Comme annoncé précédemment, un agent de la société de sécurité LAGUIPRES a été tué dans l’incendie qui a provoqué l’effondrement d’un immeuble mardi soir à la Minière. Et ce décès d’un agent de secours, a amené certains à remettre en doute le niveau de formation ou encore d’équipement des pompiers de la société. Le directeur général de LAGUIPRES est sorti donc pour s’expliquer sur cette situation.

Lorsque l’agent de LAGUIPRES a trouvé la mort dans l’incendie survenu à la Minière mardi soir, le directeur général de la société était tout près de lui sur le terrain. Pour parler donc de cette perte en vie humaine que sa société a enregistrée, monsieur Macka Barry se montre d’abord très affligé par ce drame. « Je suis extrêmement touché, vous ne pouvez pas imaginer jusqu’à quel point je suis touché. Moi qui suis le directeur, hier j’étais à 5 mètres de lui. J’étais avec le ministre de la sécurité, on a failli nous-mêmes laisser nos vies dans cet incendie », témoigne le premier responsable de LAGUIPRES, l’air sous le choc.

Pour monsieur Barry, il est évident et indéniable, que la mort de son agent relève d’un accident. Sinon, ce dernier était suffisamment bien formé et équipé avant d’aller sur le terrain, explique-t-il : « Ce n’est pas un manque de professionnalisme, nos pompiers ont été formés par les pompiers de Paris dans le cadre de la coopération française. Nos pompiers ont eu la même formation que les pompiers de l’Etat, ils ont fait les mêmes exercices, donc ce sont vraiment des professionnels. Ce qui lui est arrivé, c’est que c’est l’immeuble qui s’est effondré. A l’intérieur de l’immeuble, il n’y avait que des produits hautement inflammables. Y’avait des pneus, de la peinture et des diluants, c’est comme si vous mettez du feu sur de l’essence. En plus, les portes des magasins étaient fermées, donc il n’y avait pas de possibilité d’intervenir directement à la source de l’incendie. Ce qui fait qu’à un moment donné, ça a explosé et c’est ce qui est tombé sur lui ».

Le directeur général de LAGUIPRES en a profité aussi pour revenir sur quelques difficultés que la société de sécurité rencontre sur le terrain. Difficultés dues en grande partie selon lui, à l’ignorance des citoyens de la gestion des incendies. « Nous nous sommes lancés dans un domaine que les gens ne maitrisent pas trop, ici quand on a un feu tout le monde pense que c’est à l’Etat d’intervenir. Donc, les gens n’ont pas la notion de payer pour une intervention. Et nous, on a créé cette société pour nos clients privés, c’est-à-dire qu’on a créé un package. On donne des extincteurs, on fait la formation, on met les détecteurs de fumée à disposition, on a aussi l’intervention des pompiers. On est en collaboration avec deux sociétés d’assurance, qui dans le pire des cas, si on n’arrive pas à utiliser tous les moyens disponibles pour éviter l’incendie, l’assurance est prête à vous payer à hauteur de 280 millions. Tout ça, pour un abonnement de 3 millions de francs la première année et 2 500 000 de francs la deuxième année. Mais avec tout ça, on n’arrive pas à avoir de clients. Et aujourd’hui, quand il y’a du feu tout le monde pense à appeler LAGUIPRES. Et moi je suis patriote, je ne peux pas laisser une maison brûler parce que son propriétaire n’est pas mon client. Donc le plus souvent, nous intervenons gratuitement alors que nous sommes une société privée. Sur 10 interventions, y’a que un ou deux qui nous donnent 1 million ou 2 millions de francs pour le carburant. Nous sommes censés intervenir chez nos clients, mais aujourd’hui on nous appelle de partout. Parfois même quand nous arrivons en retard, les gens nous caillassent, ils pensent que nous sommes des agents de l’Etat », a expliqué Macka Barry.

Le responsable de LAGUIPRES assure que sa société a des moyens matériels et humains lui permettant d’épauler l’Etat à éteindre n’importe quel feu en Guinée, mais qu’elle manque de moyens financiers pour le faire. C’est pourquoi il souhaite donc avoir un partenariat avec l’Etat pour pouvoir être beaucoup plus opérationnel sur le terrain.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Guineematin