A l’occasion d’une interview accordée à deux reporters de Guineematin.com hier, mercredi, 09 août 2017, Dr. Sékou Goureissy Condé, président de la Convention des Acteurs Non Étatiques de Guinée (CANEG) s’est prononcé sur plusieurs sujets de l’actualité nationale. L’ancien ministre du Général Lansana Conté en charge de la Sécurité a donné son point de vue sur les dernières manifestations de l’opposition républicaine, le dernier arrêt de la Cour Constitutionnelle sur la CENI, le débat sur une CENI politique ou technique, etc.

Saluant la disposition du Gouvernement qui a permis à l’opposition d’avoir une manifestation « autorisée » et encadrée par les forces de l’ordre, l’ancien médiateur de la République ne s’est pas inscrits dans le concert de ceux qui applaudissent l’attitude du chef de file de l’opposition guinéenne le jour de la marche, le 02 août 2017.

Tout d’abord, Dr. Sékou Goureissy Condé a tenu à rappeler que le président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo, est la deuxième personnalité politique de la République de Guinée. A ce titre, Goureissy Condé estime qu’il n’a pas à parler avec un commandant de la police. Le fait de descendre de son véhicule pour aller serrer la main au colonel Ansoumane Camara dit Bafoé met le président de la CANEG mal à l’aise. « Les forces de l’ordre ne sont pas ses interlocuteurs… », précise l’ancien ministre de la Sécurité.

En attendant le décryptage, Guineematin.com vous propose la version vidéo de cette interview : intégralité !





Interview réalisée par Ibrahima Sory Diallo et Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com