Élections au Burkina, situation sociopolitique en Guinée… Algassimou Diallo à Guineematin

4 décembre 2020 à 21 09 16 121612

Algassimou Diallo, expert en développement

Expert en développement, le Guinéen Algassimou Diallo vit depuis deux ans environ au Burkina Faso, où il travaille au compte d’une organisation internationale. Activiste de la société civile et militant de la démocratie, il a suivi avec beaucoup d’intérêt les récentes élections en Guinée et au Burkina. Deux situations différentes qu’il a évoquées au cours d’un entretien avec l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouagadougou. Il s’est prononcé également sur la migration des jeunes africains vers l’occident et la question du terrorisme en Afrique.

Lire

Ville-morte de l’UFDG et de l’ANAD : « le bilan est globalement positif » (Francis Haba)

4 décembre 2020 à 8 08 26 122612

Quel bilan faut-il tirer de la journée ville-morte appelée par l’UFDG et l’ANAD ce jeudi, 3 décembre 2020, à Conakry ? Un journaliste de Guineematin.com a posé la question au président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) et membre de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD). Pépé Francis Haba, qui a accordé un entretien à notre rédaction ce jeudi soir, parle d’un bilan globalement positif.

Lire

Elections au Burina Faso : synthèse des rapports de la CEDEAO et l’UA

26 novembre 2020 à 9 09 02 110211

72 heures après la tenue du double scrutin (présidentiel et législatif) au Burkina Faso, les missions de la Communauté Economiques des Etas d’Afriques de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Africaine (UA) ont rendu public leurs rapports d’observation hier, mercredi 25 novembre 2020, dans un complexe hôtelier de Ouagadougou. Après avoir soulevé quelques manquements, qui ne sont « pas de nature à entacher la crédibilité des élections » et faire des recommandations, les deux missions ont à tour de rôle salué le caractère pacifique et consensuel qui ont caractérisé le double scrutin Bukinabè, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouagadougou.

Lire

Elections Burkina Faso : la mouvance réplique aux accusations de l’opposition

24 novembre 2020 à 12 12 57 115711

Comme annoncé précédemment, l’opposition burkinabè conteste déjà les résultats des élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. Dans une déclaration rendue publique lundi soir, 23 novembre 2020, les partis politiques signataires de l’accord politique de Ouagadougou ont rejeté les premiers résultats partiels publiés par la CENI, dénonçant de nombreuses irrégularités ayant entaché le scrutin.

Lire

Crise politique en Guinée : l’ambassadeur Thierno Ousmane répond à Emmanuel Macron (interview)

24 novembre 2020 à 7 07 25 112511

Thierno Ousmane Diallo, ambassadeur de la République de Guinée en Espagne

Au lendemain de sa nomination au poste d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée près du royaume d’Espagne, l’ancien ministre Thierno Ousmane Diallo a accordé une interview à Guineematin.com, le samedi dernier, 21 novembre 2020. Sa nomination, la crise post-électorale dans notre pays, la sortie du président français sur la situation guinéenne, les déguerpissements à Koporo rails, ont été entre autres les sujets débattus.

Lire

Burkina Faso : la délégation de la CEDEAO félicite le peuple pour le bon déroulement du double scrutin

23 novembre 2020 à 22 10 23 112311

La mission d’observation des élections de la CEDEAO chez le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience ce lundi 23 novembre 2020 à Ouagadougou, la mission d’observation des élections, de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), conduite par l’ancien Premier ministre guinéen, Kabinet Komara. La délégation est venue féliciter le président Kaboré et toute la classe politique burkinabè, pour le bon déroulement des élections.

« Au nom de la mission de la CEDEAO, nous lui avons transmis à lui et au peuple burkinabè, nos sincères félicitations pour la qualité avec laquelle ces élections se sont déroulées sur le plan pacifique, sur le plan de la campagne, sur le plan également des débats », a déclaré Kabine Komara, à sa sortie d’audience.

Il s’est réjoui par ailleurs, de l’excellence du consensus trouvé en amont entre les acteurs politiques et qui a permis le bon déroulement du scrutin. Le chef de la mission d’observation de la CEDEAO souhaite aussi que « ce climat de paix continue et que tous les acteurs soient tenus par le même engagement du pacte politique qu’ils ont signé ». Il a émis le vœu que la classe politique dans son ensemble respecte ce pacte, et laisse le soin aux instances chargées de la proclamation des résultats d’achever leur travail.

Pour Kabinet Komara, dans les bureaux de vote visités par la mission CEDEAO, des pratiques ordinaires comme des retards et quelques problèmes logistiques ont été enregistrés et résolus au cours de la journée. « Nous avons aussi un soutien actif de la société civile, des jeunes et des femmes qui ont relevé les problèmes et les ont transmis à la CENI, qui elle-même n’a pas manqué de réagir progressivement », a ajouté le chef de délégation.

En guise de conclusion, le chef de la mission d’observation de la CEDEAO qui a déployé des équipes dans toutes les 13 régions du pays s’est dit satisfait de la participation des Burkinabè tant au vote, que lors du dépouillement du scrutin. Kabinet Komara est ainsi convaincu que, « nous aurons la chance d’avoir des résultats qui rendront compte du verdict réel c’est-à-dire le vote des Burkinabè ».

Transmis par la Direction de la communication de la présidence du Burina Faso

 

Lire

Elections au Burkina Faso : l’opposition rejette les « résultats entachés d’irrégularités »

23 novembre 2020 à 22 10 12 111211

L’opposition burkinabè rejette les premiers résultats partiels des élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020, publiés ce lundi 23 novembre. Elle l’a fait savoir à travers une déclaration ce soir lue par Tahirou Barry, candidat du mouvement pour le changement et la renaissance (MCR) et président de la conférence des candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou.

Lire

Élections au Burkina Faso 2020 : « j’appelle les Burkinabè à ne pas faire preuve de paresse » (Rock Mark Kaboré)

22 novembre 2020 à 11 11 34 113411

Rock Mark Christian Kaboré, candidat du MPP

C’est à 8 heures que le président burkinabè sortant et candidat à sa propre succession, Rock Mark Christian Kaboré, s’est acquitté de son vote au quartier Patte d’Oie. Après être sorti du bureau de vote, celui qui souhaite le suffrage universel des Burkinabès pour un second mandat a appelé ses compatriotes à ne pas faire preuve de paresse.

Lire

Arrestations d’opposants en Guinée : la colère d’Elhadj Malal Diallo de l’OGDH

14 novembre 2020 à 8 08 26 112611

Elhadj Malal Diallo, président par intérim de l’OGDH

Les arrestations et détentions d’opposants au 3ème mandat du Président Alpha Condé préoccupent les défenseurs des droits de l’homme en Guinée. Dans un entretien accordé à Guineematin.com hier, vendredi 13 novembre 2020, le président par intérim de l’Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme (OGDH) s’est prononcé sur cette situation. Elhadj Mamadou Malal Diallo dénonce une pratique « qui ne répond à aucune norme publique ».

Lire

Aliou Diallo, tué à Koloma (Conakry) : « il a reçu une balle tirée par un gendarme »

7 novembre 2020 à 8 08 04 110411

Mamadou Aliou Diallo, tué par balle à Koloma 2

Mamadou Aliou Diallo, 17 ans, élève en classe de 9ème année, est l’une des victimes des violences qui ont éclaté en Guinée au lendemain de la présidentielle du 18 octobre 2020. Le jeune homme, qui est originaire de la sous-préfecture de Sinta (Télimélé), a été tué par balle le jeudi 22 octobre, à Koloma 2, un quartier de la commune de Ratoma. Interrogé par Guineematin.com hier, vendredi 6 novembre, son père a accusé un gendarme d’avoir tiré délibérément son fils.

Lire

Guinée : Alpha Condé annonce lui-même qu’il sera candidat pour un 3ème mandat

2 septembre 2020 à 15 03 31 09319

C’est désormais officiel et le doute n’est plus permis, même si ce n’était qu’un secret de polichinelle ! Le président Alpha Condé annonce qu’il ne quittera pas le pouvoir après son second mandat. Il tient à briguer un 3ème mandat à la tête de la Guinée, malgré toutes les contestations enregistrées depuis un peu plus d’un an et qui ont fait plusieurs morts à Conakry et à l’intérieur.

Lire

La Candidature d’Alpha Condé officialisée : un soulagement pour l’Hon. Aly Kaba

2 septembre 2020 à 13 01 14 09149

L’honorable Aly Kaba, président de la majorité parlementaire

Les réactions continuent de se faire entendre suite à la publication du communiqué officialisant la candidature du président Alpha Condé à un troisième mandat. Chez les partisans du chef de l’Etat, cette nouvelle est accueillie avec beaucoup de joie. L’honorable Aly Kaba, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, salue un véritable soulagement. Il l’a dit au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce mardi, 1er septembre 2020.

Lire

Coups de force militaires, constitutionnels ou électoraux en Afrique de l’Ouest : la CEDEAO a rendez-vous avec l’Histoire

25 août 2020 à 17 05 38 08388

Communiqué : TLP s’étonne que les sanctions annoncées à la suite du sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO du 20 août 2020 se réfèrent au protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance, dont l’institution n’a jamais veillé à l’application au Mali. Les éléments déclencheurs de la crise politique et sociale actuelle au Mali trouvent leur source dans les manquements graves et répétés aux principes de la lutte contre la pauvreté et la bonne gouvernance défendus par ce protocole additionnel.

Lire

Banora (Dinguiraye) : le conseil local des jeunes à pied d’œuvre pour la paix et la cohésion sociale

15 août 2020 à 15 03 26 08268

Située à environ 71 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Dinguiraye, la commune rurale de Banora était reconnue pour être l’une des communes les plus conflictogènes de la Guinée. Cela, en raison des nombreux conflits domaniaux et parfois interethniques qui sont enregistrés dans cette localité. Mais, depuis un an, cette donne commence à changer. Avec la mise en place du conseil local de jeunes, le nombre de conflits a drastiquement baissé, a appris Guineematin.com à travers son envoyé spécial dans la localité.

Lire

Sortie de crise en Guinée : Taran Diallo propose un dialogue sincère et un gouvernement d’union nationale

7 juillet 2020 à 21 09 33 07337

Alpha Oumar Taran Diallo, président du parti Alliance Démocratique pour le Renouveau (ADR)

« Il faudrait qu’on mette en place un gouvernement d’union nationale de transition qui va s’atteler à toiletter les textes, restaurer la constitution qui a été profanée, améliorer les textes qui régissent le fonctionnement des institutions et surtout mettre en place une loi électorale permettant d’aller à une élection qui va amener une stabilité et surtout qui va amorcer un développement économique pour notre pays ». C’est la proposition de monsieur Alpha Oumar Taran Diallo, président du parti Alliance Démocratique pour le Renouveau (ADR) pour une sortie de crise en Guinée. C’était à l’occasion d’une interview qu’il a accordée à Guineematin.com ce mardi, 7 juillet 2020. L’opposant a abordé plusieurs autres sujets d’actualité, dont le chronogramme de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

Lire

Silence de la CENI pour la présidentielle de 2020 : Saïkou Yaya Barry pointe du doigt Alpha Condé

15 juin 2020 à 13 01 10 06106

Honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif de l’UFR

L’élection présidentielle en Guinée est prévue théoriquement pour le mois d’octobre prochain. Mais, jusqu’à la date de ce lundi, 15 juin 2020, il n’y aucune visibilité sur ce qui est entrepris par la décriée Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Joint au téléphone ce lundi 15 juin 2020, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR) impute la responsabilité de ce retard au président Alpha Condé qui n’a jamais voulu que les élections se tiennent à date dans notre pays.

Lire

Présidentielle d’octobre : « elle se tiendra à bonne date », assure Souleymane Keïta du RPG

15 juin 2020 à 13 01 05 06056

Honorable Souleymane Keïta, coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel, ancien conseiller chargé de missions du président Alpha Condé

A quatre mois de l’élection présidentielle qui doit en principe se tenir en octobre prochain en Guinée, le doute est grand quant au respect de cette échéance. Des voix commencent d’ailleurs à s’élever dans les rangs de l’opposition pour dénoncer le manque de volonté du pouvoir d’organiser cette élection à date.

Lire

Dialogue politique, gouvernement d’union nationale, réconciliation… Ce que la Nation attend du président Alpha Condé

4 juin 2020 à 8 08 49 06496

image d’archive

Les guinéens sont malheureux. Depuis l’accession à l’indépendance de leur pays, ils sont dans la souffrance. Le sang, les larmes et la misère ont été leur lot dans tous les régimes qu’ils se sont donnés. L’élite naissante a ainsi été décimée tout au long de la première République. Le pogrom de 1985 s’est installé avec douleur dans la mémoire collective comme les violences ineffables lors de la manifestation du 28 Septembre 2009. Depuis 2010, des exactions de tous ordres sont en cours et leur brutalité ainsi que leur coût en vies humaines ont choqué jusqu’au dehors des frontières du pays.

Lire

Falsification de la constitution : « la Guinée est en danger ! », prévient Bah Oury

2 juin 2020 à 6 06 30 06306

Bah Oury, ancien vice-président de l’UFDG et ancien président de l’UDD

L’ancien vice-président de l’UFDG et ancien président de l’UDD est très préoccupé par le vide juridique créé par le régime d’Alpha Condé ! Dans une série de Tweets, Bah Oury a dénoncé le malaise que vivent les Guinéens depuis le référendum contesté du 22 mars dernier. L’opposant a alors interpellé les populations sur le danger qui guette notre pays au moment où certains se battent pour appartenir au futur gouvernement qui tarde à voir le jour depuis le double scrutin contesté.

Lire

Mamou : le maire de Ouré-Kaba, Elhadj Ousmane Barry, n’est plus !

27 mai 2020 à 13 01 39 05395

Feu Elhadj Ousmane Barry, maire de Ouré-Kaba

Elhadj Ousmane Barry, le maire de la commune rurale de Ouré-Kaba, est décédé ce mercredi, 27 mai 2020, à Conakry, des suites de maladie. Selon une source proche de la famille du défunt, contactée par un reporter de Guineematin.com, c’est avant-hier, lundi, que le doyen a été conduit dans la capitale guinéenne pour des soins, après l’aggravation de sa maladie…

Lire