par le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture, n’ont pas manqué d’exprimer leurs sentiments sur la célébration pour le moins inédite de cette fête.

Lire

Fête de Ramadan à Boké : « celui qui organise une mobilisation répondra de ses actes »

23 mai 2020 à 20 08 56 05565

Général de brigade Siba Severin Lohalamou, gouverneur de la région administrative de Boké

A l’instar de leurs coreligionnaires des autres villes du pays, les fidèles musulmans de Boké vont célébrer demain, dimanche 24 mai 2020, la fête marquant la fin du ramadan de façon toute particulière. La prière de l’Aïd El-Fitr ainsi que tous les autres rassemblements sont interdits, conformément à l’état d’urgence sanitaire en vigueur en Guinée.

Lire

Assassinat d’un manifestant à Kamsar : le corps de la victime toujours pas remis à ses parents

19 mai 2020 à 14 02 54 05545

Les émeutes liées au délestage du courant électrique ont fait une victime dans la sous préfecture de Kamsar, relevant de la préfecture de Boké. Mamadou Oury Barry, âgé de 18 ans, a été tué d’une balle dans le ventre le mardi, 12 mai 2020, lors des manifestations contre le manque d’électricité. Une semaine après le drame, les parents de la victime peinent toujours à récupérer le corps pour son inhumation, a appris le correspondant de Guineematin.com basé dans préfecture.

Lire

Route de Kamsar (Boké) : le calvaire des usagers, bloqués à Madina Borobof

12 mai 2020 à 17 05 12 05125

Les manifestations contre le manque de courant électrique à Kamsar, dans la préfecture de Boké, ont perturbé les activités sur les lieux. Des barricades y ont été érigées ce mardi, 12 avril 2020, empêchant la circulation. C’est dans ce cadre que plusieurs passagers en partance pour Kamsar sont bloqués à Madina Borobof, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Des jeunes en colère ont barricadé la route et mis le feu à ce niveau pour empêcher toute circulation. Plusieurs dizaines de passagers se trouvent bloqués à Madina Borobof.

Mamadouba Keita fait partie de ceux qui attendent. « J’ai quitté Dari et je vais aller à Kamsar pour travailler, mais on est bloqué ici. Cette situation me fatigue beaucoup. Je suis un maître carreleur, mon chantier m’attend là-bas. C’est vraiment difficile. Il faut que l’Etat trouve la solution à ce problème parce qu’on ne peut pas continuer comme ça. »

Même son de cloche chez Fatoumata Binta Camara qui vient de Conakry, bloquée à Madina Borobof depuis plusieurs heures. « Actuellement, nous souffrons. Depuis trois mois nous n’avons pas de courant à Kamsar. Moi, je veux rejoindre mes enfants à Kamsar mais je ne connais plus quel chemin emprunteur. Actuellement, les jeunes n’arrivent pas à s’informer parce que si tu entends journal, c’est s’il y a le courant. Tout le monde souffre. Les jeunes sont dans leur droit il faut que le gouvernement trouve une solution par rapport au courant », soutient la mère de famille.

Mohamed Tabel Touré, a une urgence à régler à Kamsar. Mais, il est bloqué à Madina Borobof depuis 9 H du matin. « Vraiment, le retard que j’accuse ici me fait mal au cœur. Les jeunes on raison. Donc, tous les problèmes que nous avons ici, c’est l’Etat qui est responsable. Sinon, il y a combien de sociétés minières ici à Boké ? Pourquoi les gens là sont incapables de donner le courant ? Vraiment nous souffrons ici. Nous sommes sous le soleil et nous sommes en période de Ramadan… »

Pour sa part, le chauffeur Mamadou Mountagha Barry vient de Sangarédi. Il ne parvient pas à rentrer à Kamsar à cause des échauffourées entre jeunes e force de l’ordre. « J’ai quitté Sangarédi et je vais à Kamsar. J’ai des passagers avec moi, mais nous sommes bloqués ici. C’est un vrai calvaire. C’est même une torture pour nous. Il faut que les responsables de ce pays puissent aider leurs populations. Le gouvernement doit aider ces jeunes en leur donnant ce qu’ils veulent… ».

Depuis Madina Borobof, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Lire

Manifestation contre le manque d’électricité à Kamsar : les trains (GAC et CBG) bloqués !

12 mai 2020 à 7 07 51 05515


Le manque du courant électrique continue de créer des troubles en République de Guinée. Dans la cité industrielle de Kamsar (préfecture de Boké), ce sont les jeunes qui descendent dans la rue ces derniers jours pour exprimer avec force leur refus de cautionner par le silence les délestages. Après avoir ciblé le domicile du maire de la commune rurale il y a deux jours, ce sont les trains de ceux qui exploitent nos mines qui sont désormais dans le viseur des manifestants, notamment ceux de GAC et de la CBG.

Lire

Manifestation contre l’obscurité à Kamsar : le domicile du maire saccagé

10 mai 2020 à 15 03 53 05535

Le manque d’électricité est en passe de devenir le quotidien le mieux partagé par les Guinéens de Conakry et des grandes villes qui se t’arquaient de ne plus recourir à la bougie pour éclairer leurs maisons. Mais, ce manque du courant électrique est encore plus inacceptable dans des cités comme Kamsar où les enfants ont trouvé des congélateurs et postes téléviseurs au salon à leur naissance.

Lire

Cours à distance à Boké : l’inspecteur régional de l’éducation fait le bilan et interpelle

8 mai 2020 à 14 02 54 05545

Devant la fermeture prolongée des salles de classe à cause du Covid-19, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) a instauré des cours à distance en faveur des candidats aux examens nationaux. Près de 2 semaines après le début de cette expérience, l’inspecteur régional de l’éducation de Boké, Moriba Sidibé, est revenu sur ces cours à distance, mais aussi sur ce qui a marché et ce qui ne l’a pas été. C’était à l’occasion d’une interview accordée au correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture dans la journée de ce vendredi, 8 mai 2020.

Lire

Lutte contre le Covid-19 à Gaoual : l’Union des Ressortissants de Koumbia offre des kits aux populations

7 mai 2020 à 12 12 39 05395

Dans le cadre de la riposte contre la pandémie du coronavirus, autorités et citoyens rivalisent d’ardeur sur le terrain. C’est dans cette dynamique que l’Union des Ressortissants de Koumbia à Conakry (URKC) et la diaspora de cette localité relevant de la préfecture de Gaoual ont offert des kits sanitaires à la commune rurale. Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com hier, mercredi 07 mai 2020, le président de l’URKC, Ousmane Diallo, est revenu en détails sur les actions menées sur le terrain.

Lire

Crise sanitaire et Ramadan : Mohamed Traoré et son frère Moussa offrent des vivres et des kits à Koundara

3 mai 2020 à 16 04 12 05125

En cette période de crise sanitaire, due à la propagation du Covid-19, marquée également par le Ramadan qui a débuté le 24 avril dernier, le chef de cabinet du ministère de la Fonction publique, Mohamed Traoré, et son frère, Moussa Traoré, qui est un cadre de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ont pensé à leur Koundara natale.

Lire

Port obligatoire du masque à Boké : « nous utilisons la force stricte nécessaire… » (Police)

30 avril 2020 à 18 06 00 04004

commissaire principal Sayo Oumar, commissaire central adjoint de police de Boké

Depuis quelques jours, le port du masque est devenu obligatoire en Guinée dans le cadre de la prévention du Covid-19. Pour rendre la mesure effective, une amende de 30 000 francs guinéens est imposée sur tous les contrevenants. Dans l’application de cette mesure, les forces de l’ordre sont souvent accusées d’exactions alors que de nombreux observateurs s’interrogent sur la destination de ladite amende.

Lire

Boké : don de 3 barques motorisées par le Consortium SMB-Winning pour soutenir les pêcheurs de Kabata

27 avril 2020 à 12 12 07 04074

Avec la pandémie de Covid-19, aucun secteur économique n’est épargné en Guinée. La SMB, toujours très active pour le développement local, continue d’apporter son soutien aux activités économiques dans la région de Boké. C’est le cas notamment du secteur de la pêche. Depuis le début de ses activités, la SMB travaille main dans la main avec les villages de pêcheurs afin que les activités de transport de minerai ne perturbent pas trop la pêche locale. Depuis son implantation à Boké en 2014, le Consortium a offert 10 barques motorisées sur les 30 villages répertoriés le long du trajet emprunté par les barges.

Lire

Le préfet de Boké menace de faire taire la radio Espace Kakandé : « je te mets aux arrêts…»

26 avril 2020 à 13 01 52 04524

Hassane Sanoussy Camara, préfet de Boké

Hassan Sanoussy, le préfet de Boké, tient à supprimer la liberté de la presse dans sa préfecture. Limogé en 2013 de ses fonctions de préfet de N’zérékoré pour avoir été soupçonné d’être impliqué dans les massacres perpétrés à Zogota en 2012, le représentant personnel du président Alpha Condé dans le Kakandé a encore hérissé ses poils contre les médias de la préfecture qu’il gouverne actuellement. « J’entends une seule radio dans mon territoire ici, une seule radio en train de saboter ces actions-là, je te mets aux arrêts et je te fais condamner. Ça, je le jure et je vous parle en toute responsabilité parce que je commence à écouter beaucoup de bruits… J’écouterai toutes les radios, de Kamsar à Sangarédi, en passant par les autres sous-préfectures. On ne sabotera pas ces actions… », a notamment dit Hassan Sanoussy Camara.

Lire

Boké : hausse des prix des denrées alimentaires à la veille du Ramadan

24 avril 2020 à 11 11 08 04084

Les fidèles musulmans de Guinée ont entamé ce vendredi, 24 avril 2020, le ramadan. Ce mois de jeûne et de pénitence intervient cette année encore dans un contexte de flambée des prix à Boké. Comme il est de coutume, les prix du riz, du sucre et de la farine entre autres, ont connu une hausse de leur prix dans le Kakandé à la veille de ce mois saint des musulmans, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Page noire : décès d’Elhadj Djouhé Bah, le grand imam de Boké

20 avril 2020 à 21 09 50 04504

Le premier imam de la grande mosquée de Boké, Elhadj Mamadou Djouhé Bah, n’est plus ! Le très respecté leader religieux a tiré sa révérence ce lundi, 20 avril 2020. L’annonce de sa mort a plongé nombre d’habitants de la commune urbaine dans une profonde tristesse, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Lire

Boké : des journalistes offrent des kits d’hygiène pour lutter contre le Covid-19

19 avril 2020 à 11 11 23 04234

Les journalistes évoluant dans la préfecture de Boké s’activent dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. C’est dans ce cadre que plusieurs d’entre eux ont offert des kits d’hygiène aux habitants de la préfecture. La cérémonie de remise de ce don a eu lieu le vendredi, 17 avril 2020, en présence du préfet et de plusieurs cadres du Kakandé, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Lutte contre le Covid-19 : le préfet de Boké menace les sociétés minières locales

17 avril 2020 à 17 05 10 04104

Alhassane Sanoussy Camara, préfet de Boké

Le préfet de Boké est en colère contre les sociétés minières installées dans la préfecture et qui refusent de participer à la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus. Hassan Sanoussy Camara est monté au créneau ce vendredi, 17 avril 2020, pour menacer de sortir dès la semaine prochaine pour ramener ces sociétés à l’ordre, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans le Kankandé.

Lire