aboubacar-sylla-ufcC’est la deuxième journée de désaccord sur ce point entre les émissaires de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition ! Dans la soirée de ce vendredi 30 septembre 2016, les acteurs politiques sont encore sortis annoncer aux médias qu’ils ne s’entendent pas sur le type d’élections à organiser, a appris Guineematin.com sur place.

Comme hier, les différents portes-paroles (Aboubacar Sylla de l’opposition et Damaro Camara de la mouvance présidentielle), ainsi que le président du dialogue et ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le Général Boureima Condé, ont laissé entendre qu’ils espèrent que « la nuit portera conseils » !

Bref, après un très long weekend, qui se prolongera jusqu’au lundi (à cause de la fête de l’indépendance), les acteurs politiques ont promis de se retrouver, chacun espérant que l’autre changera d’avis.

La pomme de discorde

L’opposition tient à ce que les prochaines élections concernent à la fois les communes (rurales et urbaines) et les quartiers et districts ; alors que la mouvance présidentielle veut qu’on se contente d’élire uniquement les maires. D’ailleurs, cet après-midi, Amadou Damaro Camara a révélé à la presse que la mouvance présidentielle n’est même pas d’accord que l’opposition s’accroche aux élections locales (quartiers et districts). Pour le porte parole de la mouvance présidentielle, les élections des chefs des Quartiers et présidents des Districts ne devraient même pas intéresser les partis politiques. Alors, ce dialogue qui avait démarré avec tant d’espoirs va-t-il se buter et se terminer sur ce point de désaccord ? Osons espérer le contraire !

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo est au palais du peuple pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin