Comme annoncé précédemment, l’affaire opposant l’homme d’affaires Kerfala Person Camara, alias KPC, à l’ancien journaliste devenu leader politique, Elhadj Thierno Mamadou Bah a démarré hier, jeudi 30 mars 2017, au tribunal de première instance de Dixinn, à l’absence du plaignant.  

Après un débat houleux entre l’avocat du plaignant, maître Pépé Antoine Lamah et l’accusé, Elhadj Thierno Mamadou Bah, le procès a été renvoyé au lundi 10 avril prochain à partir de 9 heures.

Au sortir de ce procès, contrairement à l’avocat de la défense, celui de la partie civile a dit que cette affaire n’est pas politique. « Ce dossier n’a aucun caractère politique. KPC qui se trouve être la principale victime dans ce dossier n’est pas un politicien. Alors, les principales questions c’est quoi ? Pourquoi Thierno Mamadou Bah a préféré contacter monsieur KPC pour empêcher la publication d’une vidéo qu’il a qualifiée de pas très honorable. Est-ce qu’il l’a fait pour protéger un ami ou pour se faire des sous ? », s’est interrogé l’avocat de Kerfalla KPC Camara, maître Pépé Antoine Lamah.

Par ailleurs, l’avocat de KPC a promis fermement d’user de tous arguments juridiques possibles pour prouver la culpabilité dans cette affaire de l’homme politique, Elhadj Thierno Mamadou Bah.

Dans l’espoir que la raison le remportera sur la passion dans cette affaire, le rendez est donc pris pour le lundi 10 avril 2017 pour la suite des débats.

Mamadou Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél.: 621 607 907

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin