f2dh-g-jpg1Dans le cadre de la Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix, l’ONG Femme Développent et Droits Humains en Guinée (F2DH-G), a fait des dons à des structures sanitaires et des personnes démunies de la capitale. Cette action, appuyée par le ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté, a eu lieu hier dimanche 06 novembre 2016, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

f2dh-gEn effet, notre consœur Moussa Yero Bah, à la tête d’une importante délégation de son ONG, s’est d’abord rendue chez Mamadou Aliou Bah, un jeune aveugle âgé de 10 ans, dont la famille habite à Koloma. En plus des dons composés notamment de vivres, la consœur a décidé, avec l’accord des parents, de prendre en charge médicalement ce jeune qui a perdu la vue à fleur de l’âge. Ensuite, c’est l’hôpital Jean Paul 2, qui a accueilli la délégation. C’est surtout le service traumatologie qui a retenu l’attention de l’ONG qui a apporté aux malades son soutien moral et matériel (des poches de riz et de sucre, ndlr). En réponse, les patients et le médecin chef, monsieur Mandian Camara, ont formulé des prières et des bénédictions pour la prospérité de l’ONG.

De l’hôpital Jean Paul II de Taouyah, les membres de la F2DH-G se sont rendus à la mosquée Fayçal, où ils ont donné plusieurs poches de vivre aux albinos. Très émue par le geste, Fatoumata Savané a, au nom des autres bénéficiaires, remercié les membres de la F2DH-G, avant d’exhorter le gouvernement à leur venir en aide : « nous demandons à l’Etat de nous aider à scolariser nos enfants et à avoir des produits pour pouvoir entretenir notre corps. Nous sommes parfois stigmatisés. Mais, nous sommes fiers de notre corps, car c’est Dieu qui nous a créé ainsi », a soutenu la bonne femme.

f2dh-g-jpg1-jpg3La dernière étape de cette œuvre de générosité, fut le service de pédiatrie de l’hôpital Ignace Dean. Là également, plusieurs poches de riz et du sucre ont été distribués. Soumah Mamadouba Souleymane, directeur du service de pédiatrie s’est dit heureux du geste à leur endroit, rappelant que la médecine pédiatre est aussi une médecine sociale. « Ici, on n’est pas comme chez les adultes où les gens ont des gros moyens quant ils sont malades. Nous, nous sommes l’avocat des enfants, on est donc obligé de nous mettre à leur disposition ou à la disposition des personnes de bonne volonté, qui viennent nous aider dans ce sens. On ne peut que se réjouir et prier pour vous », a-t-il dit.

Enfin, la Présidente de l’ONG F2DH-G, Moussa Yero Bah a dit que cet acte de générosité s’inscrit en droite ligne avec la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix. « Nous voudrions nous aussi nous démarquer, mener autrement cette semaine en venant au près des personnes alitées ou déshérités. On s’est dit que les personnes alitées auraient pu faire la même chose, mais vu qu’elles sont alitées par cette maladie, peut-être qu’elles ne se rendront pas compte qu’il y a une semaine nationale de la citoyenneté. Voilà pourquoi nous sommes venus vers eux, leur montrer qu’ils sont des citoyens à part entière. Il faut qu’eux aussi, sachent ce qui se passe dans la ville, qu’ils sachent qu’il y a des gens qui pensent à eux », a soutenu Moussa Yero Bah.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin