Fin de la psychose : « il n’y a pas de Coronavirus à Kamsar »

22 février 2020 à 15 03 44 02442

Lieutenant-colonel Jean Felix Bangoura, sous-préfet de Kamsar

C’est un ouf de soulagement pour les habitants de la sous-préfecture de Kamsar, dans la préfecture de Boké. L’indonésien mort à l’hôpital de la ville et qui avait suscité peur et méfiance, n’est pas décédé du Coronavirus.

Lire

Cas suspect de Coronavirus : l’hôpital de Kamsar mis en quarantaine

22 février 2020 à 14 02 36 02362

Pas d’entrée ni de sortie ce samedi, 22 février 2020, à l’hôpital de Kamsar, dans la préfecture de Boké. L’établissement hospitalier a été mis en quarantaine suite au décès d’un ressortissant indonésien sur les lieux. Des agents de sécurité et de la protection civile quadrillent la zone.

Pour l’instant, on ne sait pas s’il s’agit d’un cas de Coronavirus ou pas, mais les autorités guinéennes ne veulent prendre aucun risque face à cette épidémie qui fait des ravages en Chine et dans beaucoup d’autres pays d’Asie de l’Est et du Sud-est.

« Contrairement à ce que les gens disent, celui qui est décédé est un indonésien, ce n’est pas un chinois. Mais on a déjà fait des prélèvements sur le corps et les examens sont en train de se faire en ce moment. Nous avons dit à tout le monde qu’il n’y a pas d’entrée ni de sortie dans l’hôpital, en attendant de voir quelque chose de clair », a déclaré le lieutenant-colonel Jean Felix Bangoura, le sous-préfet Kamsar que nous avons joint au téléphone.

Nous y reviendrons !

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

Lire

Boké-Environnement : le Consortium SMB-Winning s’engage à lutter contre les crimes sur la Faune et Flore

21 février 2020 à 17 05 09 02092

La Direction générale du Consortium SMB-Winning, en collaboration avec l’ONG Wara/ Guinée application de la Loi faunique (GALF) , a lancé vendredi, 21 février 2020, dans le district de Kaboyé, sous-préfecture de Tanènè dans la préfecture de Boké, une session de formation axée sur le thème central, «Les crimes sur la faune et la flore en Guinée.» Cette initiative vise à lutter contre le trafic de faune (chimpanzés et autres espèces protégées) sur le site de la SMB.

Lire

Pas de manif ce jeudi à Boké : « c’est parce que la ville a été militarisée », dit le FNDC

20 février 2020 à 16 04 54 02542

La deuxième (2ème) journée de l’acte cinq (5) de la « résistance citoyenne active et permanente » du FNDC contre un troisième mandat pour Alpha Condé n’a pas eu l’effet escompté à Boké. Il n’y a non seulement pas eu de manifestation, mais aussi la plupart des activités ont fonctionné normalement dans la ville, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Après avoir été empêché de manifester hier dans la ville, l’antenne régionale du FNDC à Boké avait promis de ressortir avec plus de force et de détermination ce jeudi. Dans un ton ferme, Lamarana Bah, le coordinateur local du Front National pour la Défense de la Constitution promettait une résistance plus que jamais active contre le projet de nouvelle Constitution qui ouvrirait au président Alpha Condé, la voie à un troisième mandat.

Mais tel n’a finalement pas été le cas. Car, aucun mouvement de protestation n’a été enregistré dans la ville ce jeudi. Et même les activités qui étaient paralysées hier, ont repris aujourd’hui. Au marché central de la ville, seuls quelques boutiques et magasins sont restés fermés. La plupart des commerces ont rouvert leurs portes, même si les clients se font très rares.

Interrogé par le correspondant local de Guineematin.com, le coordinateur régional du FNDC à Boké a expliqué cette situation par « la militarisation » de la ville. « La nuit derrière, la ville de Boké a été complètement militarisée. C’est ce qui a fait que les jeunes ont eu peur. Mais, ce n’est que partie remise. Ce qui est sûr, c’est que nous avons le soutien du peuple de Guinée. Nous ne renoncerons jamais et nous demandons à tout le monde de rester soudé et d’attendre les nouvelles instructions du FNDC », a martelé Lamarana Bah.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com
Tél : 628-98-49-38

Lire

Boké se déchaîne contre le 3ème mandat : « désormais, nous allons affronter les promoteurs…»

19 février 2020 à 17 05 37 02372

A l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution, des citoyens ont manifesté ce mercredi, 19 février 2020, à Boké. Des accrochages les ont opposés aux agents des forces de l’ordre, venus les disperser. Au moins trois manifestants auraient été blessés dans ces violences, a appris Guineematin.com à travers son correspondant sur place.

Lire

Boké : un accident de la circulation fait 3 morts et 6 blessés à Dabis

18 février 2020 à 15 03 37 02372

Image d’archive

Un accident de la circulation s’est produit dans la soirée du lundi, 17 février 2020, à Dabis centre, une sous-préfecture relevant de la préfecture de Boké. Le drame a coûté la vie à trois (3) personnes et fait six (6) blessés, dont deux (2) graves, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Joint au téléphone par notre reporter, le sous-préfet de Dabis, Alassane Kourouma, est revenu sur les circonstances dans lesquelles le drame s’est produit. « L’accident s’est produit à 20 heures, à Dabis centre. C’est un camion en provenance du secteur Kissomaya qui s’est renversé au niveau d’un pont. Le chauffeur s’est garé au niveau d’une descente, il est descendu pour aller voir si le véhicule peut traverser la rivière. Entretemps, les apprentis étaient déjà descendus, ils ont mis une cale sous le camion, mais il s’est trouvé que la cale est petite.

Lorsque le chauffeur est revenu, ils sont montés dans le véhicule. Aussitôt, le camion a bougé. Le chauffeur a tout fait, mais il n’a pas pu le maîtriser. Finalement, le véhicule est allé se renverser au niveau du pont : la cabine s’est retrouvée dans l’eau et le reste sur le pont », a expliqué Alassane Kourouma.

En ce qui concerne le bilan de l’accident, le sous-préfet parle de 3 morts et de 6 blessés. « Il y a eu 3 passagers qui sont morts : deux hommes et une fille de 10 ans. Il y a eu aussi 6 blessés, dont 2 graves et 4 autres qui ont des lésions. Le syndicat des transports a envoyé un véhicule dans la même nuit, vers 2 heures du matin, on a envoyé les 3 corps et les blessés à l’hôpital régional de Boké », a précise monsieur Kourouma.

Selon le sous-préfet, juste après cet accident, le chauffeur a été mis aux arrêts et conduit dans les locaux de la gendarmerie de Dabis.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 622919225/666919225

Lire

Boké : une dizaine de journalistes en visite guidée sur les installations du géant minier GAC

16 février 2020 à 1 01 26 02262

Dans le but de rendre plus visible ses activités sur le terrain, la société minière Guinea Alumina Corporation (GAC), a fait visiter ses installations situées à Boké à une dizaine de journalistes des médias privés. Cette visite guidée a eu lieu du mardi, 11 février au jeudi, 13 février 2020, où les hommes de médias se sont rendus compte de ce qui est fait sur le terrain tant en termes de sécurité des travailleurs que du respect des normes environnementales, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Manifs contre le 3ème mandat : la ville de Boké paralysée par l’appel du FNDC

12 février 2020 à 17 05 08 02082

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) avait appelé à des manifestations à travers la Guinée les 12 et 13 février 2020 pour protester contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. A l’image des journées passées, la ville de Boké a été paralysée ce mercredi, 12 février 2020. Les agents des forces de l’ordre ont été postés à divers endroits stratégiques de la ville pour parer à toute éventualité, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant préfectoral.

Lire

Boké : début de la distribution des cartes d’électeurs

11 février 2020 à 19 07 37 02372

L’opération de distribution des cartes d’électeurs a démarré ce mardi, 11 février 2020, à Boké. Mais selon le constat du correspondant de Guineematin.com dans la préfecture, elle ne suscite pas d’abord un grand engouement. Lancés timidement hier, les travaux ont débuté effectivement ce mardi dans les quartiers de la commune. Elhadj Sékou Souaré, le président de la commission électorale préfectorale indépendante, dit avoir pris des dispositions pour que l’opération se passe dans les meilleures conditions.

Lire

Grève du SLECG : Mory Sangaré promet de faire remplacer les enseignants grévistes

4 février 2020 à 19 07 04 02042

Mory Sangaré, ministre de l’Education National et de l’Alphabétisation

Le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Mory Sangaré, a effectué une visite de travail ce mardi, 04 février 2020, dans la ville de Boké. Il a rencontré les autorités éducatives des différentes préfectures de la région, des chefs d’établissements scolaires et des enseignants. Les échanges ont porté sur le protocole d’accord signé récemment entre le gouvernement guinéen et certaines organisations syndicales de l’éducation, mais aussi les dispositions à prendre pour permettre le déroulement des cours dans les écoles à un moment où de nombreux enseignants membres du SLECG sont en grève.

Lire

Fria : le programme écologique de Rusal/Friguia apprécié par le ministre d’Etat Oyé Guilavogui

4 février 2020 à 15 03 56 02562

A l’occasion d’une visite qu’il a effectuée hier, lundi 3 février 2020 à Fria, le ministre d’Etat, ministre de l’Environnement, Eaux et Forêts, Oyé Guilavogui, a salué les efforts fournis par la société Rusal/Friguia pour ses efforts dans le respect des normes environnementales. C’était en présence du chef de la Représentation de Rusal en Guinée, Alexandre Brégadzé, des autorités préfectorales et communales de Fria, ainsi que de nombreux cadres du département de l’Environnement et du Fonds Mondial de l’Environnement (FEM).

Lire

Grève du SLECG : les cadres de l’IRE et de la DPE de Boké déployés pour donner cours

29 janvier 2020 à 16 04 43 01431

Suite au déclenchement de la grève des enseignants, lancée le 9 janvier 2020 par le SLECG dirigé par Aboubacar Soumah, les autorités éducatives de Boké ont pris des dispositions pour éviter l’arrêt des cours dans les écoles de la région. C’est dans ce cadre qu’il a été décidé de déployer les cadres de l’IRE et de la DPE dans les écoles pour combler le vide laissé par les enseignants grévistes. Mais malgré tout, les cours sont perturbés par endroits, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Lire

Boké : un bus de la SMB attaqué, vitres et pare-brise cassés !

23 janvier 2020 à 13 01 19 01191

Depuis l’annonce du souhait du président Alpha Condé de changer la Constitution guinéenne, notre pays traverse une zone de turbulence. De nombreuses manifestations ont été réprimées, parfois dans le sang, avec de nombreuses victimes. La préfecture minière de Boké n’est pas épargnée par les soubresauts qui minent le pays. Un bus de la Société Minière de Boké (SMB) a été attaqué par des inconnus ce jeudi, 23 janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Kollaboui (Boké) : les rails des trains miniers barricadés par des manifestants

21 janvier 2020 à 19 07 51 01511

A l’image de plusieurs autres localités du pays, la sous-préfecture de Kollaboui, dans la préfecture de Boké, a connu une journée tendue ce mardi, 21 janvier 2020. De nombreux habitants de la commune rurale sont sortis manifester, à l’appel du FNDC, pour protester contre un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé. Plusieurs d’entre eux sont allés ériger des barricades sur les rails qui traversent la localité pour empêcher le passage des trains miniers, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Lire

Manifs du FNDC : le commerce paralysé dans la ville de Boké

21 janvier 2020 à 16 04 43 01431

De nombreuses villes de la Guinée connaissent aujourd’hui une paralysie des activités suite à l’appel à la « résistance citoyenne active et permanente » du Front National pour la Défense de la Constitution, nouvelle stratégie de lutte contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. La ville de Boké n’a pas été épargnée par cette « épidémie » pour ce mardi, 21 janvier 2020, où les activités commerciales ont tourné au ralenti, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Manifs contre le 3ème mandat : le commerce paralysé à Sangarédi

21 janvier 2020 à 14 02 29 01291

image d’archive

L’appel à manifester du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre le 3ème mandat entraîne une relative paralysie des activités à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. La commune rurale de Sangarédi, dans la préfecture de Boké, a connu une paralysie du commerce ce mardi, 21 janvier 2020, avec un déploiement des services de sécurité sur les lieux, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Boké : les listes électorales déchirées à Yomboya

20 janvier 2020 à 16 04 42 01421

Le « virus » qui a commencé à N’Zérékoré se propage à travers le pays. Il a touché également la ville de Boké, où les premières listes électorales affichées ont été aussitôt déchirées. Ce qui a poussé la CEPI à interrompre l’opération dans la commune, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire