GaoualA Gaoual, le jeune Mamadou Aliou Diallo, connu sous le sobriquet de ‘’Kanté’’, âgé d’une trentaine d’années, marié et père de deux enfants, originaire de Thialé Koto Bouroumba, a été battu à mort par des citoyens du village de Sembéran, le jeudi 3 juillet 2014 et rendra l’âme une semaine après, le jeudi 10 juillet, a appris guineematin.com des sources proches de la famille du défunt.

Selon nos sources, tout serait parti d’un vol de planche qui oppose les deux villages (de Thialékoto Bouroumba et de Sembéran). Une histoire qui remonte au mois de mars dernier quand les citoyens des deux villages s’étaient entendus de chercher des planches pour couvrir leur école et le logement des enseignants de cette école.

« L’histoire commence par le vol d’une partie des planches à Thialékoto par des jeunes du village de Sembéran. Les populations ont saisi le sous-préfet, Aly Fofana, qui a promis de tout faire pour que les voleurs ramènent les planches. Depuis, rien n’a été fait. Nous avons décidé enfin de saisir le préfet de Gaoual qui a dépêché une équipe de gendarmes dans le village. Mais, ceux-ci se sont heurtés à la résistance des citoyens du village de Sambarén qui leur ont jeté des pierres », explique à guineematin.com une source basée à Gaoual et qui a requis l’anonymat.

Poursuivant, cet informateur précise que : « deux jours après, Mamadou Aliou Diallo s’est rendu dans l’un de nos pâturages où il a trouvé quatre de nos vaches blessées par des machettes. C’est ainsi qu’il s’est dirigé vers des cultivateurs qui étaient à côté pour demander qui en est l’auteur. Malheureusement, ceux-ci se sont rués sur lui avec leurs houes… Ils l’ont mis à sang avant de s’en fuir »

Alertés,  d’autres citoyens sont venus le récupérer pour le ramener dans son village, à Thialékoto. Il a été aussitôt transféré à l’hôpital de Gaoual, le jeudi 3 juillet, puis à Labé où il a rendu l’âme, le jeudi 10 juillet 2014, a appris Guineematin.com des sources proches de sa famille.

A rappeler que la victime, d’une trentaine d’années est mariée et père de deux enfants. Il est revenu d’Angola il y a juste deux mois.Au moment où nous mettions cette information en ligne, des gendarmes seraient en route pour le village de Tembéran…

Mamadou Alpha Baldé

Commentaires