280px-GN-KankanA Kankan, une région située au Nord- Est de Conakry, un chasseur traditionnel a été mis en prison pour avoir tué un éléphant ivoirien, a constaté guineematin.com sur place.

Tout est partie quand les autorités ivoiriennes sont venues informer leurs homologues guinéens de la présence d’un éléphant ivoirien sur le sol Guinéen, notamment dans la sous-préfecture de Boula. Pour une mesure de sécurité de l’animal,  cette information fut diffuser par les autorités de la sous préfecture de Boula au niveau de tous les chasseurs de la localité.

Malgré la diffusion de l’information, le pire n’a pas pu être évité. Puisque dans la nuit du vendredi 28 juin 2014, aux environs de 4 heures du matin, Sékou Doumbouya, né en 1984 à Boula et chasseur de son état a croisé l’animal avant de lui criblé de balles.

Comme il est de coutume chez les donzos, quand tu tue un animal, tu dois lui couper la queue et aller présenter au doyen des chasseurs. Interrogé sur les circonstances de son acte, Sékou Doumbouya dit n’avoir pas reconnu l’animal.

Aussitôt informées, les autorités et le procureur du tribunal de première instance de Kankan, M. Abdoulaye Sampou se sont saisie de l’affaire. C’est ainsi que le chasseur, Sékou Doumbouya a été mis aux arrêts par les forces de sécurité.

Aux dernières nouvelles, Sékou Doumbouya se trouverait à la maison centrale de Kankan entrain de méditer sur son sort. Que même les nations unies sont saisies du dossier. Son procès aura lieu le jeudi 10 juillet 2014 à Kankan.

Moussa Tatakourou Diawara pour guineematin.com

Facebook Comments