Mamady CAMARA, un garçonnet âgé d’à peine 4 ans, vit avec ses parents dans la commune urbaine de Kérouané. Sa main droite porte encore les stigmates de la brûlure qu’il a subie il n’y a pas longtemps. C’est sa propre mère qui lui a infligé cette correction, a appris sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Les faits se sont produits au quartier Nasser marché, dans la commune urbaine de Kérouané, à l’Est de la Guinée. Selon nos informations, Mamady Camara aurait pris un bonbon sur la table de sa tante qui est marchande. Un bonbon d’une valeur de 500 francs guinéens. Furieuse devant cet état de fait, la bonne femme a tout simplement brûlé la main de son enfant.

Rencontré par notre reporter, le garçon raconte, les larmes aux yeux, ce qui lui est arrivé. Mohamed Camara dit surtout vivre la peur au ventre.

Selon une source proche de la direction préfectorale de la petite enfance, quand les faits se sont produits, la femme a été conduite à la gendarmerie par le chef de quartier. Elle a été libérée ce mardi 10 octobre 2017, après avoir passé près d’un mois à la gendarmerie.

Grâce au concours de ladite direction préfectorale, le pauvre petit garçon suit actuellement un traitement et recouvre peu à peu sa santé.

De Kérouané, Paul Kamano pour Guineematin.com

Facebook Comments