incendieUn incendie mortel, apparemment causé par un court-circuit, s’est produit la nuit dernière, au secteur Ansoumanyah Colline, relevant de la commune urbaine de Dubréka. C’est une femme et trois de ses enfants qui y ont perdu la vie, a constaté Guineematin.com, ce vendredi  30 septembre 2016, à travers un de ses reporters.

incendie-sory-sow-temoin

Ibrahima Sory Sow, un des secouristes

Selon monsieur Ibrahima Sory Sow, un des secouristes, c’est au retour du courant électrique que la maison a pris feu. « C’est un court circuit qui s’est produit ici vers 2 heures 15 minutes. La grande maison a pris feu. La femme qui habite aux annexes a entendu du bruit. C’étaient les cris de la femme décédée, qui demandait de l’aide. Donc la femme qui loge à l’annexe est sortie pour appeler au secours. Après nous sommes venus trouver qu’il y avait trop de fumée. On cherché un bois pour casser la porte. On a fait sorti la femme avec ses enfants. Mais, ils étaient morts à cause de la fumée. Il y avait 4 personnes, la femme et ses 3 enfants. Ils sont tous morts. Il y a une clinique à côté, on les a envoyé là-bas pour essayer de les sauver mais on n’a pas trouvé le docteur là-bas, il était chez lui », a expliqué monsieur Sow.

incendie-chef-secteur

Ansoumayah Colline, monsieur Mamadou Barry

Interrogé sur le drame, le chef du secteur d’Ansoumayah Colline, monsieur Mamadou Barry, est revenu sur le film du drame avant de dénoncer le comportement des sapeurs pompiers : « on a appelé les sapeurs pompiers juste après le drame, mais jusqu’à maintenant (11 heures, ndlr) ils ne sont pas là. Après, on a appelé le maire de la commune de Dubréka, le  chef du quartier et tous les sages. Nous tous qui étions là, on a pu éteindre le feu. Ce ne sont pas tous les effets qui sont partis en fumée mais, malheureusement il y a eu 4 morts. Mais c’est la fumée qui les a tué », a dit monsieur Barry.

Il faut préciser que la défunte se nomme Aissatou Diallo, née en 1984 et originaire de la sous-préfecture de Thionthian, dans la préfecture de Télimélé. Les autres victimes sont ses enfants : Mamadou Para Diallo (11 ans), Fatoumata Sira (6 ans) et Mamadou Yaya (un an et demi). Le mari de la femme, un ouvrier du nom de Mamadou Saaliou Diallo était en déplacement à Maréla dans le cadre de son travail.

Après le constat de la police et de la gendarmerie, les 4 corps ont été envoyés à la mosquée du secteur aux environs de 11 heures alors que le père de famille était en route pour Conakry.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin