L’appareil de radiologie de l’hôpital préfectoral de Fria est en panne. Depuis fin 2015, les patients n’y font plus de bilan radiologique. En cas de fracture ou de luxure, il faut obligatoirement se rendre à Conakry où, en plus du prix du déplacement et du temps de voyager, il faudra payer beaucoup plus cher les prestations, rapporte la correspondante de Guineematin.com à Fria.

Interrogé sur les raisons de ce dysfonctionnement, l’assistant de radiologue dudit hôpital a expliqué cette panne par un court circuit. « C’est une panne qui est survenue en fin 2015, à cause d’un court circuit. Dès que la panne est survenue, nous avons appelé un maintenancier qui nous a dit que c’est une pièce très importante qui est endommagée et qu’elle est irrécupérable. Le numéro de série de la pièce est introuvable », a expliqué Alseny Camara.

Evidemment, cette situation n’est pas sans conséquences sur les citoyens de Fria qui peinent à joindre les deux bouts.

Pour sa part, l’hôpital Rusal qui servait de recours est lui confronté à un problème de personnel, le radiologue du lieu ne réside plus à Fria, ce qui oblige les plus nantis à se rendre à Conakry tandis que les pauvres citoyens sont obligés de se tourner vers les guérisseurs traditionnels.

Selon Dr. Alseny Camara plusieurs démarches ont été menées ; mais, aucune n’a abouti : « Nous avons entamé des démarches depuis 2016, le défunt Directeur de l’hôpital, Dr. Camara avait même adressé une lettre au Directeur national des impôts pour solliciter de l’aide. Mais, jusqu’à présent, il n’y a rien », a-t-il ajouté.

Aujourd’hui, plusieurs citoyens qui ont parlé à la correspondante locale de Guineematin.com trouvent honteux qu’une ville comme Fria ne dispose pas d’un appareil de radiologie et que depuis deux ans, aucune autorité ne lève le doigt pour y remédier.

Bref, un appel à l’aide est lancé envers les autorités et les personnes de bonne volonté pour aider les pauvres populations de Fria.

De Fria, Djénabou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 628 28 67 44/657 10 69 95

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin