uprL’assemblée générale hebdomadaire de l’UPR s’est tenue hier, samedi 24septembre 2016, à son siège national, à la Minière, a en constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Parmi les présents à cette rencontre, le premier vice-président  du parti et gouverneur  de la région de Mamou, Amadou Oury Lemmy Diallo, le deuxième vice- président du parti, Elhadj Salim Bah, la présidente nationale des femmes du parti, Hadja Mariama Baldé…

Des sujets relatifs aux préparatifs des élections communales et communautaires, la redynamisation et la restructuration à la base du parti ont été entre autres points à l’ordre du jour.

Dans sa communication, le gouverneur de la  région de Mamou a commencé par dire être très chargé et qu’il ne pourra donc pas rester jusqu’à la fin de la séance. Il a ainsi demandé à Hadja Mariama Baldé de présider l’assemblée jusqu’à l’arrivé de Bah Salim.

« Je présente mes excuses, je suis attendu à Mamou ; car, j’ai un programme qui doit m’emmener notamment à Pita dès demain matin. C’est la seule raison qui m’emmène à vous quitter », s’est-il excusé.

Cependant, avant de quitter il s’est adressé aux militants sur les élections en vues. Il leur a demandé de se battre pour que l’UPR ratisse large. «Nous devons tous nous donner les mains, replier les manches et travailler pour que le jour des élections qu’on sorte parmi les gagnants ; car, c’est la tâche que le président du parti, Elhadj Bah Ousmane, nous a assigné avant de partir pour le Canada », a-t-il lancé aux militants avant de quitter.

elhadj-bah-salimPour sa part, le quatrième vice-président de l’assemblée nationale, Elhadj Salim Bah, a dit avoir communiqué avec les 45 fédérations de l’intérieur du pays sur les élections de proximités à venir. « Cela veut dire que nous avons tant de CR où nous allons postuler parce que  c’est déjà examiné. Ils ont fait les diagnostics, ils ont fait les analyses et chaque fédérations ou sections, les gens sont engagés », a-t-il dit.

Selon lui,  l’aboutissement de ces élections n’est rien d’autres que pour conquérir le pouvoir.  « L’aboutissement de cette bataille, notre objectif, c’est de conquérir le pouvoir par les urnes. Ça, c’est des élections de proximités, qu’on appelle aussi élection de base. Donc, nous vous invitons à se battre pour qu’on réussisse », a-t-il motivé les militants

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél : 654 416 922/664 413 227

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin