EbolaCe jeudi 24 juillet 2014, a eu lieu la cérémonie de lancement officiel des activités du centre sous-régional de coordination de la riposte à l’épidémie Ebola. La cérémonie a réuni, outre les partenaires de la santé, le Premier chef du gouvernement, le ministre de la santé et celui de la Communication.

Dans son allocution, le Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, Dr. Luis Gomes Sambo a tout d’abord remercié le Président Alpha Condé pour son leadership et son engagement dans la recherche des solutions visant à améliorer la santé des populations.

Selon Dr Luis Gomes Sambo, l’épidémie très préoccupante a déjà occasionné un nombre important de pertes en vies humaines : « A ce jour, un total de 1093 cas et 660 décès ont été enregistrés dans les trois pays affectés, à savoir la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone », a-t-il dit.

Pour lui, au regard de la persistance de la maladie dans ces pays et du risque de propagation internationale, l’OMS a organisé en début juillet une réunion d’urgence des ministères de la santé de l’Afrique de l’Ouest. Une réunion qui a recommandé à l’OMS de mettre en place un Centre de Coordination de la riposte à Ebola.

« Ce centre permettra un suivi en temps réel des activités de lutte contre la maladie, en lien avec les comités nationaux de lutte  et les équipes déployées sur le terrain. Il facilitera également le déploiement des ressources humaines et technologiques sur des bases factuelles », a ajouté Dr. Luis Gomes Sambo.

Prenant la parole, le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, visiblement très satisfait, a remercié tous les partenaires de la Guinée qui interviennent dans la lutte contre l’épidémie Ebola.

Pour lui, ce qui reste maintenant, c’est de voir ce que les guinéens sont capables de faire : « Il y a un proverbe qui dit, si on te lave le dos, il faut te laver le ventre », a-t-il rappelé avant de lancer un appel aux populations de respecter les règles d’hygiènes. « La maladie est autour de nous, elle n’est pas encore partie. Les mesures de rigueurs doivent être respectées permanemment», a insisté Mohamed Saïd Fofana.

Fatoumata Yacine Sylla

 

Commentaires