L’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 5 août 2017, a été marquée à l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) par la présence de plusieurs adhérents notamment des jeunes du littoral et de l’axe Hamdallaye-Wanindra.

Par vagues successives, les jeunes ont débarqué au siège de l’Upr jusqu’à 15h, au son de la musique et dans une ambiance festive. Ces groupes conduits par des leaders ont exprimé leur parfaite adhésion aux idéaux de l’Upr et de son leader, Elhadj Ousmane Bah.

Selon le porte-parole du jour, Mamadou Bah, les jeunes ont expliqué les raisons de leur déchaînement dans le passé et exigé des engagements clairs du leader de l’Upr quand à sa volonté de mener la bataille en 2020.

« Sur cette question, nous sommes clairs. Nous sommes unis avec Pr Alpha Condé par une convention jusqu’en 2020. Sans aucune hésitation, soyez sûr que l’Upr présentera son leader pour la présidentielle de 2020 pour le grand bonheur des Guinéens ».

A l’Upr, « nous avons demandé aux jeunes de tous les axes, de ne pas utiliser la violence et d’œuvrer pour l’unité et la paix dans le pays. Par rapport à la marche, nous avons demandé aux jeunes d’éviter surtout qu’on les utilise pour tuer, blesser les personnes, détruire les biens des gens, d’endommager la route ou d’empêcher la circulation », a informé M. Bah. Au vu de la situation, « c’est désormais chose faite. Ils se sont engagés à éviter la violence et assurer la protection de l’axe. Il n’ya eu aucun mort sur l’axe, contrairement dans le passé », a souligné le jeune Mamadou Bah du Comité national des jeunes du parti.

Alphadjo Wanindra Barry

En retour, Alphadio Wanindra Barry, l’un des jeunes leaders de l’axe témoigne « nous les jeunes avons pris conscience. Nous avons compris celui qui utilise la violence et le mensonge comme slogan dans sa campagne politique ». Visiblement remonté, Alphadio Wanindra rappelle la destruction de Kaporo rail et plusieurs autres dérapages enregistrés sous le régime défunt pendant des leaders d’aujourd’hui étaient aux commandes. S’ils pensent qu’on ne connaît rien, ils se trompent. Hier, ils partaient dire suivez tel, suivez tel. Aujourd’hui, ils crient partout il faut quel quitte. Mais si tel quitte, ce n’est pas un tel qui doit venir. Nous voulons des gens capables pour gérer le pays. Un pouvoir ne se gagne pas par une seule ethnie. La jeunesse de l’axe s’est battue non pas pour une ethnie mais pour la démocratie en Guinée ».

Plus loin le jeune explique ses amis ne demandent qu’une chose ‘’ l’emploi pour tous et la sécurité dans le pays ’’.
Avant de conclure, M. Barry a appelé les jeunes à se mobiliser à l’Upr pour soutenir Elhadj Ousmane Bah dans son combat pour la conquête du pouvoir en 2020.

Depuis le siège de l’Upr, Abdoulaye Baldé pour Guineematin.com 

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin