Boké : l’agence régionale de la pharmacie centrale touchée par un incendie

Un incendie s’est produit hier soir, mardi 12 avril 2022, à l’agence régionale de la pharmacie centrale de Guinée (PCG) à Boké. Le feu a touché le magasin de stockage de l’agence, consumant plusieurs produits pharmaceutiques appartenant à la PCG, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Selon Sidiki Djénab Keïta, le chef d’agence de la pharmacie centrale de Boké, l’incendie s’est produit à 20h dans le magasin contenant les produits achetés par la pharmacie centrale de Guinée et ceux envoyés par les partenaires étrangers. Mais, précise-t-il, seulement une partie de ces produits a été touchée par le feu. Les autres ont pu être sauvés grâce à l’intervention des cadres qui étaient encore sur les lieux et des voisins.

Sidiki Djenab Keita, chef d’agence PCG de Boké

« Quand le courant est venu à 19h, nous avons constaté que deux ampoules sont grillées dehors et une autre dans un bureau. Donc, je suis rentré directement et j’ai coupé le disjoncteur. Et vers 20h30, le chauffeur, qui se lavait, est rentré en courant, il m’a dit qu’il y a de la fumée dans le magasin. J’ai ouvert la porte du magasin et j’ai trouvé qu’il y avait effectivement du feu. Presque tout le monde était rentré, on n’était que quatre ici, mais les voisins sont venus nous aider à éteindre le feu. Ils sont venus en masse avec de l’eau, les jeunes et les femmes se sont battus  pour limiter les dégâts. Permettez-moi de les remercier », a-t-il dit.

Informé de cet incendie, le directeur général de la pharmacie centrale de Guinée a aussitôt quitté Conakry pour se rendre à Boké. Dr Labilé Sagno est arrivé dans la ville aux environs de 2h du matin pour faire un constat sur le terrain.

Dr Labilé Sagné, directeur de la PCG

« Pour le moment, les investigations sont en cours, on a dépêché un huissier de justice pour faire le constat et nous fournir un rapport. C’est à l’issue de ce rapport qu’on pourra déterminer la cause réelle de l’incendie. Dans ce magasin, il y avait des produits des partenaires et les produits qu’on appelle « produits à recouvrement de coût ». Ce sont ces produits, qui appartiennent à la PCG, qui ont été touchés par le feu. Nous sommes en train de prendre toutes les dispositions pour ne pas que cela affecte les activités de distribution des produits dans les structures sanitaires de la région », a dit le DG de la PCG.

Ce mercredi matin, le préfet de Boké s’est rendu sur les lieux pour constater les dégâts.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628 98 49 38

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS