L’assemblée générale du parti au pouvoir s’est tenue le samedi 11 mars 2017, sous la présidence l’ancien ministre Alpha Ibrahima Keira. Au cours de cette réunion politique, un seul point était à l’ordre du jour. Les différentes communications des responsables du parti ont tourné sur la cuisine interne au sein de leur formation politique, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Crise au sein du parti au pouvoir ou volonté de restructuration ?

Président la rencontre, Alpha Ibrahima Keira a dit la nécessité d’avoir une cohésion au sein du parti « Le RPG-Arc-en-ciel est un parti national. Nous devons travailler dans le cadre de la cohésion au sein du parti et mettre un accent sur le débat démocratique, la participation de tous et de chacun à la vie du parti et cela, en conformité à nos idéaux », a-t-il dit.

Ensuite, l’ancien ministre de la fonction publique dira que « toute association, tout parti politique, toute société ou toute organisation doit s’arrêter à un certain moment pour faire une introspection et analyser tous les paramètres concourant a la réalisation de son programme de société ou de son plan d’action. Pour relancer l’appareil du parti, il a été demandé à toutes les structures nationales du parti de se réunir avec la présence de tous les membres statutaires pour réfléchir sur les voies et moyens de redynamiser le RPG-Arc-en-ciel. Il faudrait que ces réunions puissent être portées avec diligence et que les réflexions soient menées à ce que chaque responsable et militant ait droit à la parole », rappelle le ministre Keira.

De son côté, Lansana Komara a demandé aux militants d’éviter la contradiction interne pour ne pas être la risée des adversaires. « Il faut qu’on se donne la main, il faut qu’on soit ensemble. Tout ce que nous faisons doit être réfléchi. Si nous faisons avec le cœur c’est contre nous-mêmes. Le professeur Alpha Condé nous a appris à faire la politique avec la tête. Évitons la contradiction. Quand la contradiction est exacerbée, elle devient destructive. C’est pourquoi, nous convions tous les responsables à tous les niveaux à l’entente, sinon nous risquons d’être la proie de l’adversaire », prévient-il.

Il y a des espions au sein du RPG Arc en ciel ?

Pour le ministre conseiller à la présidence, Batama Sow les militants doivent refuser les contradictions personnelles « car la bataille sera rude pour les quatre années à venir. En 2010, beaucoup de personnes ne pariaient pas sur notre candidat. Les gens ont oublié que dans les cérémonies de mariage, de décès et de baptêmes, on avait tous demandé au bon Dieu de regarder ce qui est bon pour la Guinée, et donner la présidence à celui qui peut faire sortir la Guinée de l’ornière », rappelle Bantama Sow.

En outre, pour Batama Sow : « Moi, je n’ai pas d’adversaires au RPG. Je n’ai que des frères, des sœurs, des mères et des copains de lutte. Si j’ai des adversaires, je suis un garçon, je connais la politique, ceux qui veulent aider le professeur Alpha Condé, je combats avec eux », a-t-il insisté.

Enfin, Bantama Sow dit ne pas combattre les gens du RPG « Je ne combats pas les gens du RPG. Mais, si nous acceptons la cinquième colonne à notre sein, que Dieu nous épargne de ce regret. Quand un escroc rentre dans ton caleçon, enlève ton cœur sur lui. La politique est complexe, les gens savent qu’ils ne sont pas dans le RPG. Nous allons très bientôt aux élections. Les gens disent au lieu de parler de troisième mandat est ce qu’ils seront capable d’aller jusqu’en 2018. Alors, ne donnons pas l’opportunité aux autres. Battons-nous pour la Guinée jusqu’en 2020, pour commander la Guinée pendant cent ans et plus », a-t-il laissé entendre.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tel : (00224) 620848501

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin