Pilotage des états généraux de la société civile : les OSC guinéennes invitées à l’unisson

28 décembre 2014 à 18 06 50 125012
Abdourahmane Sanoh, président de la PECUD

Abdourahmane Sanoh, président de la PCUD

Hier, samedi 27 décembre 2014, la famille des acteurs de la société civile était au tour de la table, au siège de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) pour échanger sur les préparatifs de l’atelier pour la mise en place des instances de pilotage des états généraux de la société civile. C’était en présence des journalistes dont une de Guineematin.com

Lire

Découverte du corps d’un médecin à Cosa : pas de réaction du fameux 115 !

28 décembre 2014 à 17 05 10 121012

Ebola, aéroport, contrôle, défaillance Un corps a été découvert ce dimanche (28 décembre 2014) à Bantounka 2, Cosa, dans la commune de Ratoma. C’est une fille de 29 ans, originaire de Labé et qui travaille à Donka. Célibataire, elle vit seule et (bizarrement), personne n’a appelé son numéro de téléphone, ni un collègue de travail, ni aucun autre, a appris Guineematin.com auprès de la famille endeuillée !

Lire

Persistance d’Ebola en Guinée : Le GOHA multiplie ses actions en partenariat avec l’UNICEF

28 décembre 2014 à 7 07 34 123412

GOHA, UNICEF, sensibilisation contre Ebola, maladie, EbolaDepuis l’apparition de la fièvre hémorragique à virus Ebola, plusieurs ONG de la place mènent des actions dans le cadre de lutte contre l’épidémie. Certaines sans doute plus sérieuses que d’autres.

Parmi les acteurs connus sur le terrain, Guineematin.com s’intéresse dans cet article au GOHA, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) qui a bénéficié notamment de l’appui de son partenaire l’UNICEF.

Lire

La FIDH dénonce les discriminations « à caractère ethnique et religieux » des arrestations en Angola »

28 décembre 2014 à 5 05 11 121112

Prisonniers étrangers en Angola« Les personnes sont entassées dans des cellules exiguës, sans eau ni nourriture. Certaines femmes enceintes, dont deux originaires du Mali et de la Guinée, ont été contraintes d’accoucher dans la promiscuité de ces lieux. Des actes de torture et d’extorsion de fonds auraient également été rapportés », mentionne la fédération internationale des ligues des droits de l’Homme concernant ce que subissent nos compatriotes, ainsi que d’autres étrangers en Angola, ces derniers temps. 

Lire