Les fidèles musulmans de la commune urbaine de Tougué, à l’instar de ceux du monde entier, traversent actuellement la dernière décade du mois du ramadan, période ponctuée d’intenses adorations, de recherches de la miséricorde, et pendant laquelle tout musulman est à la quête de la nuit du destin, nuit où d’abondantes bénédictions jaillissent sur les croyants, rappelle un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Hommes, femmes et jeunes, tous, en ces dix dernières nuits sont en état de veille au centre de la mémorisation du coran d’Elhadj Sy Savané sis à Afia, relevant du quartier Tougué 2, dans la commune urbaine.

À une heure du matin, pendant que plusieurs personnes sont profondément plongées dans le sommeil, c’est alors commence, pour les fidèles musulmans, la prière, pour prendre fin à quatre heures du matin.

Au cours de ces trois heures d’adorations, 12 rakates sont exécutées, debout derrière l’iman aux moments de la prière. C’est le principe sauf pour les malades et autres personnes handicapées, qui pour l’occasion, sont autorisées à s’asseoir pour exécuter les prières.

En islam, explique Oustaz Ousmane Sow de la ligue islamique préfectorale de Tougué, «les dix dernières nuits du mois de ramadan sont très importantes. C’est pendant ces nuits que le destin de chacun est accompli ».

Selon le chef religieux, cette nuit est inconnue de tout humain, y compris du Prophète Mohamed (PSL). Ce qui est sûr, précise le chef spirituel, « la nuit du destin est parmi les dix dernières nuits de la dernière décade du mois du ramadan ».

Parlant des mérites de cette importante nuit, l’érudit ajoute que «celui qui perd la nuit de Laylat Alquadr a tout perdu. Il peut être comparé à quelqu’un qui n’a pas vécu», car rappelle t-il, «il est dit qu’au cours de cette nuit le nombre d’anges qui descendent dépassent le nombre de grain de sable sur terre ».

Au cours de cette nuit, le coran a été révélé au Prophète Mohamed (PSL) par l’Ange Djibril «Certes nous avons révélé le coran pendant la nuit du destin. Et qui te dira ce qu’est la nuit de la destinée, la nuit de la destinée vaut mieux que mille mois…. ».

Le Prophète Mohamed (PSL) a consacré plus de rituels que d’habitudes pendant les dix derniers jours du Ramadan. Pour avoir les récompenses de cette nuit, le fidèle musulman doit valoriser ces dix dernières nuits et plus particulièrement la 27ème nuit du Ramadan.

De Tougué, Boubacar ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin