Trafic de drogue : Momo Kourouma condamné à un an de prison et la confiscation de son véhicule

19 avril 2019 à 12 12 13 04134

Le trafic de drogue est une réalité tant à Conakry qu’à l’intérieur de la Guinée, malgré la répression qui s’abat sur les auteurs de telles infractions. C’est dans le cadre de ladite répression que Momo Kourouma, arrêté au marché de Madina avec une importante quantité de chanvre indien, a été reconnu coupable hier, jeudi 18 avril 2019. Il a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Dixinn, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Momo Kourouma, chauffeur de profession, a été arrêté à Conakry, plus précisément au grand marché de Madina, et placé sous mandat de dépôt le 3 décembre 2018.

Au cours de son audition à la barre du tribunal de Dixinn, le prévenu a nié les faits articulés contre lui. Selon le prévenu, il ne savait pas que les sacs qu’il transportait dans son véhicule contenaient de la drogue. Il a fait comprendre au tribunal que ce sont deux dames, qu’il a prises en déplacement depuis Forécariah, qui possédaient la drogue. « Elles m’ont envoyé dans un village se trouvant hors de la ville de Forécariah. Elles m’ont dit c’est des feuilles de patate. On a conclu le transport de Forécariah-Conakry à 150 mille francs guinéens. Je n’ai pas pu vérifier le contenu. Et, elles ont embarqué les sacs dans le véhicule. Une d’entre-elle est montée avec moi dans le minibus et l’autre est restée sur place », a-t-il dit.

Poursuivant ses explications, Momo Kourouma a expliqué que la femme qui était avec lui dans le véhicule est descendue au marché de Matoto, le laissant continuer à Madina pour débarquer le colis. « Au moment du débarquement, deux agents sont venus pour faire le contrôle de routine. Ils ont déchiré les sacs et ont fait sortir le chanvre indien. Cela m’a surpris, parce que je n’imaginais pas que les sacs contenaient du chanvre indien. Pour moi, je transportais des feuilles de patate. J’ai appelé les dames pour leur expliquer mon arrestation. Mais, elles ont coupé leurs téléphones. C’est ainsi que les gendarmes m’ont arrêté et déposé à la maison centrale ».

De son côté, le procureur fera comprendre dans ses réquisitions que le prévenu n’a pas nié les faits de transporter cette substance de Forécariah à Conakry. Selon Daouda Diomandé, cette grande quantité de chanvre indien était destinée aux gens qui fument cette substance à Madina. « Je vous demande de le retenir dans les liens de la culpabilité des faits de détention et de transport de chanvre indien. Pour la répression, vous le condamnerez à 2 ans d’emprisonnement et à un million de francs guinéens d’amende ainsi que la confiscation du véhicule qui servait ce transport » a requis le procureur.

Finalement, Momo Kourouma a été condamné à un an d’emprisonnement plus la confiscation du véhicule ainsi que la quantité de drogue saisie.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Lire

Kindia : près de 200 kg de chanvre indien incinérés par les autorités

6 mars 2019 à 19 07 25 03253

Une importante quantité de chanvre indien a été incinérée ce mercredi, 6 mars 2019, dans la forêt classée de Fotombé, située dans la commune urbaine de Kindia. La cérémonie a été présidée par le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kindia en présence des autorités préfectorales et régionales, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Au total, ce sont cent quatre vingt dix neuf (199) kilogrammes de chanvre indien qui ont été incinérés par les autorités. Selon nos informations, cette quantité de chanvre indien comprend 115 kilogrammes, saisis dans la nuit du dimanche 18 septembre 2018 par la compagnie de la gendarmerie régionale, ainsi que 84 kg saisis par une patrouille du camp de la première région militaire de Kindia.

Interrogé par notre reporter, le Procureur, Mamadou Dian Bora Diallo est revenu sur les circonstances de la saisie de cette drogue. « Effectivement, courant mois de septembre, la compagnie de la gendarmerie régionale de Kindia a découvert, lors d’une patrouille suite à l’indication d’un citoyen, dans le district de Khaly, 155 kg des chanvre indien. Ils sont venus trouver cette quantité sous un arbre. Il n’y avait personne à côté. Donc, un PV de saisie a été effectué. Des enquêtes ont été déclenchées pour rechercher les auteurs.

Parallèlement, la patrouille du camp de la première région militaire, sous le commandement du Colonel Ibrahima Kalil Condé, a aussi eu à saisir une autre quantité de 84 kg à travers une autre patrouille. Donc, vu les conditions de stockage de cette quantité, vu aussi le risque sanitaire, le risque de dissipation et autres qui incombent à cette garde, nous avons décidé, avec madame la gouverneure de la région de Kindia, de monsieur le préfet, du commandant du camp et toutes les autorités que voyez ici, de procéder à l’incinération sous la supervision de la direction régionale de l’environnement », a expliqué l’empereur des poursuites.

Pour sa part, le directeur régional de l’Environnement, des Eaux et Forêts de Kindia, Lanfia Diané a salué la promptitude du procureur et des autorités dans ce dossier. « Je remercie le procureur, les autorités, les services de défense et de sécurité qui ne ménagent aucun effort pour traquer les trafiquants de drogue, ensuite la promptitude dans les événements. C’est ce qui nous a emmenés à l’incinération aujourd’hui », a dit monsieur Diané.

De son coté, le Colonel Ibrahima Kalil Condé a félicité toutes les autorités pour cette initiative qui entre dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité. « Le président de la République a dédié son mandat aux jeunes. Donc tout jeune, tout chef de famille, tout bon cadre a le devoir sacré de protéger cette jeunesse. Et, la meilleure manière, c’est d’éloigner tous les produits qui peuvent nuire à la jeunesse.

Avec la réforme du secteur de la sécurité, nous avons maintenant une bonne collaboration entre les services de défense et de sécurité. Nous sommes tenus à coopérer. C’est pourquoi, nous avons activé une patrouille mixte, tous les jours à partir de la garnison de Kindia, notamment la gendarmerie, la police, l’armée, la douane. Il faut saluer l’accompagnement des autorités à tous les niveaux », s’est félicité l’officier.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628516796

Lire

Siguiri : saisie de plus de 700 kg de drogue

30 juillet 2018 à 21 09 09 07097

La CMIS N°15 de Siguiri vient de mettre main sur une importante quantité de drogue en provenance du Mali pour la Guinée. Les agents de police ont réussi à intercepter plus de 700 kilogrammes de chanvre indien qui étaient destinés à être vendus en Guinée. Une personne a été arrêtée mais les vrais propriétaires de la marchandise ont réussi à s’en fuir, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Lire

Poursuivis pour détention de la drogue, ils rentrent chez eux, condamnés avec sursis

20 septembre 2016 à 10 10 23 09239

DroguePoursuivis pour détention illégale et consommation de chanvre indien, les prévenus Abdoulaye Diallo et Mamoudou Bah ont été solidairement condamnés à 8 mois d’emprisonnement, assortis de sursis. Cette sentence a été rendue, hier lundi 19 septembre 2016, par le Tribunal de Première Instance de Dixinn, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Circulation, vente et consommation de la drogue en Guinée : 2.5 tonnes saisies

24 août 2016 à 12 12 33 08338

sanoyahMalgré plusieurs actions d’éclats, le chanvre indien continue de circuler, d’être vendu et consommé en République de Guinée. Dans la matinée de ce mercredi 24 août 2016, les médias guinéens ont assisté à la présentation de 2.5 tonnes de chanvre indien qui ont été saisies en moins de six mois (du mois de mars à nos jours) par une brigade mixte de la gendarmerie et de la douane, a constaté Guineematin.com à Sanoyah, dans la préfecture de Coyah.

Lire