Dans moins de 24 heures, le Horoya AC de Conakry croisera le fer avec les Congolais du Tout Puissant Mazembé de Lumunbashi, le TP Mazembe au compte de la deuxième journée des phases aller de la coupe de la CAF. C’est en prélude à ce match qui se joue demain mercredi au stade du 28 que les deux équipes ont animé une conférence de presse au siège de la Fédération Guinéenne de Football, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le Horoya AC est à sa toute première participation aux phases de poule d’une compétition africaine. Dans la matinée de ce mardi 23 mai 2017, les deux clubs se sont succédé au siège de la FEGUIFOOT pour animer une conférence.

A en croire les visiteurs, le Horoya AC de Guinée est en ascension fulgurante, mais ils tenteront d’obtenir un bon résultat loin de leur base-arrière. « Nous sommes en train de nous préparer, car nous savons que c’est un grand match. Il ne sera pas facile donc, on va se battre pour faire mieux. Faire mieux, c’est chercher à bien jouer et faire un résultat positif. Vous savez, dans des matchs pareils, on joue à l’extérieur donc, on doit être fort tactiquement, on doit chercher à jouer en bloc pour pouvoir essayer de boucher tous les passages de l’adversaire », a annoncé l’entraîneur du TP Mazembe, Pamphile Mihayo.

Sur la question de ses connaissances sur le Horoya, le coach le l’équipe de la ville de Lumunbashi atteste ne pas en savoir grand-chose. « On a essayé de regarder leur match surtout contre Super Sport de l’Afrique du Sud. C’est une très bonne équipe. J’encourage cette équipe qui est entrain de monter. On a vu de quoi ils sont capables. Mais, il faut savoir que toutes les équipes ont des points forts et des points faibles », a rajouté l’entraîneur des visiteurs.

Pour finir, Pamphile Hihayo affirme le match de ce mercredi au stade du 28 septembre contre le Horoya AC ne sera pas qu’une simple promenade de santé pour le TP Mazembe qui est venu avec tout son arsenal de combat. Il promet un match terrible même si le Horoya joue à domicile.

De son côté, l’entraîneur français du Horoya, Victor Zvunka a soulevé le problème de récupération des joueurs, difficultés de retour après le match contre les sud africains et la dernière rencontre du jeudi en championnat national.

« Le match du jeudi en championnat a été un peu difficile pour nous, parce qu’on était en Afrique du Sud pendant 8 jours. Une température qui allait jusqu’à 16 ou 17 degré avec de la pluie en fin de match. Quand on est revenu il y avait de nouveau 35 degré. Le voyage aussi, parce qu’on est arrivé à 1 heure du matin à Dakar et on a repris l’avion à 8 heures. On est donc resté dans l’aéroport pendant ces heures. Ce n’est pas évident pour la récupération », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne le match proprement dit, l’entraîneur du Horoya dit que tout est fin prêt dans la préparation et espère obtenir une victoire. « Ce match, on l’a préparé depuis maintenant une dizaine de jours. On a envoyé quelqu’un observer les joueurs, et puis avec mon adjoint, on a essayé de trouver le maximum de renseignements sur internet. On avait la chance en Afrique du Sud d’avoir avec nous une équipe qui les avait déjà rencontrés, donc on a pu avoir d’autres renseignements. C’est bien pour le match de demain. Maintenant, nous, on va essayer de mettre quelque chose pour gagner ce match », a-t-il promis.

Le capitaine du Horoya AC, Aboubacar GAL Camara a confié à la presse que ses coéquipiers sont engagés pour donner aux supporters une première victoire en phase de poule d’une compétition africaine.

Lors de la première journée, le Horoya est allé tenir en échec les sud-africains de Super Sport United (2 à 2). Dans la même poule D, le TP Mazembé l’avait emporté à domicile par 2 à 0 face aux gabonais du FC Mounana.

Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél 621 607 907

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin