Contestation du chronogramme de la CENI : ce qu’en dit Domani Doré (RPG Arc-en-ciel)

9 juillet 2020 à 16 04 07 07077

Honorable Domani Doré, députée du RPG arc-en-ciel, porte-parole de la Mouvance Présidentielle

Les commissaires issus des rangs de l’Opposition, membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), sont montés au créneau en début de semaine pour dénoncer le chronogramme pour l’élection présidentielle de 2020. Pour l’honorable Domani Doré, porte-parole de la Mouvance Présidentielle, jointe au téléphone ce jeudi 9 juillet 2020, cette sortie est tout simplement déplorable.

Lire

Contestation du calendrier électoral par des commissaires de la CENI : « nous ne pouvons que saluer leur démarche », dit Saikou Yaya Barry (UFR)

9 juillet 2020 à 13 01 35 07357

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines

Dans une déclaration rendue publique hier, mercredi 08 juillet 2020, plusieurs commissaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), issus de l’opposition, ont dénoncé le chronogramme proposé pour la tenue des élections présidentielles à la date du 18 octobre 2020. Au lendemain de cette sortie, des responsables politiques se sont prononcés sur cette actualité qui fait les choux gras de la presse.

Lire

Fodé Mohamed Soumah aux commissaires frondeurs : « on ne peut pas vouloir d’une chose et de son contraire »

9 juillet 2020 à 13 01 16 07167

Honorable Fodé Mohamed Soumah, député à l’Assemblée nationale et président du parti GéCi (Génération Citoyenne)

Comme annoncé précédemment, des commissaires de la CENI ont dénoncé le chronogramme lié à la tenue du premier tour de l’élection présidentielle en Guinée le 18 octobre prochain. Ils ont énuméré de nombreux points qui, selon eux, ne sont pas de nature à permettre la tenue d’une élection transparente et apaisée.

Lire

Contestation du chronogramme électoral par des commissaires de la CENI : la réaction de Cellou Baldé (UFDG)

9 juillet 2020 à 13 01 10 07107

Cellou Baldé, ancien député uninominal de Labé et coordinateur des fédérations UFDG de l’intérieur du pays

Dans une déclaration signée le lundi dernier rendue public hier, mercredi 08 juillet 2020, plusieurs commissaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ont dénoncé le chronogramme électoral proposé par leur institution. A travers leur sortie, ces commissaires, issus de l’opposition, ont démontré plusieurs failles dans le chronogramme proposé par l’organe en charge des élections en Guinée.

Lire

Guinée : Bah Oury demande aux commissaires « frondeurs » de couper le cordon ombilical avec la CENI

9 juillet 2020 à 12 12 46 07467

Bah Oury

Dans une déclaration rendue publique récemment, des membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ont dénoncé le chronogramme fixé par l’institution pour la tenue du premier tour de la présidentielle en Guinée en octobre prochain. Interrogé à ce sujet ce jeudi, 9 juillet 2020, l’opposant Bah Oury salue la démarche de ces commissaires et les invite à aller jusqu’au bout.

Lire

N’zérékoré : Cécé Loua de l’UFR va-t-il rejoindre le RPG Arc-en-ciel ?

8 juillet 2020 à 10 10 22 07227

Cécé Loua, Coordinateur régional de l’UFR et conseiller du FNDC N’Zérékoré

L’ancien maire de la commune urbaine de N’Zérékoré, Cécé Loua, membre influent de l’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), pourrait rejoindre la mouvance présidentielle. Selon nos informations, des pourparlers auraient été amorcés dans son village natal de Gbouo, dans la sous-préfecture de Soulouta, depuis son arrestation à Conakry et sa déportation à Kankan après les événements meurtriers du 22 au 24 mars, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Parlement : le Président de la Majorité parlementaire fait le bilan de la session

6 juillet 2020 à 17 05 51 07517

Honorable Aly Kaba, président du Groupe parlementaire RPG arc-en-ciel

Après deux mois de session parlementaire (mai et juin 2020), les députés sont allés en vacances jusqu’au 5 octobre prochain. Ce qui ouvre la possibilité aux honorables députés de procéder au bilan de cette première session de la 9ème législature, ouverte le 21 avril dernier et clôturée le samedi dernier, 04 juillet 2020.

Lire

Manifestation du FNDC : Abdoulaye Kourouma se dit « trop petit » pour s’y opposer

5 juillet 2020 à 12 12 42 07427

Honorable Abdoulaye Kourouma, président du parti RRD

Les réactions se multiplient au sein de la classe politique guinéenne suite au récent appel du FNDC, qui a invité les Guinéens à une manifestation de rue le 20 juillet 2020, pour exiger le départ du président Alpha Condé. Alors que la mouvance présidentielle et certains petits partis d’opposition non membres du Front National pour la Défense de la Constitution dénoncent cette sortie, Abdoulaye Kourouma, lui, ne s’y oppose pas. Le président du parti RRD et député à l’Assemblée nationale, rappelle que la manifestation est un droit constitutionnel et indique qu’il ne peut nullement s’opposer à son exercice.

Lire

Damaro Camara aux opposants : « on ne négocie pas sur l’impossible »

4 juillet 2020 à 18 06 07 07077

Honorable Amadou Damaro Camara, président de l’Assemblée nationale

Alors qu’on ne l’entendait pas sur les sujets d’actualité depuis son élection à la tête de l’Assemblée nationale guinéenne, l’honorable Amadou Damaro Camara a animé une conférence de presse ce samedi, 4 juillet 2020, juste après la clôture de la première session spéciale de la législature qu’il dirige. Il s’est prononcé notamment sur les exigences de l’opposition pour participer à un éventuel dialogue politique, au nombre desquelles figure la dissolution de l’actuel parlement, non reconnu par les opposants. Ce cadre du parti au pouvoir a laissé entendre qu’il est impossible de négocier sur les préalables posés par l’opposition.

Lire

Obsèques des jeunes tués lors des manifs du FNDC : vive émotion chez les parents des victimes

4 juillet 2020 à 13 01 06 07067


Comme annoncé précédemment, les dernières victimes de la lutte contre le changement de la constitution guinéenne ont été inhumées hier, vendredi 03 juillet 2020, à Conakry. Huit (8) jeunes tués lors des manifestations appelées par le FNDC en janvier, février et mars 2020, ont rejoint leur dernière demeure au cimetière de Bambéto, dans la commune de Ratoma. Les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution et leurs partisans se sont massivement mobilisés par prendre part à la marche funèbre organisée à cette occasion.

Lire

Adoption de la loi sur la HAC : voici pourquoi Baadiko a refusé de voter ?

3 juillet 2020 à 22 10 04 07047

Honorable Mamadou Baadiko Bah, président du parti UFD

A l’occasion de la session plénière de l’Assemblée Nationale, tenue ce vendredi 3 juillet 2020, six (6) textes de lois ont été votés par les députés. Parmi ces textes, figure le projet de loi organique portant composition, organisation, et fonctionnement de la Haute Autorité de la Communication (HAC). Ce projet a été adopté à une majorité écrasante des députés. Toutefois, le député Mamadou Bah Baadiko a opté pour l’abstention compte-tenu de certains facteurs, rapporte un des reporters de Guieematin.com qui a suivi la séance.

Lire

Obsèques des martyrs du FNDC : « ce que nous vivons aujourd’hui doit nous encourager à davantage de lutte »

3 juillet 2020 à 18 06 23 07237

Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC

Comme annoncé précédemment, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a accompagné à leur dernière demeure les 8 victimes des manifestations contre un 3ème mandat pour Alpha Condé. La levée des corps a eu lieu à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé, où l’émotion était très forte. Pour Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC, « ces martyrs de la démocratie », ont été tués pour un idéal noble. Et c’est pourquoi, il a invité les Guinéens à se battre davantage pour honorer leurs mémoires.

Lire

Guinée : les députés (contestés) autorisent Alpha Condé à légiférer par ordonnance

2 juillet 2020 à 19 07 22 07227

Le président Alpha Condé est contesté par l’opposition et la société civile qui réclament son départ après 2 mandats à la tête de la Guinée

A partir du 5 juillet prochain, le président guinéen, Alpha Condé, est autorisé à légiférer par ordonnance. Et ce, jusqu’à l’ouverture de la prochaine session de l’Assemblée nationale (qui doit avoir lieu normalement le 5 octobre). La décision a été prise ce jeudi, 2 juillet 2020, par les députés qui ont approuvé à l’unanimité la loi d’habilitation du président de la République à prendre des ordonnances pendant les vacances parlementaires, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Marche du FNDC contre un 3ème mandat d’Alpha Condé : l’appel du GOHA

2 juillet 2020 à 1 01 04 07047

Chérif Mohamed Abdallah

Déclaration : Conformément à la décision du FNDC d’organiser une marche de protestation ce 08 juillet sur l’ensemble du territoire national, contre la soi disant nouvelle constitution et  la mascarade électorale à venir, le Groupe Organisé des Hommes  d’Affaires (GOHA) invite l’ensemble des opérateurs économiques de prouver une fois de plus, leur adhésion à l’idéal du changement en y prenant part massivement.

Lire

Installation des chefs de quartiers : pourquoi l’opposition a refusé la proposition du MATD ?

30 juin 2020 à 19 07 41 06416

Honorable Aliou Condé, vice-président de l’UFDG

Comme annoncé précédemment, des problèmes ont déjà surgi dans le processus d’installation des conseils de quartiers et de districts. A l’occasion de la première réunion technique qui a eu lieu hier, mardi 30 juin 2020, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a annoncé que la CENI ne dispose pas des résultats des quartiers et des districts sur la base desquels ces élus locaux doivent être installés. Bouréma Condé a demandé aux entités ayant pris part aux élections locales du 4 février 2018, de présenter elles-mêmes leurs propres résultats. Ce qui permettra de savoir qui a gagné dans telle ou telle localité.

Lire

Installation des chefs de quartiers : « c’est pour aider le pouvoir à gagner l’élection présidentielle »

30 juin 2020 à 12 12 33 06336

Suite au décret ordonnant l’installation des conseils de quartiers et de districts, élus le 4 février 2018, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a convié les partis politiques concernés par cette opération à une réunion technique hier, lundi 29 juin 2020. Mais, les discussions se sont heurtées déjà à un obstacle majeur qui risque de compliquer le bon déroulement de ce processus. Il s’agit de l’inexistence des résultats sur la base desquels ces élus locaux doivent être installés. En effet, aussi incroyable que cela puisse paraître, la CENI dit n’avoir pas compilé les résultats des élections communales dans les quartiers et les districts, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Kankan : accusée d’instrumentaliser les manifestants, l’opposition réplique

30 juin 2020 à 9 09 54 06546

« Nous voulons rassurer l’opinion locale et nationale que nous ne sommes ni de près ni de loin associés aux différentes manifestations contre le manque de courant à Kankan, même si cela fait partie de nos actions ». C’est en substance la réponse des partis politiques d’opposition représentés à Kankan, suite aux accusations portées contre eux par certains responsables locaux du parti au pouvoir, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Guinée : la cour d’appel de Conakry refuse la libération de Foniké Menguè

30 juin 2020 à 9 09 28 06286

Oumar Sylla dit Foniké Mengué, responsable des actions et antennes du FNDC

Oumar Sylla alias Foniké Menguè, le coordinateur des actions et des antennes du FNDC, ne va pas obtenir une remise en liberté en attendant l’ouverture de son procès. La cour d’appel de Conakry a décidé de maintenir l’opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé en prison, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Guinée : le dialogue politique est-il encore possible avant la prochaine présidentielle ?

23 juin 2020 à 17 05 11 06116

Depuis 2010, la Guinée est empêtrée dans un cercle vicieux de crises politiques. Des crises qui, par moment, ont été réglées par des pourparlers entre les protagonistes de la classe politique. Même si les conclusions de ces pourparlers (les accords politiques) ont souffert parfois dans leur mise en œuvre, elles ont tout de même permis de surmonter certains obstacles qui se sont posés à la Guinée dans la construction de sa jeune et fébrile démocratie.

Lire