Depuis la reprise de la grève lancée par les Syndicats Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) le lundi dernier, 12 février 2018, aucun cours n’a été donné dans les établissements scolaires publics de la commune de Matoto. C’est pourtant la commune que dirigeait le ministre actuel de l’éducation nationale, Ibrahim Kalil Kalil Konaté était Directeur communal de l’éducation (DCE).

Comme les deux derniers jours, dans la matinée de ce mercredi, 14 février 2018, au lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya (Matoto), de même qu’au collège Yaguine Koita et Fodé Tounkara, le reporter de Guineematin.com a constaté qu’aucun cours n’a été dispensé.

Dans ces établissements, nous avons constaté l’absence quasi-totale des encadreurs et des élèves. L’enceinte de ces établissements était complètement vide. Ni élèves, ni enseignants n’a fait signe de vie dans les salles de classes. Certains élèves qui étaient venus suivre les cours ont rapidement repris le chemin de retour, très déçus de cette pagaille entretenue dans le système éducatif guinéen.

De retour de Matoto, Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments