Affrontement entre deux villages à Siguiri : un mort et 14 blessés

27 novembre 2020 à 13 01 05 110511

Bloc administratif de Siguiri

Un affrontement a éclaté hier, jeudi 26 novembre 2020, entre des habitants de deux villages à Siguiri. Au moins une personne a péri et quatorze autres ont été blessées dans ces violences, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Lire

Kankan-Mandiana : les syndicats des transporteurs à couteaux tirés

24 novembre 2020 à 14 02 51 115111

Gare routière de Kankan

Depuis plus d’une semaine, un bras de fer oppose les syndicats des transporteurs de Kankan et ceux de Mandiana. Chaque camp interdit aux chauffeurs affiliés à son adversaire de travailler dans sa zone. Les médiations menées entre les deux parties n’ont pas encore permis de désamorcer la crise, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Risque d’affrontement entre musulmans à Siguiri : les partisans de l’imam destitué menacent

24 novembre 2020 à 10 10 58 115811

Tidiane Condé, président du mouvement

La situation est très tendue à Siguiri, suite à la destitution du premier imam de la ville. Les partisans d’Elhadj Issa Fofana annoncent une manifestation le 28 novembre 2020 pour exiger son rétablissement dans ses fonctions. Ce qui risque d’entraîner des affrontements entre eux et les partisans de l’actuel premier imam, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Insécurité : un jeune homme tué par balle à Kankan

20 novembre 2020 à 16 04 06 110611

Un jeune homme d’une vingtaine a été tué dans la nuit d’hier à ce vendredi, 20 novembre 2020, à Kankan. Amadou Condé, élève en classe de 9ème année, a reçu une balle tirée par un inconnu. Il est décédé quelques heures plus tard à l’hôpital, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Tijaniyya contre Wahhabite en Haute Guinée : le grand imam de Siguiri remplacé

19 novembre 2020 à 7 07 07 110711

Elhadj Haroune Doumbouya, premier imam de la grande mosquée de Siguiri

De plus en plus influents et beaucoup plus nombreux au sein de la jeunesse locale et la gent féminine, les adeptes de la dawa wahhabite ont du mal à étaler leurs tapis de prière à la première place des mosquées guinéennes, notamment en Haute Guinée. L’exemple de ce qui vient de se passer à Siguiri est illustratif de la position que les dirigeants guinéens accordent à ce courant musulman.

Lire

Kankan : un enfant de six ans périt dans un puits

18 novembre 2020 à 11 11 33 113311

image d’archive

Dans la matinée d’hier, mardi 17 novembre 2020, le quartier Sogbè (situé dans la commune urbaine de kankan) a perdu un de ses enfants. Âgé de six ans, Sékouba Kébé a perdu sa vie en voulant chercher de l’eau pour se désaltérer après un tour en ville avec ses camarades, a appris le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Chasse aux opposants en Guinée : Antoine Dogbo Guilavogui dénonce la persistance de la dictature

17 novembre 2020 à 19 07 55 115511

Antoine Dogbo Guilavogui, secrétaire fédéral de l’UFDG à Kankan

Elhadj Ibrahima Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah (tous responsables de l’UFDG), ainsi que le président du mouvement politique « Nos Valeurs Communes », Etienne Soropogui, ont été déférés à la maison centrale de Conakry hier, lundi 16 novembre 2020, après plusieurs jours d’audition à la direction de la police judicaire. A Kankan, cette chasse aux responsables de la principale formation politique de l’opposition passe très mal, notamment auprès de la fédération préfectorale de ce parti. Elle considère l’inculpation de ces responsables de dictatoriale, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Lire

Attaques des éleveurs et leurs biens à Koumban (Kankan) : « seulement 14 bœufs ont été tués » (maire)

14 novembre 2020 à 14 02 11 111111

Depuis plusieurs jours, les attaques contre les éleveurs de la sous-préfecture de Koumban suscite des débats en Guinée. Sur des vidéos et des images qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit des jeunes en train de transporter des morceaux de viande. Quelques jours après ces attaques (qui se seraient produites entre le 26 et 29 octobre 2020), les victimes ont dressé un inventaire des dégâts enregistrés, parlant de plus de 350 bétails tués. Mais, pour sa part, le maire de la commune rurale de Koumban jure que ce sont seulement 14 bœufs qui ont été tués, a appris le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Transfert Orange Money à Mandiana : les arnaques de certains agents dans les sous-préfectures (reportage)

13 novembre 2020 à 14 02 24 112411

Depuis quelques années, le transfert d’argent via mobile occupe une place de choix dans le cœur des guinéens. Ce service est devenu le moyen le plus simple et le plus pratique pour les populations d’envoyer ou de recevoir de l’argent un peu partout dans le pays. Et, le service Orange Money est le plus prisé. Mais, dans certaines localités de l’arrière pays, des agents profitent de « l’ignorance » des citoyens pour leur extorquer de l’argent. C’est le cas dans certaines sous-préfectures de Mandiana où ceux qui gèrent les kiosques Orange money facturent même pour les opérations de dépôt d’argent, a appris le correspondant de Guineematin.com à Mandiana.

Lire

Interdiction de vente du carburant sur le marché noir : une décision décriée à Mandiana

13 novembre 2020 à 10 10 40 114011

image d’archive

Interdite depuis belle lurette en Guinée (sans jamais avoir été appliquée), la vente du carburant sur le marché noir est depuis quelques jours au devant de la scène en Guinée. A travers un communiqué, le gouvernement vient de réactiver cette interdiction, tout en précisant que les contrevenants à cette décision s’exposent à des poursuites judiciaires. Mais, dans la préfecture de Mandiana, cette interdiction est décriée par les habitués de ce « trafique ». Au lieu d’une interdiction systématique, ces vendeurs de carburant militent plutôt en faveur d’une réglementation, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture de la Haute Guinée.

Lire

Interdiction de la vente du carburant sur le marché noir : une décision jugée ridicule et insensée à Siguiri

10 novembre 2020 à 15 03 21 112111

Environ une semaine après la réactivation de l’interdiction de la vente du carburant sur le marché noir, cette décision du gouvernement guinéen tarde à être appliquée à Siguiri. La pratique se poursuit comme d’habitude dans cette ville, où les bouteilles d’essence sont visibles aux abords des rues, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Mandiana : la police communale accusée de plusieurs abus

10 novembre 2020 à 13 01 30 113011

Lancée il y a deux mois, la police communale de Mandiana vient en appui aux services de sécurité pour maintenir l’ordre dans la commune urbaine. Elle est chargée notamment de mettre fin aux stationnements anarchiques devant le grand marché de la ville, où le trafic est très intense. Mais cette police fait déjà beaucoup de mécontents à Mandiana. Plusieurs citoyens accusent les agents de commettre des abus dans leur travail, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Oumar Sow, commerçant au grand marché de Mandiana, n’a pas été victime des agents de cette police communale. Mais il dit avoir constaté les mauvais agissements dont ils se rendent souvent coupables à l’égard d’autres citoyens. C’est pourquoi il interpelle les autorités, notamment la mairie de la commune urbaine, sur cette situation.

« Il faut que les autorités recadrent cette police communale, parce qu’elle commet beaucoup d’abus sur la population. Hier par exemple, l’un de ces policiers a donné un coup de tête à un jeune taximan, suite à une petite dispute entre les deux. Directement, le jeune a piqué crise. Ce sont les commerçants qui l’ont envoyé dans un magasin pour mettre de l’eau sur sa tête. Pourtant, ces agents n’ont aucun droit de frapper quelqu’un », rappelle-t-il.

De son côté, Lancei Kaba, un habitant du quartier Kissidoukoura, a eu à faire aux agents de la police communale. Et, il n’a pas du tout apprécié leur façon de faire. « Les policiers ne connaissent même pas leur travail. Parce qu’il n’y a pas de place où garer les motos aux alentours du marché. Et quand tu gares ta moto sur la route, ils la prennent à ton insu pour l’envoyer à leur bureau.

Moi, ils ont pris ma moto alors que j’étais dans le marché. Quand je suis sorti du marché, j’ai pensé que ma moto a été volée. Ce sont les gens qui m’ont dit de partir voir au bureau de la police communale. Et quand je suis parti là-bas, j’ai trouvé ma moto sur les lieux. Donc, leur façon de travailler n’est pas du tout normale », a dit ce citoyen.

Pour trouver solution au problème qui oppose les motards et les agents de la police communale, Sékou Camara, un autre citoyen, estime qu’il faut d’abord résoudre une question préalable avant de s’attaquer aux mauvais stationnements. « C’est bien d’empêcher les stationnements sur la route. Mais pour cela, il faudrait d’abord que les policiers déguerpissent les vendeuses qui occupent les alentours du marché pour permettre aux motards de trouver un endroit où se garer.

Sinon, ce n’est plus la loi qu’on applique, c’est plutôt la raison du plus fort. Car il n’y a pas où garer les motos aux alentours du marché, et les gens ne peuvent pas venir à pied. On doit mettre en place toutes les possibilités permettant de faire respecter la loi avant de la mettre en vigueur », a-t-il laissé entendre.

A noter que toutes nos tentatives d’échanger avec le responsable de la police communale sur ce sujet n’ont pas connu de succès.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Lire

Kankan : faible mobilisation pour célébrer le 3ème mandat d’Alpha Condé

7 novembre 2020 à 15 03 38 113811

Contrairement au 24 octobre, le jour de la proclamation des résultats provisoires par la CENI, qui avait enregistré une ambiance électrique à Kankan, fief historique du RPG arc-en-ciel (le parti au pouvoir), la ville a enregistré une faible mobilisation ce samedi, 7 novembre 2020. Avant l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, les responsables de la coordination régionale du parti présidentiel ont aménagé la place des martyrs avec des sonorisations et des affiches pour célébrer le 3ème mandat d’Alpha Condé, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Lire

Scrutin présidentiel : présence massive de « mineurs présumés » dans les bureaux de vote à Kankan

18 octobre 2020 à 17 05 10 101010

L’élection présidentielle de ce dimanche, 18 octobre 2020, se déroule sans incidents majeurs dans la circonscription électorale de Kankan (en Haute Guinée). Mais, des dysfonctionnements sont signalés un peu partout dans les bureaux de vote où, en plus de la surreprésentation des délégués du RPG arc-en-ciel (le parti au pouvoir), on note la présence massive d’adolescents (des présumés mineurs) » munis de cartes d’électeurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Scrutin présidentiel à Mandiana : seuls le RPG-AEC et l’UFDG sont représentés dans les bureaux de vote

18 octobre 2020 à 15 03 32 103210

A l’instar des électeurs des autres préfectures de la Guinée, les électeurs de Mandiana sont aux urnes ce dimanche, 18 octobre 2020, pour choisir qui ils voudraient voir à la tête de la Guinée pour les six prochaines années. Dans le calme, les citoyens de cette préfecture de la région de la Haute Guinée rallient leurs bureaux de vote pour s’acquitter de leur devoir civique.

Lire

Kankan : Dr Moron Mandiouf Sidibé, candidat de l’AFC, dénonce les conditions de vote

18 octobre 2020 à 13 01 18 101810

Dr Moron Mandiouf Sidibé, candidat de l’AFC

Dr Moron Mandiouf Sidibé, le candidat de l’Alliance des forces du changement (AFC) en lice pour l’élection présidentielle de ce dimanche, 18 octobre 2020, s’est acquitté de son devoir civique au quartier Heremakonon II, secteur carrefour Fadama 1, dans le bureau de vote N°8, a constaté le reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire