A la veille du match Guinée-Centrafrique prévu demain dimanche, 09 septembre 2018 à Conakry, le sélectionneur guinéen, Paul PUT et son capitaine, Naby Keita, affichent pleine confiance. En conférence d’avant match ce samedi, les deux hommes ont promis de faire du plaisir aux guinéens en remportant cette rencontre, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Pour Paul PUT, ce sera la première sortie officielle avec la Guinée. Une sortie que le technicien belge ne souhaite nullement perdre. Ce dernier se montre d’ailleurs optimiste à quelques heures seulement du match, comptant pour la 2ème journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2019.

« Nous sommes conscients de l’enjeu de ce match. Le public guinéen est pauvre, mais pour lui faire plaisir, en premier lieu il faut de la joie, et nous de notre côté c’est la victoire. Pour cela, nous allons jouer cette rencontre comme des gladiateurs dans un combat. InchAllah nous allons gagner », a déclaré l’entraîneur du Syli national.

Et le sélectionneur guinéen est sur la même longueur d’ondes que son capitaine du jour. Naby Keita qui va porter le brassard en raison de l’absence du Capitaine Ibrahima Traoré, blessé. Le joueur de Liverpool entend bien répondre aux attentes des supporters guinéens.

« Je sais que les Guinéens attendent beaucoup de nous (l’équipe), personnellement moi. Mais je vous promets que je ne vais pas vous décevoir. Mes coéquipiers et moi allons nous battre pour gagner cette rencontre, nous sommes tous des professionnels et nous savons quoi faire », a promis Naby Deco.

Mais il faut dire que même si l’adversaire n’est pas connu pour être une grande équipe de foot, le Syli doit sans doute se méfier face à des Fauves bien décidés à jouer leurs chances dans cette poule. Déjà vainqueurs de leur premier match tout comme les Guinéens, les Centrafricains veulent enchaîner à Conakry et ne pas se laisser distancer.

Et pour cela, leur coach, Raoul Savoy, dit avoir affuté ses armes : « Nous sommes une équipe à base locale, il y a eu tout de même un travail de fond qui est en train d’être fait depuis que je suis arrivé à la tête de la sélection. Donc nous savons ce que nous devons faire face à une équipe de la Guinée qui veut gagner pour prendre une distance au classement.

Mais j’avoue que ça ne sera pas facile parce qu’il y aura forcément beaucoup d’engagement de part et d’autre. Le souci peut-être pour toutes les équipes, c’est le fait qu’il y a eu assez d’intervalles de temps entre les deux journées, 14 mois au total. C’est énorme et c’est comme si nous reprenons tout à zéro », a dit le sélectionneur des Fauves.

Le coup d’envoi de ce match est prévu ce dimanche, 09 septembre à 16h30 au stade du 28 septembre de Conakry.

Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin