Avis de remerciements pour décès THIERNO ISSA BALDE

12 septembre 2014 à 22 10 04 09049

DécèsSuite au décès de leur chère maman, sœur, tante, grand – mère  Thierno Issa BALDE survenu le 23 juillet 2014 à Conakry à l’âge de 97 ans, les familles de Tarambaly, Kourako, Dionfo et Bhawo Fello (Labé) remercient les personnalités et/ou autorités ci-après pour le soutien et la compassion qu’elles leur ont témoigné à l’occasion de cette douloureuse circonstance :

Read More

Médias : La journaliste Mariama Maladoh Bah de la RTG bénéficie d’une distinction honorifique des jeunes de la Commune de Ratoma

12 septembre 2014 à 18 06 59 09599

Mariama Maladoh BahDans le cadre du renforcement de l’unité nationale – d’une part –  de la fraternité, de la solidarité et de l’amitié entre les jeunes de Ratoma, sans considérations d’ethnie, de sexe et/ou d’obédiences politiques – d’autre part – l’Union des Jeunes pour le Développement de la Commune de Ratoma (KASSAMAS) vient d’initier l’organisation d’un tournoi de football, regroupant huit équipes au total. Placé sous le sceau de la paix, ledit tournoi est doté du Trophée Madame Diakité Mariama Maladoh Bah, journaliste à la Radiodiffusion Télévision Guinéenne.

Read More

Mali Yimbérin : la « dignité » des élèves contre la formation ou la forme « autorisée » d’exploitation des enfants venus des villages…

12 septembre 2014 à 12 12 22 09229

Collège de MaliGrossesses non désirées, manque de concentration, échecs scolaires, abandon prématuré des études… plusieurs jeunes élèves rencontrés par le correspondants de Guineematin.com expliquent leurs difficultés quotidiennes chez leurs tuteurs dans la « ville » de Mali Yimbérin. Une pratique qui n’est pas éloignée d’une exploitation de ces jeunes élèves dont le « crime » a été de naître au village qu’ils sont obligés de quitter pour poursuivre leur cursus scolaire…

Read More

Les trois partis démissionnaires de la COEP (l’UFD, le BL et le CADRE) écrivent au chef de l’Etat : voici ce que Boubacar Barry, Mohamed Kaba et les autres n’ont voulu dire à Alpha Condé

12 septembre 2014 à 11 11 40 09409

opposition extraparlementaire« Monsieur le Président, la préférence politico-communautaire est devenue la ligne directrice de votre politique. En soumettant votre politique à la censure de la coordination de la région dont vous vous réclamez, vous avez laissé se consolider des lobbies ethniques dont l’orientation et les pratiques sont un déni du caractère unitaire de l’Etat guinéen, en violation flagrante de la constitution dont vous êtes pourtant censé être le gardien. Nous assistons progressivement et de façon ouverte à l’émergence d’une classe de citoyens de premier collège et des citoyens de seconde zone dont les droits  sont limités de façon non écrite », protestent notamment les leaders démissionnaires de la COEP…

Read More

Le DPJ de Labé à Guineematin.com : « Seul le ministre de la Jeunesse peut limoger Samba Camara»

12 septembre 2014 à 11 11 35 09359
Thierno Aliou Diallo, DPJ LABE

Thierno Aliou Diallo, DPJ de Labé

Le directeur préfectoral de la jeunesse de Labé, Thierno Aliou Barry, a convié les signataires de la pétition contre Samba Camara,  directeur de la maison des jeunes, à une rencontre de concertation qui s’est tenue dans la salle des réunions du bloc administratif préfectoral, le mercredi 11 septembre dernier, a appris Guineematin.com

Read More

Une inondation emporte 67 cases avec leur contenu dans le district de Boumméko (Tougué) : les riverains des fleuves Niga et Panga sont menacés

12 septembre 2014 à 0 12 25 09259

imageLes pluies torrentielles de la nuit du dimanche 7 au lundi 8 septembre 2014, ont causé d’énormes dégâts dans  le district de Boumméko, commune rurale de Fatako, préfecture de Tougué, a appris Guineematin.com auprès des victimes.

Selon Mody Sadiouma Koulibaly, Président du district de Boumméko (qui comprend trois secteurs qui sont Sânama-Ndouka, Koromou et Wouro) les pluies ont causé d’énormes dégâts dans les secteurs de Sânama-Ndouka et de Koromou.

A Sânama-Ndouka, 67 cases ont été emportées avec leur contenu. A Koromou, pas de bilan officiel d’abord, mais c’est le village qui est le plus proche du fleuve Banga…

Interrogé par Guineematin.com, Thierno Bailo Kanté, de Sânama-Ndouka explique que c’est aux environs de 3 heures du matin qu’ils ont été réveillés par les vagues d’eau et tous ont aussitôt grimpé la montagne pour préserver leurs vies. Au petit matin, ils sont revenus constater que toutes leurs cases sont tombées et ont emportées par les eaux ! Egalement, leurs champs de pomme de terre, de patate, de maïs ont été endommagés.  Aux dires de Thierno Bailo Kanté, l’année dernière aussi ils avaient perdus 30 cases.

Pour sa part, Thierno Oumou Ndouka, dit avoir perdu des lits, des habits, des ustensiles de cuisine et beaucoup de denrées. Aujourd’hui, elle souffre du manque d’aliment et n’a pas d’habits.

Revenant sur la cause de cette inondation, le Président du district de Sânama-Ndouka dit qu’ils sont partis habiter sur la plaine, certains au niveau même du bas-fond, tout près des fleuves Niga et Panga qui, après avoir fait leur plein, se sont déversés sur leurs villages.

Pour le moment, 37 familles ont perdu leur habitation et sont logés chez leurs voisins. A préciser que même les maisons en dur n’ont pas été épargnées, aux dires du président du district de Boumméko. C’est pourquoi ils envisagent tous de quitter les bas-fonds et les plaines d’ici l’année prochaine.

Enfin, ces victimes lance un SOS à toutes les bonnes volontés et à toutes les autorités pour les aider à sortir de cette catastrophe.

De Tougué, Mamadou Adama Baldé pour guineematin.com

 

Read More