En conflit ouvert avec Aboubacar Dramé, un marabout qui habite le quartier Garé, dans la commune urbaine de Kankan, Mamadou Diaye, tailleur de profession, est venu avec une arme blanche au domicile de ce dernier. A l’absence de son papa et de sa maman, c’est Mariam Dramé qui a failli payer de sa vie le courroux de monsieur Diaye, alors qu’elle avait moins de deux (02) ans, en ce mois de mars 2015.

Interpellé et détenu après avoir blessé cette fillette, Mamadou Diaye a été accusé de tentative d’assassinat. C’est par son dossier que le tribunal de première instance de Kankan a ouvert ses audiences criminelles, lancées le lundi dernier, 22 mai 2017, et dont la toute première sentence est tombée ce mercredi, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans le Nabaya.

Après deux jours de débats, parfois très houleux entre la partie civile et la défense, Mamoudou Diaye, âgé de 65 ans, a écopé de cinq de prison ferme et d’une amende de cinq millions de francs guinéens à titre provisoire, en attendant l’évaluation du préjudice subit par la victime. « Le tout, en application des articles 18, 208, 209 du code pénal, 535 et 548 du code de procédure pénal », a précisé le juge Abdoulaye Koman.

A rappeler que ces audiences criminelles concernent un total de 46 dossiers dont quinze (15) en foraine dans la préfecture voisine de Siguiri.

A suivre !

De Kankan Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin