L’assemblée générale hebdomadaire du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) s’est tenue ce samedi 1er juillet 2017, à son siège national, à Ratoma centre. La séance a été présidée par la vice-présidente du bureau national des femmes, Hadja Néné Bhoye Diallo, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Des points relatifs aux véhicules offerts par le président de la République aux leaders religieux du pays, à l’affaire du troisième mandat et au comportement de certains leaders de l’opposition vis-à-vis du pouvoir, ont été longuement dénoncés au cours de cette rencontre.

Dans son intervention, le vice-président de la cellule de communication, Mamady Sosso Kanté a fait comprendre que le président de la République a une ambition cachée par rapport aux véhicules offerts aux artistes et aux leaders religieux. « Aujourd’hui, si le président de la République se met à distribuer des véhicules aux artistes et à certains leaders religieux, nous, nous croyons qu’il a une ambition cachée. Je crois, avant de donner des véhicules 4X4 à des leaders religieux, il faut leur permettre ou créer des conditions qui leur permettre d’avoir le carburant de ces véhicules », a-t-il annoncé.

Selon lui, la distribution de ces véhicules est une insulte pour la communauté religieuse. « Ces véhicules 4X4 n’ont pas moins de 50 litres comme réserve. Ce qui voudrait dire d’abord, c’est une insulte pour la communauté religieuse. La mosquée Fayçal est là. Les véhicules 4X4, c’est des sorties d’usines qui font aujourd’hui les 15 000 dollars, environs 150 millions de francs guinéens. Il pouvait réunir ces fonds s’il avait l’amour de cette religion en tant que musulman, parce qu’il a été à la Mecque, pour refaire cette grande mosquée qui fait aujourd’hui la honte de la Guinée », a-t-il soutenu.

C’est pour cela que « lorsque le roi Mohamed VI était venu ici l’année passée, le professeur Alpha Condé n’avait pas d’autre solutions. Il fallait aller à la mosquée de Kebéyah. Cela voudrait dire qu’Alpha Condé ne fait que dribbler le peuple de Guinée. Son ambition est cachée. Il n’a jamais défendu l’intérêt du pays », a lancé monsieur Kanté.

Selon lui, la crainte que le peuple de Guinée a aujourd’hui « c’est comment est-ce que nous allons terminer le dernier mandat de professeur Alpha Condé ».

Enfin, il a fait observer que certains politiciens qui se réclament de l’opposition se retrouvent aujourd’hui tous dans la galaxie du pouvoir présidentiel. Or, dit-t-il, « on ne peut pas se réclamer opposant aujourd’hui et tirer profit de l’intérêt de la mauvaise gouvernance. Donc, quand on se bat pour le pouvoir ce n’est pas de telle sorte qu’on doit se comporter », a-t-il critiqué.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin