Le budget du chef de file de l’opposition bloqué : « on est dans la jungle… »

12 février 2019 à 8 08 32 02322

Depuis plus d’une année maintenant, le chef de file de l’opposition guinéenne ne reçoit pas son budget. Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, ne digère cet état de fait. L’opposant qui a contacté Guineematin.com par téléphone, s’en prend au Président Alpha Condé qu’il accuse de transformer la Guinée en jungle.

C’est en 2017 que Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne, a commencé à recevoir son budget de chef de file de l’opposition, en raison de 500 millions de francs guinéens par trimestre. Mais, au bout de quelques mois, le déblocage de l’argent a été arrêté. Depuis, le président de l’UFDG n’a plus rien perçu de ce budget et il n’a non plus reçu les deux véhicules prévus par la loi portant sur le chef de file de l’opposition.

Plus d’une année après, le vice-président de l’UFDG s’insurge contre cette situation. Dr Fodé Oussou Fofana rappelle d’abord que ce budget n’est pas une subvention qui est donnée à l’UFDG, encore moins une aumône. « Cette affaire de chef de file de l’opposition et le budget qui est lié est du domaine de la loi. Ce n’est pas la volonté de monsieur Alpha Condé, ce n’est pas son argent, ce n’est pas lui qui paye, c’est du domaine de la loi. C’est la loi qui dit que le chef de file de l’opposition, c’est le leader du parti de l’opposition qui a le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale.

Et c’est la même qui dit que le chef de file de l’opposition a droit à un budget qui a été voté. Ce n’est pas honteux donc de prendre l’argent du budget du chef de file de l’opposition. C’est comme le Président de l’Assemblée nationale qui a un budget de souveraineté, c’est comme le Président de la République qui a un budget de souveraineté, c’est comme le Président de la Cour suprême, c’est comme les présidents de toutes les institutions qui ont un budget », a déclaré le président du groupe parlementaire Libéral-Démocrate à l’Assemblée nationale.

Parlant du blocage de ce budget et de tous les avantages consacrés au chef de file de l’opposition, Fodé Oussou Fofana estime que c’est « parce qu’on est dans la jungle, on est dans la merde. Alpha Condé fait ce qu’il veut, il traite les Guinéens comme il veut, il n’y a personne qui peut ouvrir les yeux pour dire que ce n’est pas normal ce qu’il fait. Sinon, un Président de la République n’a aucune autorité de bloquer un budget d’une institution qui est consacrée par la loi. Parce que ce n’est pas de l’aumône qu’il donne, c’est du domaine de la loi. On n’a pas besoin de s’entendre avec le chef de file de l’opposition pour lui donner son donner son budget. Si la loi dit de lui donner un budget, il doit le recevoir ».

L’opposant précise toutefois, que sa sortie ne vise pas à réclamer le budget du chef de file de l’opposition mais elle vise plutôt à dénoncer cette autre violation manifeste de la loi par le Président Alpha Condé. « De toutes les façons, on ne se bat pas pour un budget de chef de file de l’opposition. Notre objectif, c’est d’amener Cellou à Sékhoutouréya. Mais ce qui est énervant, c’est le fait que monsieur Alpha Condé instaure la dictature et fait ce qu’il veut. C’est comme si l’argent de la Guinée est devenu son argent, il le donne à qui il veut », a-t-il expliqué.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Lire

Le ministre Keïra sur les tueries de manifestants : « ceux qui ont tué les jeunes sont des voyous »

8 décembre 2018 à 9 09 06 120612

Comme annoncé dans nos précédentes publications, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Alpha Ibrahima Keïra, était hier vendredi, 07 décembre 2018, face aux députés pour défendre le budget 2019 de son département et demander son approbation par les parlementaires. Et à cette occasion, le ministre a dû s’expliquer sur les tueries de 103 jeunes enregistrées lors des manifestations de l’opposition à Conakry.

Lire

Départ de l’opposition : Telliano perd son poste au Parlement

6 décembre 2018 à 10 10 37 123712

Le départ de Jean Marc Telliano de l’opposition républicaine fait ses effets jusqu’au sein du Parlement. L’UFDG qui l’avait porté à la tête de la commission fonction publique, affaires sociales et affaires religieuses, a décidé de lui retirer la direction de cette commission. Le président du RDIG est remplacé par madame Assiatou Bah Diallo, épouse de feu Siradiou Diallo, a appris un reporter de Guineematin.com sur place.

Lire

Grève de la faim : Faya Millimono et Cie chassés par la police

5 décembre 2018 à 12 12 05 120512

Comme prévu, le Bloc Libéral a lancé ce mercredi, 05 décembre 2018, sa grève de la faim pour protester contre la militarisation de l’Axe et la non reprise des cours dans les écoles. Dr Faya Millimono, le président du parti, et ses collaborateurs sont allés s’installer sur l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry où ils comptaient passer quatre jours.

Lire

Marche de l’opposition : circulation normale sur la route Le Prince

29 novembre 2018 à 9 09 43 114311

L’opposition républicaine appelle ses partisans à une marche pacifique ce jeudi de Dixinn au Palais du Peuple, quelques jours après la militarisation de certaines parties de la ville de Conakry. La circulation routière est normale ce matin entre Cosa-Bambeto-Hamdallaye, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Marche de l’opposition : un jeune blessé à Hamdallaye

15 novembre 2018 à 16 04 23 112311

Abdoul Razzak Diallo, âgé de 20 ans, a été blessé par un projectile dont la nature n’est pour le moment pas précisée par le médecin qui l’a reçu à l’hôpital Jean Paul II de Taouyah, dans la commune de Ratoma, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Lire

Faranah : les assurances et les exhortations du nouveau maire de la ville

6 novembre 2018 à 13 01 42 114211

Près de trois semaines après son élection, le nouveau maire indépendant de la ville de Faranah a pris fonction hier lundi, 05 novembre 2018. A cette occasion, Oumar Camara a promis d’être le maire de tous les habitants de la ville et d’impulser un nouveau souffle à la commune urbaine pour la mettre sur le chemin du développement, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

« Choqué par l’arrogance du pouvoir », Cellou Dalein se radicalise : vidéo

29 octobre 2018 à 10 10 14 101410

Cellou Dalein Diallo

« La sûreté est en train de se remplir ; mais, nous n’avons pas droit de les abandonner ! Et, la meilleure manière de lutter pour leur libération, c’est de continuer la résistance. Si nous baissons les bras, c’est terminé ! Il ne s’agit pas d’aller négocier avec le gouvernement la libération de celui-ci, de celui-là, organisons-nous, soyons dans la rue, manifestons, montrons notre indignation. Il ne faut pas me dire d’aller chercher leur libération. Je ne négocie pas avec le gouvernement. Donc, la meilleure négociation, c’est la rue, les manifestations. S’ils veulent, ils nous envoient tous en prison ; mais, ne reculons pas », a notamment annoncé Cellou Dalein Diallo qui appelle ses militants à ne pas oublier ceux qui ont donné leurs vies pour l’avènement de la démocratie dans notre pays.

Lire

Cellou Dalein très énervé : « ils tuent nos enfants, refusent la justice et n’ont pas peur de Dieu »

26 octobre 2018 à 12 12 10 101010

« Nous, nous sommes engagés dans ce combat avec des risques énormes : les risques d’être tués, d’être blessés, bastonnés, emprisonnés ; mais, c’est contre cela que nous sommes engagés. Si chacun d’entre nous ne s’occupe que de ses affaires, personne ne se lève pour défendre les autres, ça ne peut pas marcher. Voilà pourquoi nous devons tous nous lever pour continuer le combat », a notamment expliqué le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo, à la famille de feu Mamadou Samba Diallo.

Lire

Urgent : un jeune tué par balle à Cosa

23 octobre 2018 à 20 08 07 100710

La folle journée de protestation de l’opposition guinéenne et la répression de la marche par les agents des forces de sécurité viennent d’allonger la longue liste des victimes des troubles politiques en République de Guinée.

Lire

Clôture de la session des lois : Fodé Oussou et Kori Kindiano s’insurgent contre l’absence des ministres

5 juillet 2018 à 17 05 09 07097

Après plusieurs heures de débats entre les députés et certains membres du gouvernement, l’heure est à la clôture de la session des lois. Avant les deux discours officiels, notamment celui du ministre conseiller, représentant du chef de l’État auprès des institutions et celui du président de l’Assemblée nationale, le président du groupe parlementaire libéral démocrate, Dr Fodé Oussou Fofana s’est insurgé contre l’absence remarquable des membres du gouvernement. Une remarque soutenue par le président de l’Assemblée nationale, honorable Claude Kory Kondiano, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Lire

Hausse du prix du carburant : « le peuple va réagir », pense Fodé Oussou

2 juillet 2018 à 10 10 56 07567

La hausse du prix du carburant qui passe de 8 000 à 10 000 francs guinéens par litre suscite une vague de réactions en Guinée. Interrogé par Guineematin.com sur cette décision du gouvernement guinéen annoncée samedi soir, le vice-président de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana, dénonce une décision inadmissible que le peuple de Guinée ne doit pas accepter.

Lire

Primature : une délégation de l’UFDG chez Kassory Fofana

11 juin 2018 à 16 04 30 06306

Dans l’après-midi de ce lundi, 11 juin 2018, une délégation du principal parti de l’opposition guinéenne s’est rendue à la Primature pour déposer le mémorandum contenant les points de désaccords entre le pouvoir et l’opposition, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est actuellement à la Primature.

Lire

Guinée : Cellou Dalein annonce de nouvelles manifestations (vidéos)

11 juin 2018 à 11 11 45 06456

Plus de quatre (4) mois après les élections locales, la Guinée attend toujours les nouveaux élus ! Face à ses militants et sympathisants mobilisés à son siège pour l’assemblée générale hebdomadaire du samedi dernier, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne a annoncé de nouvelles manifestations de rue pour exiger « les vrais résultats », rappelant qu’il n’accepteront jamais les résultats « falsifiés » par les Commissions administratives de centralisation des résultats, confirmés par la CENI.

Lire

Makanera sur la déclaration des biens des ministres : « ça n’a aucune importance »

29 mai 2018 à 14 02 38 05385

Alhousseny Makanera Kaké

Comme annoncé dans nos précédentes publications, le nouveau Premier ministre et son équipe gouvernementale ont entamé ce mardi 29 mai 2018, la déclaration de leurs biens avant de commencer leur service. Une pratique saluée par la société civile qui s’est battue pour le respect de cette disposition constitutionnelle.

Lire

Plainte de Cellou Dalein contre Bafoé : voici les raisons, selon Me Béa

22 mai 2018 à 17 05 07 05075

Cellou Dalein

Bafoé Camara

Comme indiqué par une précédente dépêche de Guineematin.com, le contrôleur général Ansoumane Camara, dit Bafoé, le Chef des unités d’intervention de la police, était devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn ce mardi, 22 mai 2018. Il était accompagné d’un nombre impressionnant d’agents de la police, qui ont non seulement envahi la salle d’audience, mais aussi la cour du tribunal.

Lire

Bamako : Cellou Dalein à l’investiture de Soumaïla Cissé

18 mai 2018 à 15 03 10 05105

Par Akoumba Diallo : Au Mali, l’élection présidentielle est prévue le 29 juillet 2018. L’Union pour la République et la Démocratie (URD), aidée de la Plateforme dénommée « ensemble restaurons l’espoir » a investi le député  Soumaïla Cissé candidat à cette élection. C’est ainsi que Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), chef file de l’opposition politique guinéenne et vice-président exécutif de l’Internationale Libérale a été invité à prendre part à cette cérémonie nationale d’investiture, le 12 mai, au stade du 26 mars de Bamako.

Lire